Section socialiste de l'île de Ré
Le courage, c'est de chercher la vérité et de la dire. Jean Jaures – Psiledere@aol.com

25 mars 2011

Borloo s’agite, l’UMP devient fébrile

Filed under: 18 - UDF-MoDem-Centre — iledere @ 12:00

(Jean-Louis Borloo - Wikimedia commons - Jean-Louis Aubert)Le Parti radical s’apprêterait à quitter l’UMP dans une quinzaine de jours, c’est en tout cas le l’info ou l’intox qui agite depuis ce jeudi matin l’univers centriste. Et si cette information, fondée ou infondée, en cachait une autre : l’UMP au bord de l’éclatement ?

L’avantage avec les centristes ? Ce sont des gens plutôt divertissants. Entre leurs déchirements, leurs hésitations, leur rapprochement, leurs dissensions, ils n’ont pas le temps de s’ennuyer. Si le débat d’idées se fait rare voire inexistant dans cette grande famille multi-parentale éclatée, les pourparlers sur la « couleur des murs » se révèlent, eux, en revanche, récurrents. « Coordination des centres », « confédération des centres », l’alliance Morin/ Arthuis, le solitaire Bayrou -qui reste dans son coin en élève modèle refusant de prendre part à ce gentil pugilat-, voilà autant de péripéties qui feraient perdre le nord à n’importe quel observateur avisé. Dernier rebondissement en date, les rumeurs sur l’éventuel départ du parti de Jean-Louis Borloo de l’UMP .

Les divergences entre le président du Partir radical et l’UMP ont éclaté au grand jour le lendemain du premier tour des élections cantonales. Borloo profite d’une brève allocution pour piétiner joyeusement la consigne « Ni FN-Ni PS » donnée la veille par l’Elysée et l’UMP. Affirmant que « Faire barrage au FN est évidemment indispensable », l’ex-ministre de l’Ecologie avoue avoir compris « que ce n’était pas une position parfaitement partagée au sein de la majorité ». Selon Laurent Hénart, numéro 2 du Parti radical contacté par Marianne2, rien de surprenant dans cette déclaration : « On a juste rappelé la position radicale, c’est la même depuis 30 ans. »
Sauf que le «ni-ni» du président, relayé par le secrétaire général de la majorité, vient s’ajouter à une liste déjà longue de décisions hasardeuses aux yeux des centristes et surtout de Jean-Louis Borloo. Le discours de Grenoble, prononcé en juillet 2010, avait déjà échaudé plus d’un centriste dans la majorité. Le débat sur la laïcité qui doit se tenir le 5 avril a également déclenché une avalanche de critiques dont celle… de Jean-Louis Borloo. «Nous sommes la plus grande communauté juive d’Europe, la plus grande communauté arabo-musulmane d’Europe, nous sommes la fille aînée de l’Eglise mais nous sommes d’abord la République et la laïcité, c’est notre pacte. Alors attention que la laïcité ne soit pas une arme braquée sur une religion », a prévenu le chef des radicaux.
Si pour l’instant, au PR, on refuse de confirmer les rumeurs qui donnent Borloo partant dans les deux semaines à venir, on admet aisément les difficultés rencontrées par l’UMP. « C’est un parti unique avec des sensibilités différentes, c’est très difficile à organiser, souligne Laurent Hénart. Il y a un besoin de réorganiser la majorité. » Qui dit « réorganiser la majorité » dit quitter l’UMP ? « Nous ferons des alliances au sein de la majorité. » Difficile de suivre les pérégrinations du Parti radical.
La constitution d’un groupe parlementaire valoisien serait également à l’étude. « L’organisation parlementaire est la conséquence d’une organisation, on va d’abord mettre sur le papier nos valeurs, on verra après », assure Hénart. Si l’UMP craignait que les divisions autour des élections cantonales finissent d’achever l’unité déjà égratignée du parti présidentiel, qu’elle se rassure : le flou et l’indécision sont toujours de mise chez les centristes.
Laureline Dupont pour Marianne2

12 réponses à “Borloo s’agite, l’UMP devient fébrile”

  1. serge dit :

    Je me sens très proche de la tendance Gérard Filoche, mais il faut être réaliste, cette tendance est loin d’être majoritaire eu sein de notre mouvement.
    Toutefois, je suis convaincu quelque soit notre candidat(e) issu(e) des primaires le courant de Benoît Hamon et Gérard Filoche sera représenté au sein d’un gouvernement de gauche.
    Le travail sérieux entrepris, par notre Première Secrétaire avec pour un objectif principal d’unir tous les courants du PS, finira d’être payant.
    Ce qui est essentiel c’est le « projet socialiste », qui va être dévoilé très prochainement, réponde aux attentes des français.

  2. babelouest dit :

    JML : de vous à moi, si c’est le niouiiiorkais qui est au commandes, directement ou non, on est mal. Si je dis directement ou non, c’est que je ne fais pas plus confiance en celle qui mairise (néologisme, aurait dit Me Capello, paix à lui) à Lille. Parce qu’elle a avoué clairement avoir pactisé avec lui. C’est comme çà, et cela me paraît logique.

    Un socialiste me manque, celui qui accueillerait sans conteste mes suffrages : Gérard Filoche. Il n’a pas annoncé sa candidature à la candidature, parce qu’il sait que toute la presse bien pensante, toutes les radios « officielles » ou « semi », toutes les télés, se déchaîneraient contre lui. C’est hypothèse de ma part, mais je crains de ne pas me tromper. On sait déjà que Jean-Louis Bianco ne se présentera pas. Pour Ségolène Royal, on sent chez « lémédia » une haine qui la carbonise (dit-on ainsi ?) dès qu’elle ose la moindre remarque, la moindre initiative. Le clan venu d’outre-Atlantique a tissé des liens serrés.

    Je suis inquiet. Grand-père une fois, bientôt deux, je tremble pour la suite….

  3. JML17 dit :

    Imaginez que le sénat passe à gauche
    vous gagnez les présidentielles et dans la foulée les législatives

    que diriez-vous d’un parti autre que le votre en telle situation d’hégémonie ?

  4. JML17 dit :

    @ La main gauche,
    certes une victoire mais assez relative,
    plutot un rejet du sarkozysme (quand on observe ce qui s’est passé en 92)
    qu’une réelle adhésion aux idées de gauche
    sinon il y aurait eu plus de participation, et le FN serait moins haut
    votre victoire est amplifiée par le mode de scrutin, changé par l’UMP mais qui arrange bien les gros partis finalement et vous aussi (et s’est retourné contre l’UMP)
    d’ou une frange de plus en plus importante de la population qui ne se sent pas représentée. D’où augmentation de l’abstention et du vote contestataire . cercle vicieux

  5. La main gauche dit :

    Une amertume qui a un goût plutôt sucrée vu le résultat global dans le pays..
    Non… amer, oui, de voir ces politiques perdre toute crédibilité pour avoir servi vénalement la soupe depuis 2007, les yeux fermés et la bouche cousue, à un incompétent, et voir abstention et front national se repaitre de leurs conneries !

  6. jml17 dit :

    @ la main gauche
    je conçois qu’aujour hui est un peu amer pour vous en 17

    et les taux de participation : LR6, Rochefort Sud, magnifique !

    et puis c’est vrai que pour quelqu’un vraiment de gauche ça doit etre difficile : DSK ou le risque d’un nouveau 21 avril

  7. JML17 dit :

    tiens mon dernier com n’est pas apparu ?!

    😉

    affirmez moi que DSK s’il était élu en appliquerait a la lettre le programme concocté par Benoit Hamon et je vous croirais volontiers ;))

  8. La main gauche dit :

    Certains moutons de panurge se découvrent des sensibilités quand le navire coule !… quelle belle preuve de courage !

  9. serge dit :

    Pour le deuxième tour des élections cantonales du canton Sud de l’Ile de Ré, il est étonnant que M. Raffarin n’évoque plus son attachement à la majorité sortante (de droite)du Conseil Général.

    Je comprends que le Modem le soutienne car M. Raffarin s’inscrit dans les orientations de ce parti, à savoir un coup à gauche un coup à droite, l’essentiel c’est d’être élu!

  10. JML17 dit :

    désolé j’ai schinté la signature 😉 voila ce que c’est que de lire en diagonale
    le « comme vous y allez!  » revient à la journaliste de Marianne2

    le FN a en fait plus de pouvoir sur l’UMP que sur la politique Française. ou plutot exerce actuellement son pouvoir sur la politique Française à travers son pouvoir sur l’UMP. d’où les gesticulations récentes de Guéant qui « souffre » d’être soumis a ce pouvoir du FN. Marine le Pen est très habile , sans doute plus que quelqu’un comme Guéant.

  11. JML17 dit :

    en fait l’éclatement de l’UMP est acquis, il me semble. c’est la vie de toute structure. Le suspense résidant dans le nombre de morceaux. une partie se détachant peut conduire a refermer l’autre trait de fracture.

  12. JML17 dit :

    Bonjour

    « le flou et l’indécision sont toujours de mise chez les centristes » . Comme vous y allez ! (comme toujours) 😉
    Comme toute groupe ou parti, structure etc, quand il y a dissension interne, c’est la vie.

    Bon mais là …
    Déjà, sont-ce de vrais centristes, ces UMPistes ?

    Le PR est il semble lui même au bord de l’éclatement. Et ce depuis novembre. D’où son positionnement peu clair. Et donc bien sur, on voit bien les 2 lignes de fractures au sein de l’UMP.

    J’en profite pour signaler que dans l’Ile de Ré puisque vous êtes de l’ile, le Modem de Charente-Maritime s’est positionné clairement pour Patrice Raffarin qui représente un changement, quoiqu’on en dise , parce qu’il serait surtout à nos yeux un très bon élu (bien sur pour le PS il est un peu à droite ;).

    Et aussi parce que son adversaire, CG sortant, ne s’est pas caché sur une vidéo visible sur le site du Phare de l’Ile de Ré d’une certaine proximité au moins avec le FN local .

    Comme le signalait mon collègue précédemment le Modem de Charente-maritime appelle a un vote en faveur de Ferchaud (Canton de Saujon) et Vallet (Canton de Marennes). Bon vote à tous !

Laisser un commentaire

Plate-forme de blogs du Parti socialiste | Propulsé par Wordress Mu | Articles (RSS) et Commentaires (RSS)
Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons Creative Commons