Section socialiste de l'île de Ré
Le courage, c'est de chercher la vérité et de la dire. Jean Jaures – Psiledere@aol.com

11 août 2010

La France reconnait officiellement l’existence de l’Etat Voyou

Filed under: humour — iledere @ 12:00

JPEG - 30.3 koLoin des tergiversations de la communauté internationale qui s’y refuse encore, la France, par la voix de son Ministre de l’Industrie Nationale Christian Estrosi, a fait un geste diplomatique fort en reconnaissant l’existence de l’Etat Voyou. Elle démontre à nouveau, si besoin était, son profond attachement au principe d’autodétermination des Peuples.

« Français ou Voyou, il faut choisir », a lancé Monsieur Estrosi au micro d’Europe 1, invitant les Franco-voyous à opter pour l’une ou l’autre des nationalités. Il a ainsi reconnu l’existence de l’Etat Voyou à en croire les règles du droit international public, dont les dispositions admettent les actes de reconnaissance tacite. Ces déclarations d’une importance capitale dans le jeu des relations internationales s’inscrivent dans le cadre du profond respect que la majorité présidentielle attache aux libertés fondamentales, à commencer par le Droit des Peuples à disposer d’eux-mêmes. Les Voyous doivent trouver leur place dans le concert des nations.

C’est donc avec fierté que la vieille dame France endosse à nouveau le rôle de championne incontestée des Droits de l’Homme. La France est le premier pays du monde à engager des relations bilatérales avec l’Etat Voyou. Un peu belliqueuses, certes, mais bilatérales tout de même. Si la France lui a déclaré la guerre aussitôt reconnu, c’est uniquement pour la préservation de ses propres intérêts. « Nous ne pouvons plus laisser la Nation Voyou troubler la sécurité de nos propres concitoyens et profiter indument des aides sociales. Cette lutte légitime n’est qu’une invitation qui lui est lancée à se trouver une autre terre d’accueil », a expliqué Monsieur Frédéric Lefebvre, porte-parole du bureau aux questions étrangères.

PNG - 155.3 koEn effet, le territoire actuel de l’Etat Voyou se situerait « au sud d’une ligne Grenoble – Poitiers, les deux villes correspondant aux points d’arrêt de la progression voyoucrate : la première en 2010 par la victoire triomphale du général Hortefeux, la seconde en 732 par celle de Charles Martel », a confié Bernard Kouchner, ministre de la guerre, au micro de la rédaction. La France est donc coupée en deux par une sorte de ligne de démarcation : « On n’a pas vu ça depuis les nazis » a déclaré un Michel Rocard abattu depuis la base Concordia en Terre Adélie. De cette situation émerge un conflit territorial qui rappelle les pires heures de notre histoire mais dont la puissance publique sortira inévitablement victorieuse.

En dépit de son œuvre de réunification, le gouvernement n’est pas insensible au sort des populations voyoucrates. Si leurs modes de vie sont absolument incompatibles avec les valeurs de tolérance et de respect de l’autre que la République cultive avec soin, notamment par l’action de Nicolas Sarkozy qui les a placées au coeur de sa présidence, la France ne souhaite pas laisser la Nation Voyou sans un territoire lui permettant d’exercer la plénitude de ses Droits. « Nous préconisons le déplacement de la banlieue grenobloise dans une zone tampon entre le Liban et Israël, qui deviendrait le nouveau territoire de l’Etat Voyou », avance un stratège du Ministère des affaires étrangères. La solution, certes séduisante, n’est pas sans poser quelques problèmes d’ordre logistique qui seront évoqués lors d’un prochain grenelle de l’expulsion.

Gageons que la France saura garder intacte sa réputation de Patrie des Droits de l’Homme comme elle a su le faire depuis 200 ans sans interruption.

Alfred-Georges, lundi 9 août 2010

2 réponses à “La France reconnait officiellement l’existence de l’Etat Voyou”

  1. babelouest dit :

    La ville de Vichy se prête remarquablement à un gouvernement, avec son eau gazeuse qui incite aux conciliabules au contraire de l’eau plate. Ne manquent que les pièges en sortant… il ne devrait pas rester beaucoup de monde après plusieurs passages. Deux ou trois caisses d’élections devraient suffire.

  2. La main gauche dit :

    Il y a en premier lieu à s’occuper du sort des colonies, le général Hortefeux, de haute lutte, n’ayant point concédé la ville de Vichy au nouvel état, et, à l’inverse, l’état voyou forcé d’organiser dans l’urgence un pont aérien entre son territoire et le 93.. le déménagement de l’état et son éloignement me semble présenter pas mal de difficultés, la première, écologique, vu la consommation en pétrole d’un char d’assaut… pourquoi ne pas plutôt construire un état souterrain, nous avons déjà quelques couloirs de métro à Paris, il suffit d’étendre le réseau et de fabriquer un système de trappes avec détecteur de pigmentation pour les expulsions.

Laisser un commentaire

Plate-forme de blogs du Parti socialiste | Propulsé par Wordress Mu | Articles (RSS) et Commentaires (RSS)
Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons Creative Commons