Section socialiste de l'île de Ré
Le courage, c'est de chercher la vérité et de la dire. Jean Jaures – Psiledere@aol.com

25 mars 2011

Sarkozy-Guéant : halte à la surenchère religieuse

Filed under: 20 - UMP — iledere @ 6:00

Et voici maintenant la Croisade. « Expédition militaire entreprise par les Chrétiens d’Occident sous l’impulsion de la papauté » comme le définit l’encyclopédie mondiale Encarta de Microsoft et le Petit Larousse illustré dans ses pages noms propres. Claude Guéant ne pouvait pas mieux exprimer tout haut ce que beaucoup à droite pensent tout bas depuis que Nicolas Sarkozy a déclaré la guerre au musulman Kadhafi (interview du Figaro).

Pour Claude Guéant, souvent surnommé le Cardinal, ça ne s’improvise pas dans le contexte actuel, « Heureusement qu’il était là. Parce que le monde entier s’apprêtait à contempler à la télévision des massacres commis par le colonel Kadhafi, heureusement, le Président a pris la tête de la Croisade pour mobiliser le Conseil de sécurité des Nations unies et puis également la Ligue arabe et l’Union africaine ».

Si pour l’ami de Nicolas Sarkozy, Claude Guéant et non pas Kadhafi (il est vrai qu’on finit par s’y perdre dans tous ses amis) le terme de « Croisade » paraît incroyablement positif, pour moi et pour beaucoup de gens désormais civilisés, il est plutôt extrêmement négatif, car il fait penser aux massacres commis contre des milliers de civils musulmans, entre l’An 1095 et l’An 1270, par les Chrétiens d’Occident.
Dans la bouche du ministre il ne peut pas s’agir d’un lapsus, ni même d’une erreur. Le terme est volontairement employé. Peut-être d’ailleurs est-il destiné aux catholiques de France qui comme Claude Guéant « catholique provincial« , auront à revoter dimanche prochain et dont le seul choix laissé après la lourde défaite de l’UMP, est celui entre un PS et un FN.
Que cherche donc Nicolas Sarkozy et sa bande en mettant en avant depuis bientôt 4 ans le fait religieux à travers le débat sur la laïcité, la loi de 1905, la place de l’Islam, la construction de mosquées, l’immigration musulmane, le prêtre ou le curé meilleur que l’instituteur pour former les enfants à l’école (Latran 20/12/2007), etc., et maintenant les Croisades, l’un des premiers crimes contre l’Humanité commis il y a 900 ou 800 ans par les Occidentaux, nos lointains ancêtres, sur les peuples arabes du Moyen-Orient ?
Nicolas Sarkozy joue-t-il à l’apprenti sorcier ? Apparemment, la seule chose qui compte est l’intérêt personnel de sa réélection. Sachant que l’électorat du FN est en grande majorité catholique, le jeu en vaut semble-t-il la chandelle. Le cardinal Guéant l’a bien compris et s’efforce à chacune de ses sorties de servir d’objectif de son maître. (more…)

24 mars 2011

« L’aventure » libyenne remet les Européens dos à dos

Filed under: 09 - Evènement — iledere @ 12:00

20110321 Foreign Affairs 08L’Union européenne est tout près de revivre le cauchemar de 2003, lorsqu’elle s’était violemment divisée sur l’Irak, seuls l’Allemagne, la France, la Belgique et le Luxembourg refusant de suivre les Etats-Unis dans cette guerre. Il avait fallu plusieurs années pour que les Européens s’en remettent.

Cette fois, les lignes de fracture sont différentes, mais les désaccords sont tout aussi vifs en dépit de l’unité de façade affichée par les Vingt-Sept. La principale différence avec la guerre en Irak est que l’axe franco-allemand a volé en éclat, ce qui fragilise l’avenir de la politique étrangère et de défense européenne. En effet, Berlin s’est abstenu, avec la Chine, la Russie, l’Inde et le Brésil, lors du vote de la résolution 1973 du Conseil de sécurité de l’ONU, à la consternation de Paris.

Si la chancelière allemande, Angela Merkel, refuse de verser dans une opposition franche à la guerre contre Kadhafi, ce n’est pas le cas de son vice-chancelier et ministre des Affaires étrangères, Guido Westerwelle, qui est de plus en plus opposé à ce que le Premier ministre bulgare, Boïko Borissov, a qualifié d’«aventure» motivée par des intérêts pétroliers… Hier, lors d’un conseil des ministres des Affaires étrangères réunis à Bruxelles, une explication musclée avec son collègue français, Alain Juppé, a eu lieu selon plusieurs témoins. Pour Westerwelle, le déroulement des opérations depuis samedi n’a fait que renforcer ses doutes : «Nous estimons qu’il y a des risques», a-t-il dit, que ce soit pour les civils ou pour les Européens en cas de retournement de l’opinion arabe.

La Pologne, la Bulgarie, Chypre et beaucoup d’autres sont tout aussi réservés pour ne pas dire plus. L’Italie, qui a largement bénéficié des investissements libyens, est tout près de rejoindre le camp des opposants à la guerre : «Nous voulons vérifier que toutes les actions entreprises sont conformes à la résolution», a menacé son ministre des Affaires étrangères, Franco Frattini, afin d’être sûr que la coalition ne mène pas «une guerre contre la Libye». Comme le résumait un observateur, «on a l’impression que pour Rome, Sarkozy est plus dangereux que Kadhafi»(more…)

Performance du FN et piège républicain

Filed under: 01 - Etudes et analyses,20 - UMP — iledere @ 6:30

Les absents ont toujours tort. La règle vaut aussi en matière électorale. Une majorité de Français appelés dimanche aux urnes pour le premier tour des cantonales a manqué à l’appel. Le taux d’abstention (55,6%) a battu tous les records pour ce type de scrutin. Mais saluons aussi le civisme de la petite moitié du corps électoral qui a participé à une compétition négligée par la plupart des médias et privée d’enjeux palpables ?

Plutôt que de faire parler des abstentionnistes dont le message est, par définition, assez confus, écoutons donc ces courageux électeurs. Leur vote exprime l’état d’esprit de la partie politiquement la plus mobilisée de la population. Une indication qui n’est pas négligeable à un an de l’élection présidentielle de 2012 où le camp le plus vaillant disposera d’un avantage décisif.

Effondrement de l’UMP
L’identité du principal perdant de ce premier tour ne fait aucun doute. Tout l’art des additions du ministre de l’Intérieur n’y changera rien. Le parti présidentiel essuie un échec humiliant. Avec 17,1% des suffrages exprimés, les candidats de l’UMP enregistrent un résultat exceptionnellement faible pour un parti au pouvoir. La chute est d’environ quatre points par rapport au premier tour des cantonales de 2004 (1). L’électorat populaire l’a quitté. Au total, la droite modérée doit se contenter de 31,9% des voix, ce qui n’a rien de glorieux et augure mal, pour elle, des prochaines échéances.

Le froid verdict des chiffres est également sévère pour le Modem qui ne recueille que 1,2% des suffrages, soit une baisse de trois points par rapport au score de l’UDF d’il y a sept ans. Dans un contexte de très vive hostilité à l’encontre du pouvoir, le résultat du principal parti d’opposition n’est pas non plus très glorieux. Avec 25% des voix, le PS ne retrouve pas, à un point près, son résultat de 2004. La performance n’est pas fameuse pour ce parti d’élus généralement à l’aise dans les élections locales. Le Front de gauche s’en tire un peu mieux avec 9% des voix (plus un point). (more…)

23 mars 2011

Chômeurs en fin de droits : vogue la galère !

Filed under: 04 - Emploi formation — iledere @ 12:00

Pendant que les partis politiques mobilisés pour le deuxième tour des cantonales se posent la question de leur avenir, l’angoisse et le manque de perspectives continuent de toucher un million de chômeurs qui vont arriver en fin de droits cette année !

Même si on peut le regretter, le résultat des élections cantonales n’est pas en mesure d’infléchir les orientations économiques et sociales du président et de son gouvernement.

C’est d’autant plus regrettable qu’alors que le chômage reste à ce jour la principale préoccupation des Français, ils n’ont obtenu de la part du gouvernement que la déclaration de Claude Guéant : « (…) Les Français, à force d’immigration incontrôlée, ont parfois le sentiment de ne plus être chez eux (…) Nos compatriotes veulent choisir leur mode de vie, ils ne veulent pas qu’on leur impose » – Le Point

Mais le plus grave c’est que l’UMP ne semble faire aucun lien entre cette préoccupation, liée à la politique de l’emploi du gouvernement, qu’elle soutient, au point, comme l’explique Europe 1, qu’elle a « (…) décidé de commander plusieurs enquêtes d’opinion sur le profil des 56% d’abstentionnistes au premier tour des cantonales de dimanche dernier (…) Sachant que le but de ces enquêtes est de (…) savoir si le FN pourra puiser dans cette réserve de voix pour la présidentielle, ainsi que pour les prochaines législatives (…) »

Et pourtant, rappelle France Info : « (…) Il y aura cette année un million de chômeurs qui vont arriver au bout de leur droit à une indemnité de chômage. Pour les moins de 50 ans, elle est versée pendant deux ans (…) » Après, il faut viser, entre autre, l’ASS : « (…) 460 euros par mois. Pour six mois. Et avec des conditions. Celle d’avoir d’abord tenté de décrocher un emploi aidé, c’est-à-dire un contrat avec une association, une collectivité locale, une entreprise dans un dispositif d’insertion dans le monde du travail. Ou une formation rémunérée. Le tout piloté par Pôle Emploi (…) » (more…)

Face à l’extrême droite, la triple faute de l’UMP

Filed under: 20 - UMP — iledere @ 6:30

La confusion qui règne dans la majorité présidentielle au lendemain du premier tour des élections cantonales est inquiétante. Face à la nette progression du Front national et à la concurrence directe qu’il exerce désormais sur l’électorat de droite, l’UMP semble, en effet, ne plus savoir à quel saint ou à quelle stratégie se vouer.

Depuis le soir du premier tour, dimanche 20 mars, on aura tout entendu ou presque sur l’attitude à adopter dans les quelque 200 cantons où le second tour se jouera entre la gauche et le FN. Fixée depuis plusieurs jours par le chef de l’Etat lui-même, la consigne semblait claire : « Ni FN ni front républicain. » Le secrétaire général de l’UMP, Jean-François Copé, l’a confirmé en récusant toute perspective de « front républicain » avec la gauche pour faire barrage au FN et en laissant les électeurs « libres de leur choix ».

A peine énoncée, pourtant, cette position a été contestée de tous côtés. Les centristes Jean-Louis Borloo ou Jean Arthuis ont clairement indiqué que « pas une voix » ne doit aller au Front national, quitte à voter socialiste au second tour. Les ministres Valérie Pécresse et Nathalie Kosciusko-Morizet ont dit la même chose. En revanche, François Baroin a suggéré l’abstention et Xavier Bertrand le vote blanc. Finalement, le premier ministre lui-même a fait entendre sa différence. François Fillon a appelé les électeurs UMP à « voter contre le Front national », ce qui contredit la liberté de vote laissée par M. Copé.

Le « ni FN ni PS » prôné par MM. Sarkozy et Copé constitue, en réalité, une triple faute – l’embarras de beaucoup, à droite, en témoigne. Une faute tactique, d’abord. La cacophonie de ces dernières heures n’est guère de nature à remobiliser les électeurs de droite qui ont boudé soit les urnes, soit les candidats de la majorité présidentielle. Cet affolement perceptible ne peut que réjouir la présidente du FN.

Une faute politique et idéologique, ensuite, tant cela revient à se situer sur le terrain choisi par le FN et à lui donner raison. Etre prêt à toutes les ambiguïtés pour ne pas désespérer les électeurs tentés par le vote d’extrême droite, c’est admettre que l’on a échoué à les convaincre par la politique conduite depuis quatre ans. Récuser tout soutien à un candidat du PS pour ne pas prêter le flanc à l’accusation de « connivence », c’est reconnaître l’efficacité du réquisitoire démagogique martelé par Mme Le Pen contre l' »UMPS ». Et céder à l’intimidation. (more…)

22 mars 2011

L’effet Papillon

Filed under: 09 - Evènement — iledere @ 12:00

Il suffit d’un battement d’aile pour changer de monde. Des tours s’effondrent à Manhattan et nous prenons conscience du danger terroriste. Lehman Brothers s’écroule et nous réalisons les ravages de l’emprise financière. Un peuple se lève et nous marchons vers une nouvelle ère Nord-Sud. Un coeur entre en fusion et nous rêvons d’une ère moins nucléaire.

En moins de dix ans, notre monde a connu quatre ruptures majeures. Elles sont physiques pour leurs acteurs ou leurs victimes, mentales et psychologiques pour les autres. Elles n’en sont pas moins soudaines et décisives pour tous.

La mondialisation de l’information est aussi celle des prises de conscience. Par identifications successives. Aux peuples américain, tunisien, égyptien, libyen et maintenant japonais. Chaque élan nous transforme. A la vitesse de l’éclair, d’un avion, d’une cotation en Bourse, d’un tsunami. Celui qui vient de frapper le Japon nous secoue comme un séisme. De tristesse pour cet Archipel si unique. D’admiration pour ce peuple si digne. D’inquiétude pour ces hommes et ces femmes en train de livrer bataille contre le pire des ennemis. D’effroi devant ces monstres en fusion, dont nous somme si dépendants, et que nous avons laissé construire à portée nos failles.

Le fait que le scénario du pire se déroule dans le Pacifique – avec le risque de voir le nuage radioactif voyager au gré des vents vers la Russie, les Etats-Unis ou la Chine – devrait accélérer cette prise de conscience. Du moins, on l’espère. L’ex-Union soviétique a déjà connu le pire avec Tchernobyl. Les Etats-Unis ont frôlé ce risque en 1979. La Chine le touche du doigt pour la première fois. (more…)

Un rapport pour rire sur la convergence fiscale franco-allemande

Filed under: 03 - Economie,21 - Mensonges de Sarko — iledere @ 6:30

Les rieurs apprécieront deux fois le rapport sur « les prélèvements fiscaux et sociaux en France et en Allemagne », que la Cour des comptes vient de rendre public. Une fois pour ce qu’il dit du bouclier fiscal ; une fois pour ce qu’il dit de la TVA.

D’abord, ils riront de bon cœur en lisant ceci, à la page 127 : « De fait, n’a donc jamais été appliqué, en pratique, un quelconque principe de « bouclier fiscal » en Allemagne. » Nul ne l’ignorait plus. Sauf apparemment Nicolas Sarkozy, qui ne cessait de répéter que les Allemands avaient inscrit leur propre bouclier fiscal dans leur constitution. Il va maintenant pouvoir supprimer le bouclier fiscal français au nom de la convergence franco-allemande, après l’avoir renforcé en 2007 au nom de la convergence franco-allemande. C’est la rupture dans la continuité.

Mais la grande affaire, ce n’est plus le bouclier fiscal : le Premier ministre vient d’annoncer sa prochaine disparition. La grande affaire, désormais, c’est l’allégement des cotisations sociales et leur remplacement pas la TVA. Rexecode a produit l’argumentaire. Le Medef a posé sa revendication, que portent Jean-François Copé et la majeure partie de l’UMP. Il ne reste plus qu’à convaincre l’opposition d’y souscrire : le socialiste Didier Migaud, Premier président de la Cour des Comptes, vient de donner le « la ». Et tout cela au nom de la convergence franco-allemande, bien entendu.

C’est à propos de la TVA que le rapport de la Cour des comptes prête à rire une seconde fois. Au nom de la convergence fiscale franco allemande, donc, il suggère d’alourdir la TVA française d’une quinzaine de milliards d’euros, soit 0,75 point de PIB. (more…)

21 mars 2011

Voter dans un pays qui ne s’appartient plus

Filed under: 09 - Evènement — iledere @ 12:00

Haïti entre Dieu et ONG

« Ces élections ne seront pas parfaites, elles ne régleront pas tous les problèmes, mais elles constitueront un pas de plus vers la démocratie en Haïti (1) », affirmait M. Edmond Mulet, le chef guatémaltèque de la Mission des Nations unies pour la stabilisation en Haïti (Minustah), quelques jours avant la présidentielle du 28 novembre. Au printemps, M. William Clinton, ancien président des Etats-Unis et envoyé spécial de l’Organisation des Nations unies (ONU), s’était montré encore plus confiant : « Les élections sont bien l’une des rares questions pour lesquelles nous n’avons pas à nous faire de souci (2). »

Le vote passé, la population ne décolère pas. Des manifestants dénoncent le processus électoral ; six groupes d’observateurs électoraux nationaux déplorent la « façon désastreuse » dont s’est déroulé le scrutin (3) ; quatorze des dix-neuf candidats en demandent l’annulation, certains évoquant une fraude massive. Présentée comme essentielle à la restauration de la stabilité du pays à la suite du séisme du 12 janvier 2010, l’élection apparaît comme un fiasco. Toutefois, la première réaction de la Minustah, de l’Organisation des Etats américains (OEA) et de l’administration américaine est de minimiser les problèmes et d’accorder un crédit de principe aux résultats.

Interrogé sur l’opportunité d’organiser une élection au beau milieu d’une épidémie de choléra, l’ambassadeur américain en Haïti, M. Kenneth Merten, a rétorqué : « Le gouvernement haïtien estime (…) que les questions de santé publique n’interdisent pas la tenue du scrutin. » Après tout, concluait-il, « c’est une élection organisée par Haïti ».

Par Haïti, vraiment ? Les donateurs privés ont fourni l’immense majorité des fonds nécessaires à son organisation : 14 millions de dollars en provenance des Etats-Unis, 7 millions versés par l’Union européenne et 5,7 millions par le Canada. L’Agence américaine pour le développement international (Usaid) a offert une assistance technique et matérielle après avoir commandité un rapport garantissant « la faisabilité de la tenue d’élections libres et justes ». De son côté, la Minustah s’est chargée de la logistique du dépouillement. (more…)

Cantonales : l’UMP dit non au front républicain contre le FN

Filed under: 09 - Evènement — iledere @ 6:30

Graphique : le résultats des élections cantonales 2011Moins d’un électeur sur deux a voté. Le FN atteint presque le score de l’UMP, loin derrière le PS. Revivez la soirée sur Rue89.

En bref
Pour éviter les triangulaires, le gouvernement avait remonté de 10% à 12,5% des suffrages des électeurs inscrits le seuil pour être présent au second tour. Cela n’a pas suffit à dissimuler la forte poussée du FN au premier tour des cantonales, qui dépasse ce dimanche soir les 14%, contre 16% pour l’UMP et 25% pour le PS.

A gauche du Parti socialiste, le Front de Gauche emmené par Jean-Luc Mélenchon frôle la barre des 10% et son pari d’« un score à deux chiffres », même si le ministère de l’Intérieur s’est refusé à additionner les scores du PCF et du Parti de Gauche. Pas d’« effet Fukushima » en revanche pour Europe-Ecologie – Les Verts, qui peine à dépasser les 7%. Surtout, l’abstention s’affiche à un taux record : 55%.

Moins de triangulaires donc, mais le Front national sera très présent au second tour, dimanche prochain : 52 duels se profilent notamment entre le PS et FN. Se repose alors la question d’un front républicain pour faire barrage aux candidats frontistes.

Le nouveau secrétaire général du parti présidentiel, Jean-François Copé, a rejeté toute « alliance avec l’extrême droite », mais ne réclame pas « non plus de front républicain » ! Le PS se veut plus clair, à l’image de l’ancien premier secrétaire, François Hollande, qui a appelé à « faire barrage au FN » et à voter, le cas échéant, « pour le candidat UMP ».

« La crise libyenne sauvera peut-être Nicolas Sarkozy d’une humiliation électorale », titrait ce dimanche le Guardian. Non seulement il n’en est rien pour ces cantonales, mais en plus la formation politique du Président pyromane continue de jouer avec la flamme du Front national.

J.M.

« Page précédentePage suivante »

Plate-forme de blogs du Parti socialiste | Propulsé par Wordress Mu | Articles (RSS) et Commentaires (RSS)
Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons Creative Commons