Section socialiste de l'île de Ré
Le courage, c'est de chercher la vérité et de la dire. Jean Jaures – Psiledere@aol.com

7 juillet 2010

Emploi, logement : le premier tour de vis du ministre Baroin

Filed under: 03 - Economie — iledere @ 12:09

Dans une interview au journal Les Echos, le très appliqué successeur d’Eric Woerth vient d’annoncer quelques premières coupes à effectuer parmi les dépenses sociales. Procédant par petites touches, il privilégie les petits mécontentements à la grosse colère.

A quelques heures de l’ouverture, cet après-midi à l’Assemblée nationale, du débat sur la préparation du budget 2011, le ministre du Budget François Baroin annonce la couleur. La réduction du déficit à 8% du PIB en 2010 et à 6% en 2011 est un «objectif intangible et absolu». Afin de tenir cet engagement pris auprès de Bruxelles qui représente une économie de 40 milliards d’euros à réaliser d’ici 2011, le ministre annonce, dans une interview aux Echos parue ce mardi, les différents postes de dépenses dans lesquels le gouvernement a coupé. En première ligne : les aides au logement, à l’emploi, et celles ciblant les services à la personne.

Concernant le logement, le ministre a annoncé la suppression de la possibilité donnée aux parents d’étudiants de cumuler l’aide personnalisée au logement (APL) avec l’avantage de la demi-part fiscale attribuée pour un enfant à charge. «Il faudra choisir», a prévenu le ministre. Au total, c’est à hauteur de 1 milliard d’euros que la politique du logement sera amputée, estime le quotidien économique.

Le secteur des services à la personne, en pleine expansion notamment grâce aux mesures de soutien de l’Etat, fera également les frais des mesures de rigueur. Si François Baroin nie vouloir supprimer l’avantage fiscal dont bénéficient les personnes recourant à ses services à domicile, l’avantage social sera quant à lui remis en cause. «Nous allons supprimer l’abattement de 15 points sur les exonérations sociales dont bénéficient les ménages qui déclarent leur employé au salaire réel […], ainsi que l’exonération de cotisations patronales proposée jusqu’au niveau du SMIC aux associations et structures agrées», a-t-il fait savoir. Une mesure qui représente, selon François Baroin, une économie évaluée à 300 millions d’euros.

Concernant l’aide aux handicapés, il confirme que l’AAH «sera bien augmentée de 25% mais en six ans au lieu de cinq». «Elle sera revalorisée de 3% l’an prochain au lieu des 4,5% prévus», a-t-il ajouté.

Enfin, le nombre d’emplois aidés sera quant à lui revu à la baisse, de 400.000 en 2010 à 340.000 l’an prochain. Une mesure qui ne devrait pas contribuer à la résorption du chômage, à nouveau reparti à la hausse au mois de mai.

La TVA à 5,5% dans la restauration sur la sellette
Quant à une éventuelle remise en cause de la TVA à 5,5% dans la restauration, plusieurs fois évoquée, François Baroin s’y déclare favorable «après la prochaine élection présidentielle». «Pour le ministre du Budget que je suis, explique-t-il, cette TVA réduite reste une très grosse niche fiscale. A terme, il faudrait certainement créer un taux intermédiaire, proche de 10%», estime-t-il. Mais hors de question de faire porter le poids de cette mesure sur le mandat de Nicolas Sarkozy, qui avait réussi de haute lutte à obtenir de Bruxelles cette remise en cause de la TVA à 19,6%. «Seul un candidat ayant pris cet engagement devant les Français peut porter une telle mesure» argumente François Baroin.

Pour le reste des économies à réaliser, le ministre compte sur la non-reconduction des mesures de relance dont il évalue le gain à 15 milliards d’euros, le rattrapage des recettes fiscales et les économies réalisées «dans les dépenses de tous les acteurs publics». Un troisième volet que le ministre chiffre à 14 milliards d’euros.

Mais la mesure «la plus importante» pour atteindre l’objectif de réduction des déficits, souligne François Baroin, sera la réforme des retraites. Sans elle, «il est totalement illusoire de penser que l’on pourra redresser nos finances publiques», a prévenu le ministre.

(Source : Le Figaro)

NDLR : «Nous agissons d’abord et avant tout sur les sources de dépenses et non sur l’augmentation générale d’impôts directs ou indirects», conclut François Baroin dans cette interview.
Pourtant, selon Gilles Carrez, le rapporteur général (UMP) du budget à l’Assemblée nationale, l’accumulation des baisses d’impôts depuis 10 ans a fait perdre à l’État entre 100 et 120 milliards d’euros de recettes… Tandis que M. Carrez fait porter le chapeau à la gauche, son silence sur la plupart des cadeaux fiscaux faits par Nicolas Sarkozy depuis 2007, coûteux et peu efficaces pour la croissance et l’emploi, est d’une mauvaise foi assourdissante.

Lu sur « Actu chomage »

7 réponses à “Emploi, logement : le premier tour de vis du ministre Baroin”

  1. la pecnaude dit :

    Cà pour la breloque, on s’en bat, y a longtemps que les vrais trouffions n’accordaient plus leur respect qu’à la médaille militaire … désuet hein ?
    Moi çà m’embourbe grave qu’on me traite comme un chien en me réduisant ma niche parce que j’ai deux heures d’aide ménagère par semaine, déjà que du côté de ma retraite des vieux travailleurs, l’augmentation va aussi vite que moi quand je veux arriver au super marché avant la fermeture, même si je pars juste après déjeuner ! En plus que l’autre niche, celle des gosses qui vont aux études, çà va juste faire qu’il faudra que je lui donne des sous au mien si je veux qu’il termine le truc qu’il fait. L’autre arpion de l’Elysée, y s’en fout comme de l’an quarante, son môme, c’est nous qui payons ses études, il est à l’étranger.
    Ben malin, c’ui qui va nous dire comment qu’çà va terminer toute cette comédie.

    (je n’ai qu’une excuse, j’ai passé un excellent après-midi avec mes petits-fils Ollé !)

  2. La main gauche dit :

    Moi, je propose qu’ils mettent aux enchères la légion d’honneur de leur copain Patrick de Maistre… et de tous les autres qui ont suivi ou précédé pour la petite récompense… enfin, le problème, c’est qu’elle doit avoir un peu perdu de sa valeur…

  3. @gauche de combat

    De Jean-Louis Chautard et Gérard Grandjean sur une musique de Pierre Bénichou et Marie Grospierre : Misère…

    Misère, misère!
    C’est toujours sur les pauvres gens
    Que tu t’acharnes obstinément
    Misère, misère
    ça sera donc toujours les salauds qui nous bouff’ront
    L’caviar sur l’dos
    Misère, misère!
    Tu te fais l’ennemie des petits
    Tu te fais l’alliée des pourris
    L’argent ne fait pas le bonheur des pauvres
    Ce qui est la moindre des choses
    Convenons-en
    Convenons-en
    Misère, misère!
    Peut-être qu’un jour ton président
    Sentant monter notre colère
    Misère, misère!
    Devant les peuples sans frontières
    Alors il s’en mordra les dents
    Misère, misère!
    Tu repartiras d’où tu viens
    En emportant tous tes chagrins
    Et j’te..
    L’argent fera bien le bonheur des pauvres
    C’qui sera la moindre des choses
    Convenons-en
    Convenons-en!

    Blague à part, tu as tout à fait raison…

  4. babelouest dit :

    ouais, c’est pas mal, l’AAH, merci pour ma femme ; mais aux dernières nouvelles, « on » n’y toucherait pas…..

  5. babelouest dit :

    C’est l’bar Ouin, oin oin oin
    C’est l’bar Ouin
    T’es à la porte
    Pendant qu’il porte
    Un toast à Rachis 2Da T
    Tu sonnes en loques
    Quand sa breloque
    Vaut plus qu’une Maserati
    La rue s’en moque
    Tu perds ton froc
    Et tu n’as mêm’ plus d’appétit
    Tu vas mourir là
    Tout est déjà finiiiii

    Mais pour Lili
    Mais pour Lili
    Faut pas vous inquiéter
    Elle a ses thunes
    Et sa fortune
    Du côté de Vevey
    Dieu, la madone
    Et même la bonne
    N’ont rien vu, c’est juré !

  6. @mister Renaldini : Précisons tout de même que malgré la hausse prévue dont tu causes ici, l’heureux bénéficiaire de l’AAH sera toujours en dessous du seuil de pauvreté… Misère, misère !

  7. Geargies dit :

    Perso j’ai déjà trouvé 35 millions € : le bouclier fiscal de Lili B. Je suis sur qu’en cherchant dans le oin on peut facilement trouver un ou deux milliards qui trainent…

Laisser un commentaire

Plate-forme de blogs du Parti socialiste | Propulsé par Wordress Mu | Articles (RSS) et Commentaires (RSS)
Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons Creative Commons