Section socialiste de l'île de Ré
Le courage, c'est de chercher la vérité et de la dire. Jean Jaures – Psiledere@aol.com

30 novembre 2010

Audrey Pulvar , féminisme, journalisme et conflit d’intérêt.

Filed under: 05 - Presse, média, Internet — iledere @ 12:00

arton504-cd862.jpgJe viens de passer chez Falcon. Il se trouve que son billet me fait réagir même si je suis d’accord avec lui.

C’est sur l’affaire Pulvar qui a été privée d’antenne sur i-télé suite à l’annonce de la candidature à la candidature de son compagnon Arnaud Montebourg à la présidentielle de 2012.

Haaaa ! L’amour …. L’amour ! Qui n’est pas touché lorsqu’une de ces égéries de la presse est frappé par une flèche de Cupidon. Surtout quand elle est jolie et compétente.

Forcément ça crée des réactions. Les féministes –comment ? Encore une femme qui doit sacrifier sa carrière devant celle de son compagnon ?!-, les journalistes aussi -est-ce que sortir avec un politique l’empêche de faire bien son boulot ?

Pour ma part, je ressortirais une valeur que les journalistes dans leur immense majorité ont déterré lors des dernières affaires.

Je veux parler du « conflit d’intérêt » !

Lorsque ces femmes journalistes (Ockrent, Sinclair, Schönberg, Pulvar) se sont mises à sortir avec Kouchner, DSK, Borloo et Montebourg, elles savaient que ces hommes étaient des politiques de premier plan ! C’est même pour ça qu’ils leur ont plu. J’avais déjà évoqué cette fascination du Pouvoir dans un ancien billet.

Ces dames savaient qu’à un moment donné, elles seraient confrontées à un choix cornélien entre leur travail et leur amour.

On ne peut pas dire que ces dames n’étaient pas conscientes du conflit d’intérêt et de la gêne que cela peut représenter pour leur travail.

J’ai donc un peu de mal à accepter les réaction  de ces gens outrés du sacrifice que doivent faire ces dames.

Le « conflit d’intérêt » est une notion essentiellement administrative (au sens du Service Public) certes. Mais je prétends que les Journalistes ont (surtout à la télé qui n’est pas un médium d’opinion) une mission de Service Public et que donc la notion de conflits d’intérêts n’est pas purement théorique.

Bien sûr, si la situation était inversée (femme politique et homme journaliste), je penserais exactement la même chose

Lu et approuvé sur le blog iconoclaste « je n’ai rien à dire! et alors ? »

3 réponses à “Audrey Pulvar , féminisme, journalisme et conflit d’intérêt.”

  1. @elmone
    Tout le plaisir est pour moi…

  2. elmone dit :

    Merci de votre visite et de la « citation ».
    Cordialement
    elmone

  3. babelouest dit :

    En tout cas, en mettant à pied Audrey Pulvar, la chaîne savait très bien qu’elle était l’un des rares journalistes de télévision capables de mettre en difficulté des politiciens ET osant le faire. Si elle avait mis à mal une personnalité de gauche, l’Establishment aurait applaudi, alors qu’induire en difficulté l’un des ténors de la droite, voire le patron de l’UMP (oui, celui-là), aurait fait désordre.

Laisser un commentaire

Plate-forme de blogs du Parti socialiste | Propulsé par Wordress Mu | Articles (RSS) et Commentaires (RSS)
Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons Creative Commons