Section socialiste de l'île de Ré
Le courage, c'est de chercher la vérité et de la dire. Jean Jaures – Psiledere@aol.com

6 janvier 2011

Viré par Copé, Paillé redoute une « chasse aux sorcières »

Filed under: 20 - UMP — iledere @ 6:30

Dominique Paillé lors d'une conférence de presse de l'UMP, le 15 novembre 2010 (Charles Platiau/Reuters).L’invitation faite à Manuel Valls de rejoindre l’UMP aura été le dernier fait d’armes de Dominique Paillé en tant que porte-parole du parti de la majorité. Ainsi en a décidé Jean-François Copé, qui doit bientôt dévoiler le nouvel organigramme de l’UMP.

Sur Rue89, la victime de ce remaniement partisan prend « acte » de cette décision, mais dit trouver « désagréable » les commentaires du nouveau secrétaire général :

« Jean-François Copé m’a dit qu’il n’allait pas reconduire l’organisation antérieure de l’UMP avec un ou plusieurs porte-paroles. Dont acte. Je vais le rencontrer de nouveau la semaine prochaine, on verra quelles fonctions il me proposera d’occuper. »

« Il est inutile qu’il cherche un prétexte »
La polémique aurait pu éviter de prendre si Le JDD, qui a révélé cette information, n’avait pas rapporté les explications du secrétaire général fraîchement nommé :

« Un jour, [Dominique Paillé] critiquait les affiches, un autre il déplore mes propositions sur les 35 heures. On aurait dit Catherine Trautmann quand elle était porte-parole du gouvernement Jospin. »

Réplique de l’intéressé, qui craint d’y voir un rétrécissement du spectre politique couvert par l’UMP :

« Il est inutile qu’il cherche un prétexte pour justifier une décision qu’il avait prise dès son arrivée. Je trouve cela désagréable et je le déplore.

Ces propos-là, je les ai tenus et je les assume. Je les ai exprimés à titre personnel, en tant que centriste dans l’âme. Je souhaite que l’UMP reste un parti de débat et qu’il n’y ait pas de chasse aux sorcières. »

« Il a envie de faire lui-même la communication »
Ancien conseiller de l’Elysée, battu aux législatives de 2007 puis aux sénatoriales de 2008, Dominique Paillé pourrait se retrouver « sur la paille », à en croire une autre explication de son éviction avancée par Le Canard Enchaîné qui paraîtra ce mercredi :

« En tant que porte-parole de l’UMP, Dominique Paillé touche 8 000 euros net par mois. Un salaire jugé excessif par la direction du parti. »

Mais pour le futur débarqué, la raison est unique et limpide :

« Il est normal qu’un nouveau secrétaire général imprime sa marque. Mais je pense qu’il a envie de faire lui-même la communication de l’UMP. »

Frédéric Lefebvre, qui forma longtemps avec lui une doublette de porte-paroles, peut se réjouir d’avoir récemment été nommé au gouvernement.

Par Julien Martin pour Rue89

Une réponse à “Viré par Copé, Paillé redoute une « chasse aux sorcières »”

  1. babelouest dit :

    Copé est un homme redoutable. Pour ses ennemis, il a des aiguilles longues et pointues dans le discours, mais que ceux qui se croient ses amis ne se sentent pas à l’abri pour autant. Il entre en scène sur les tréteaux de l’UMP, désormais quelqu’un pourra se cacher derrière lui en attendant de ressurgir juste au « bon moment » pour les élections. Une stratégie qui fait peu de cas des malheurs des citoyens : le moment venu, les machines à voter n’officieront-elles pas à leur place ?

Laisser un commentaire

Plate-forme de blogs du Parti socialiste | Propulsé par Wordress Mu | Articles (RSS) et Commentaires (RSS)
Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons Creative Commons