Section socialiste de l'île de Ré
Le courage, c'est de chercher la vérité et de la dire. Jean Jaures – Psiledere@aol.com

22 septembre 2010

La légion d’honneur fait moins réver…

Filed under: 20 - UMP — iledere @ 6:34

Un ancien combattant à Sarkozy : « votre politique commence à trop ressembler à celle que je partais combattre le 6 janvier 1944 »
Il refuse une « fausse distinction grotesque » et dénonce la dérive d’extrême droite du pouvoir sarkozyste.

Il s’appelle René Heitz, ancien combattant de la seconde guerre mondiale censé être honoré par le pouvoir sarkozyste d’un « diplôme d’honneur ». Mais comme le médecin anesthésiste Anne-Marie Gouvet, élevée au rang de Chevalier de la Légion d’honneur pour récompenser l’action humanitaire qu’elle mène depuis trente ans, ou encore le professeur au collège de France Jacques Bouveresse, lui aussi concerné par une éventuelle Légion d’honneur*, René Heitz refuse cette distinction.
Il s’en explique dans une lettre ouverte au président de la République publiée par Mediapart :

« Je reçois, aujourd’hui, une lettre de Madame le maire de Saint-Ismier, m’informant que le Président de la République a sollicité tous les maires afin qu’ils remettent le «Diplôme d’Honneur aux Combattants de la Deuxième Guerre Mondiale». (…) Cela m’a paru si grotesque que j’ai tout d’abord cru à un canular mais, à l’examen, il s’agissait bien de ce que je lisais. Alors je me suis demandé à quoi peut bien servir un tel document. A attester que j’ai réellement combattu pour mon pays ? J’ai dans mon bureau mon Livret Militaire. (…) Alors quoi ? Une récompense ? Elle ne saurait être comparée aux distinctions qui m’ont été décernées, je veux parler de la croix de guerre et de la Presidential Unit Citation. De toute façon je ne cherche nullement à en tirer gloire, je n’ai jamais porté ces décorations et peu de gens savent qu’elles m’ont été décernées. A la réflexion, j’ai compris l’utilité de ces hochets distribués en votre nom. Vous espérez qu’ils vous rapporteront quelques milliers de voix supplémentaires aux prochaines élections ! Faut-il que vous vous sentiez en mauvaise posture pour ratisser aussi large ? Ce que vous ignorez, c’est que pour les quelques vieux combattants de cette époque encore en vie, tout ce qui compte c’est d’être en paix avec leur conscience.
Sachez, Monsieur le président, que vos fausses distinctions leurs sont indifférentes. Alors, Monsieur le président, le bout de papier que vous allez faire distribuer n’a pour moi aucune valeur et je n’en veux pas. Je n’en veux pas parce qu’il est distribué dans l’espoir de consolider une politique que je trouve néfaste. Et elle est néfaste parce que c’est une politique de division, de rejet et d’asservissement.
C’est la politique du fort contre le faible, des financiers contre les citoyens.
C’est la politique de la suspicion permanente.
Elle commence à trop ressembler, cette politique, à celle que je partais combattre le 6 janvier 1944 à 18 ans, en revêtant l’uniforme de la 2ème
D.B. Pour toutes ces raisons, je ne me rendrai pas à l’invitation qui m’est faite par le maire de Saint-Ismier et je continuerai mon combat contre les forces et les hommes qui menacent notre laïcité et notre démocratie, jour après jour. »

Un « diplôme d’honneur » ? Mais l’honneur, pour René Heitz, consiste justement à refuser de cautionner cette imbécile opération de communication sarkozyste pour dénoncer, et avec quelle force, le caractère extrême droitiste du régime imposé au pays par le président des riches et des racistes !

* Les explications des refus d’Anne-Marie Gouvet et Jacques Bouveresse sont détaillés dans notre billet du 26 août dernier.

Mise à jour : René Heitz n’est pas seul ! A lire dans Le télégramme, Un résistant refuse le diplôme de l’Elysée « Si Charles Paperon n’entend pas contester que le gouvernement a reconnu « le rôle actif et décisif de la Résistance », il estime en revanche qu’il démantèle sciemment le programme politique du Conseil national de la Résistance (CNR) publié en mars 1944 sous le titre « Les jours heureux ».
Selon l’association de Raymond Aubrac, qui a republié ce texte il y a peu, le programme du
CNR annonçait un ensemble ambitieux de réformes économiques et sociales, où figuraient en bonne place la Sécurite Sociale, les retraites par répartition et la liberté de la presse. L’association « Citoyens résistants d’hier et aujourd’hui » a été créée pour « réagir à l’imposture sarkozyenne. » Tiens, ça nous rappelle le sous-titre d’un essai, Sarkozy, la grande manipulation : « dénonciation d’une imposture »

Par Olivier Bonnet pour son excellent blog « Plume de presse »

4 réponses à “La légion d’honneur fait moins réver…”

  1. La main gauche dit :

    Babelouest nous emmène faire un petit voyage côté FMI, et, en effet, quand on lit son bulletin (du FMI) de juillet dernier, l’on peut craindre.. à l’ouest rien de nouveau.. coincés dans leurs vieilles recettes… à la volée et libre d’interprétation : priorité à la toute croissance, libéralisation des services, baisse des coûts salariaux (lesquels et comment, réduire les charges en taxant les rentiers p’t’être ?..je ne crois pas que ça soit leur idée..), réformes structurelles (comprenez : les plus maigres, serrez-vous la ceinture), réduction des dépenses des collectivités territoriales, moins de retraite, etc, etc…
    et, il est clair que DSK, loin d’être un Krypto-communiste de premier choix, ne brille pas pour insuffler des contres-idées innovantes (du genre, et tiens ! si on supprimait les rentiers !..) bide général assuré et, de toute façon, DSK est trop dogmatique es docteur en économie pour penser qu’il puisse y avoir un monde après la croissance et la priorité aux flux incessants d’argent, de produits et marchandises en tout genre !…
    A sa décharge, la vue internationnale et ses 200 et quelques millions de chômeurs, doit forcément vous dépayser un peu et vous désolidariser des petits problèmes d’un pays développé (même en voie de sous développement depuis Sarkosy) comme le notre… ce qui fait craindre son retour car il n’aura pas l’approche locale nécessaire et risque de nous proposer un smic à Trois Roubles six kopek ou Roupie, Dinar ou je ne sais quoi encore…

    Mais, DSK est aussi celui qui rencontre l’OIT à Oslo et redécouvre la pomme de terre en fixant comme objectif prioritaire l’emploi… avec +34 millions de chômeurs en moins de temps qu’il en faut pour que Woerth reverse un trop perçu fiscal à Bettancourt.. ça devient presque logique de mettre l’emploi en priorité… mais bon, FMI et OIT se rencontre, DSK a, après tout, son petit rôle à jouer à l’international, il vaut mieux qu’il y reste et le fasse savoir immédiatement (ça nous évitera encore la musique qu’on a connu avec Jospin, je r’viens ou j’r’viens pas, je r’viens que si on me demande, et qui nous a coûter bonbon en efficacité, notamment pour ceux qui y sont finalement allé !)…

    Enfin, l’homme semble plutôt favorable à la retraite à 70 ans… bon perso, moi, j’sais pas, 55, 60, 65… idéalement, une vrai idée de gauche ça serait par exemple de proposer un âge de départ à la retraite variable indexé sur le taux de chômage, moins de chômage-moins de retraite et vice et versa… ça obligerait peut-être les entreprises à tirer vers le même objectif…

  2. BA dit :

    Affaire Wildenstein : Sarkozy a remis la légion d’honneur à Guy Wildenstein.

    http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/politique/20100921.OBS0188/affaire-wildenstein-sarkozy-a-remis-la-legion-d-honneur-a-guy-wildenstein.html

    Comme d’habitude.

    Comme d’habitude, un milliardaire fraude le fisc, donne des dizaines de milliers d’euros à l’UMP, n’est jamais inquiété par le moindre contrôle fiscal, … et reçoit en remerciement la Légion d’Honneur.

    C’est lassant, les années Sarkozy. C’est toujours la même histoire.

  3. babelouest dit :

    Désolé : « sons » , je voulais dire « sommes »

  4. babelouest dit :

    Olivier Bonnet et moi sons sur la même longueur d’onde. Ce qui se passe actuellement en France est indigne du pays où le CNR eut l’honneur de définir une politique sociale exemplaire. Il ne faut pas avoir de cesse : ce gouvernement doit être mis à bas, et toutes ses pseudo-réformes, abrogées.

    Pour autant, à l’horizon 2012 nous risquons de nous voir proposer des candidatures en alternance avec celle-ci, mais pas alternatives : à preuve ce billet qui renvoie à son cher boulot lointain un postulant discret, mais aux dents longues. http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=16018

    Revenir à un État qui fait vraiment son travail au service de tous les citoyens serait bénéfique pour tous. Quand cela arrivera-t-il ? Je crains que ce ne soit pas dans deux ans, encore moins avant. A moins que le peuple ne fasse son devoir, et ne se soulève ; à moins que le résultat de ce soulèvement ne soit pas, comme dans le passé, détourné par ceux-là mêmes qu’il tentait de mettre à bas pour ramener une politique juste pour tous.

Laisser un commentaire

Plate-forme de blogs du Parti socialiste | Propulsé par Wordress Mu | Articles (RSS) et Commentaires (RSS)
Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons Creative Commons