Section socialiste de l'île de Ré
Le courage, c'est de chercher la vérité et de la dire. Jean Jaures – Psiledere@aol.com

27 août 2010

Présidentielle : Sarkozy décroche dans les intentions de vote

Filed under: 09 - Evènement,20 - UMP — iledere @ 12:00

Le chef de l’Etat conserve toujours un socle solide de soutiens. Mais il peine de plus en plus à rassembler au second tour.

Attention, danger. Jusqu’à maintenant, Nicolas Sarkozy était impopulaire mais résistait plutôt bien dans les intentions de vote pour la prochaine présidentielle. Ce n’est, semble-t-il, plus le cas. Le chef de l’Etat serait très sèchement battu au second tour de ce scrutin par Martine Aubry (53 % des voix contre 47 %) et écrasé par Dominique Strauss-Kahn (59 % contre 41 %), selon une enquête TNS-Sofres Logica pour « Le Nouvel Observateur » publié jeudi. Des écarts sans précédent dans ce type de sondage : l’occupant de l’Elysée était crédité jusqu’alors de 48 % face à la première secrétaire du PS et au directeur général du FMI. Même François Hollande, selon TNS-Sofres, ferait jeu égal avec Nicolas Sarkozy qui, maigre consolation, battrait d’une courte tête son adversaire de 2007, Ségolène Royal (51 % contre 49 %).

Les responsables de la majorité considéraient le score de 48 % attribué jusqu’alors au président sortant comme plutôt encourageant dans le contexte actuel de crise et de défiance de l’opinion. Les résultats de l’enquête de TNS-Sofres devraient les alarmer. Certes, le chef de l’Etat réaliserait encore un bon score au premier tour en arrivant en tête avec de 26 à 29 % des suffrages en fonction du candidat socialiste. Un résultat d’autant plus méritant que le sondage a été effectué avec les candidatures de Dominique de Villepin (entre 6 et 8 % des voix) et d’Hervé Morin (de 1 à 2 %). Comme le montre toutes les études d’opinion, Nicolas Sarkozy conserve toujours un socle solide de soutiens. Mais il peine de plus en plus à rassembler au second tour. Les électeurs de François Bayrou au premier tour (entre 6 et 7 %) « se reporterait majoritairement sur Dominique Strauss-Kahn au second », indique Carine Marcé, de TNS-Sofres. « Tout comme la moitié de ceux ayant choisi Dominique de Villepin et un tiers de ceux ayant voté Marine Le Pen. »

Calmer un peu le jeu
L’offensive sécuritaire lancée cet été par le chef de l’Etat ne semble pas lui permettre de capter comme espéré les voix des électeurs du Front national. Et elle lui aliène, en revanche, le soutien d’une bonne partie de l’électorat de centre droit. « Nicolas Sarkozy a eu tort de programmer l’agenda médiatique des dix-huit prochains mois sur le thème des insécurités, à un moment où, au sortir de la crise, la thématique qui importe aux Français n’est pas celle-là, mais est celle des injustices, estime le sociologue Denis Muzet. Et sa stratégie de présence là où les problèmes d’insécurité se posent, si elle a fonctionné entre 2003 et 2008, ne fait plus aujourd’hui recette. Elle exacerbe, au contraire, le sentiment d’insécurité », ajoute-il. Dans un sondage Ipsos pour « Le Point », publié jeudi, seuls 44 % des personnes interrogées contre 55 % font confiance au président pour lutter contre l’insécurité.

Est-ce ce décrochage qui a conduit Nicolas Sarkozy à calmer un peu le jeu mercredi, comme François Fillon la veille ? En Conseil des ministres, le chef de l’Etat a demandé à ses troupes de « redoubler de dialogue, de pédagogie, face aux inquiétudes et interrogations » et de « redoubler de courage » face « aux critiques, souvent excessives et infondées », a indiqué le porte-parole du gouvernement, Luc Chatel. « Nous ne céderons pas à ceux qui cherchent la polémique systématique et nous ne devons pas tomber dans une confrontation stérile », a prévenu Nicolas Sarkozy, pour qui la rentrée s’annonce au fil des jours de plus en plus difficile.

STEPHANE DUPONT pour Les Echos

6 réponses à “Présidentielle : Sarkozy décroche dans les intentions de vote”

  1. Belgo6.0 dit :

    @Babelouest : je suis d’accord globalement.

    Toutefois, j’aimerais que tu prennes un peu de recul par rapport à la culture dogmatique (notamment en politique) qui prévaut en France,
    et avec l’exemple des Etats Unis. En effet, tu sais que « la loi » est importante aux Etats Unis.

    Je veux ici attirer ton attention sur le concept de loi dans les sociétés française et américaine.
    Tu liras je pense la définition de Sièyès qui est fondatrice à cet égard.

    En France il faut comprendre, comme aux Etats Unis, que la loi émane d’une élite et tend à régir des groupes, de maniere concentrique.
    Tes impressions sont exactes, mais je pense qu’elles sont exactes dans ce cadre. Ce qui signifie, si j’ai raison, que NOTRE conception SOCIALISTE
    de la loi est vaine puisque s’inscrivant dans un cadre élitiste qui la vide de son sens. En effet, NOUS AUTRES sommes universalistes.

    AS
    Le Belge

  2. babelouest dit :

    (au « belge »)
    La liberté sans aucune autre contrainte est une notion dangereuse. Il suffit de voir comment elle fonctionne en dictatrice dans un pays comme les États-Unis, où la compétition est érigée en élément de base de la société. On ne peut guère faire plus inégalitaire, et bizarrement c’est ainsi qu’ils entendent vivre. Tant mieux pour ceux qui écrasent, tant pis pour ceux qui sont écrasés. C’est exactement la philosophie de celui qui OCCUPE l’Élysée, et de ses « amis » du Fouquet’s.

    Le socialisme est justement là pour amener une entraide, un nivellement des ambitions dans un monde de brutes, mais curieusement au PS certains paraissent l’avoir un peu oublié.

  3. Belgo6.0 dit :

    Sur le fond, il faut comprendre que le systeme électoral et politique « gauche – droite » est un piege pour le mouvement socialiste,
    càd pour ceux qui veulent réformer l’économie. Je comprends la frustration des électeurs « de gauche »,
    mais ce systeme est précidément conçu dans ce dessein.

    Ca ne sert à rien de pleurer, il faut sortir du cadre.

    « le Belge ».

  4. Belgo6.0 dit :

    le commentaire « hpai » est typiquement libertarien. A étudier. Ces gens là diffusent leur vulgate via Wikipedia.
    Leur parti, c’est Liberté Chérie.
    Gare aux remugles.

    le Belge

  5. hpai dit :

    Les pauvres Français aveugles manquent de discernement, se croient à gauche et n ‘écoutent pas les ayatollahs de l ‘idéologie marxiste.
    Ils ont l ‘audace d ‘accepter que le Service Public ne se préoccupe que de la Santé, de l ‘Education et des fonctions régaliennes de l ‘Etat.
    Ils ne font pas de confusion entre D.Strauss-Kahn et N.Sarkozy et comme le sondage le montre, ils ont l ‘intention pour le moment de concretiser cela par un choix trés net.
    Je crois qu ‘en agissant ainsi ils prouvent qu ‘ils ont un certain sens de la nuance et qu ‘ils vivent bien en 2010 dans un monde en pleine évolution.

  6. babelouest dit :

    Je me méfie des sondages…. Quand on y a participé, on se rend très bien compte à quel point les questions sont biaisées, avec des réponses fermées qui ne correspondent en rien à sa propre vision des chose. En particulier à la Sofres, justement.

    Ceci dit, et je sais que des socialistes ne sont pas d’accord avec mon opinion, je considère à égalité de dangerosité un nouveau président nommé Strauss-Kahn, et l’ancien confirmé dans sa place ( je n’ai pas dit fonction). Ceci, parce que trop d’élus PS ont une vision libérale des évènements, donc sont les alliés de la droite sur les points que me paraissent les plus importants. CIC, Thomson, Aérospatiale, Crédit lyonnais, GAN, etc… la liste est longue, beaucoup trop longue de ces privatisations qu’accomplit en son temps DSK. Si des français le veulent, c’est leur affaire, mais sans doute sont-ils bien plus à droite qu’on ne le pense, et qu’eux-mêmes le pensent peut-être.

    Le PS représente une gauche hésitante et parcourue au grand galop par des courants contradictoires, ce qui n’en fait pas un parti très fiable. Quant au camarade Dominique, sans hésiter il a franchi le fossé en direction du capitalisme ( gros mot d’aujourd’hui ) et du néolibéralisme « à l’américaine ».

    En illustration de mes dires, merci de reprendre ce billet d’Olivier Bonnet écrit… en 2008. Il est plus d’actualité que jamais.
    http://www.plumedepresse.net/spip.php?article967

Laisser un commentaire

Plate-forme de blogs du Parti socialiste | Propulsé par Wordress Mu | Articles (RSS) et Commentaires (RSS)
Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons Creative Commons