Section socialiste de l'île de Ré
Le courage, c'est de chercher la vérité et de la dire. Jean Jaures – Psiledere@aol.com

15 novembre 2010

les petits nouveaux du gouvernement Fillon V

Filed under: 20 - UMP — iledere @ 12:00

D’Alain Juppé à Philippe Richert, courts portraits des nouveaux ministres et secrétaires d’état.

Alain Juppé, ministre d’Etat, ministre de la Défense et des anciens combattants
« Alain Juppé », voilà le premier nom prononcé par Claude Guéant du haut du perron de l’Elysée. Après avoir proposé ses services à plusieurs reprises au cours de cette première partie de quinquennat, le maire de Bordeaux –qui compte bien cumuler les deux mandats- fait son grand retour sur la scène politique nationale puisqu’il intègre le gouvernement remanié en qualité de ministre d’Etat, ministre de la Défense et des anciens combattants. Celui qui se demandait encore début octobre s’il avait « intérêt à monter sur le Titanic » semble avoir tranché. Reste à savoir si l’ancien Premier ministre de Chirac continuera à exprimer ses désaccords avec le chef de l’Etat (sur l’OTAN et sur le nucléaire notamment) ou s’il mettra de l’eau dans son vin, ce qui ne correspond ni à son tempérament, ni à son âge… Mais c’est en tout cas entre Juppé et Fillon que va se jouer l’alternative à Sarkozy à droite. C’est peut-être aussi pour cela d’ailleurs que le maire de Bordeaux se retrouve là, pour neutraliser l’occupant de Matignon…

Thierry Mariani, secrétaire d’Etat chargé des Transports
Un « pizzaïolo » chasse l’autre. Christian Estrosi renvoyé à ses pénates niçoises, c’est Thierry Mariani qui entre au gouvernement et se retrouve secrétaire d’Etat chargé des transports auprès de Nathalie Kosciusko-Morizet. Son portefeuille importe peu finalement. L’entrée de l’élu vauclusien doit être interprétée comme un signe politique : il est avec Lionnel Luca et Christian Vanneste un des principaux animateurs du collectif de la droite populaire pour qui le chef de l’Etat doit mettre l’accent sur des thèmes comme l’immigration et la sécurité. Et le détachement armé du sarkozyste sur le front de la lepénisation des esprits…

Marie-Anne Montchamp, secrétaire d’Etat auprès de la ministre des Solidarités et de la Cohésion sociale
Sarkozy 1-Villepin 0. A défaut de l’avoir pendu à un croc de boucher, le chef de l’Etat continue à dépouiller minutieusement et avec succès son pire ennemi. Après Georges Tron, fidèle lieutenant de Villepin, nommé Secrétaire d’Etat à le Fonction publique lors du dernier remaniement, c’est au tour de Marie-Anne Montchamp, porte-parole de République solidaire, d’intégrer le gouvernement en tant que secrétaire d’Etat auprès de la ministre des Solidarités et de la cohésion sociale. Comment gèrera-t-elle cette double casquette encombrante à l’aube d’une campagne présidentielle qui devrait voir s’affronter Sarkozy et Villepin ? Voilà la question essentielle posée par sa nomination. Mais côté Sarkozy, on espère que la dévillepinisation sera aussi rapide que pour le matricule Bruno Le Maire.

Frédéric Lefèbvre, secrétaire d’Etat chargé du commerce, des PME, du tourisme, des services, des professions libérales et de la consommation
Ces derniers jours, la blague courrait sur Twitter : où est Frédéric Lefèbvre ? On le sait maintenant : il se préparait à devenir secrétaire d’Etat chargé du commerce, des PME, du tourisme, des services, des professions libérales et de la consommation. Sarkozy a osé. Il l’a fait. Nommer au gouvernement l’homme qui pond des communiqués de presse et réplique à ses adversaires politiques comme d’autres se fraient un chemin dans la jungle : à la machette. Il faut dire qu’il en rêvait depuis si longtemps. A chaque annonce de remaniement, ce porte-flingue prenait soin de ranger son coupe-coupe et de se mettre au vert. Cette fois, son exil a payé. Il a été récompensé de sa fidélité par un joli maroquin. Un maroquin dont il saura tirer partie… en bon professionnel du lobbying qu’il est. Mais décidément, le gouvernement n’avance guère sur le front du conflit d’intérêt.

Jeannette Bougrab, secrétaire d’Etat chargée de la jeunesse et de la vie associative
La Halde ? Un tremplin ? Mieux : un propulseur ! L’ambitieuse Jeannette Bougrab aura mis seulement sept mois pour prendre la tête de la Haute autorité et en sortir… secrétaire d’Etat ! Entre temps, elle s’est dait remarquer pour son opposition à son prédécesseur Louis Schweitzer à propos de l’affaire de la crèche Baby Loup. Ça fonctionne bien finalement la lutte contre les discriminations…. Car, à n’en pas douter, si Sarkozy a fait appel à cette fille de harki, c’est peut-être aussi pour compenser les départs de Fadela Amara et Rama Yade…

Patrick Ollier, ministre auprès du Premier ministre, chargé des relations avec le Parlement
C’est peut-être une première dans l’histoire de la République : un couple se retrouve au gouvernement. A gauche, cela a failli arriver avec François Hollande et Ségolène Royal. Mais François Mitterrand, dans sa grande sagesse, s’était sans doute dit qu’on pouvait éviter de tout mélanger. Ce gaulliste de la première heure (il a rejoint le parti du Général dès 1962) ne donne pas l’impression d’avoir été imposé par sa compagne. Mais on le connaissait davantage pour ses compétences en économie et en aménagement du territoire que pour les qualités diplomatiques requises par les relations entre le gouvernement et le Parlement.

Maurice Leroy, ministre de la Ville
Décidément, les ministres de la Ville sont de sacrés gaillards. On se souvient que cette glorieuse attribution, née du temps où on appelait ville la banlieue, a commencé par être tenue par un certain Bernard Tapie. Maurice Leroy tient un peu du même genre de tradition politique. Du PCF à Pasqua, de Pasqua à Bayrou et de Bayrou au noyau dur sarkozyste. Maurice Leroy a sans doute des défauts, mais il ne résiste pas longtemps à l’appel du pouvoir. Mais tout de même ! Quand on rencontrait ce proche de François Bayrou durant la campagne 2007, longtemps chouchou de Marianne, on n’imaginait guère que son parcours l’amènerait dans un gouvernement sarkozyste.Le Président l’a peut-être embauché comme une sorte de baromètre : si Leroy se tire du gouvernement c’est que ça sentira le sapin pour de bon… En attendant, avec un Sarkozy à 49-50% dans les sondages, l’ami Leroy doit se dire qu’un maroquin ça ne se refuse pas.

Xavier Bertrand, ministre du Travail, de l’Emploi et de la Santé
Joli lot de consolation pour l’ex-secrétaire général du parti majoritaire, Xavier Bertrand, qui hérite d’un gros ministère : celui du Travail, de l’Emploi et de la Santé. Son incapacité à doubler le nombre d’adhérents de l’UMP lui aura coûté la tête du parti mais n’aura pas suffi à refroidir Sarkozy qui croit encore en son poulain. Mais il doit avoir l’impression de faire du sur-place : il était déjà à la Santé sous Villepin de 2005 à 2007 et ministre du Travail sous la direction de François Fillon entre 2007 et 2009.

Philippe Richert, ministre chargé des Collectivités territoriales
Philippe Richert ou le soldat inconnu devenu ministre chargé des Collectivités territoriales auprès de Brice Hortefeux. Faut-il voir derrière cette nomination une récompense pour service rendu à la nation sarkozyste, celui d’avoir évité au monarque une honteuse déculotée lors des dernières élections régionales ? Peut-être. Philippe Richert est en effet un des rares candidats UMP à être sorti victorieux de ce scrutin. C’était en Alsace. Il va pouvoir désormais mettre le nez dans toutes les autres collectivités du pays…

Marianne.fr

3 réponses à “les petits nouveaux du gouvernement Fillon V”

  1. […] de la Commission nationale des professions libérales, nommée par le ministre Frédéric Lefebvre, secrétaire d’État, chargé du Commerce, de l’Artisanat, des PME, […]

  2. babelouest dit :

    Ô purée de sa maire ! 😉

  3. La main gauche dit :

    ha !?.. les Bordelais seront content d’apprendre que leur ville ne nécessitait pas plus d’un mi-temps à la mairie !

Laisser un commentaire

Plate-forme de blogs du Parti socialiste | Propulsé par Wordress Mu | Articles (RSS) et Commentaires (RSS)
Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons Creative Commons