Section socialiste de l'île de Ré
Le courage, c'est de chercher la vérité et de la dire. Jean Jaures – Psiledere@aol.com

30 avril 2011

Le régime syrien face à son propre peuple

Filed under: 11 - société,20 - UMP — iledere @ 12:00

Le pouvoir syrien est aujourd’hui en butte à une contestation issue de multiples secteurs de la société. Le destin de ce mouvement démocratique tient à sa capacité à mobiliser massivement la rue sur la durée, face à un pouvoir qui se présente comme le seul garant de la stabilité dans une société divisée par de nombreux clivages.

La vague de contestations de l’autoritarisme qui a débuté aux premiers jours de 2011 en Tunisie puis s’est propagée par effet d’imitation dans le monde arabe touche désormais la Syrie. Quelques manifestations réprimées à Damas d’intellectuels courageux défenseurs des droits de l’homme ont salué les révolutions tunisienne ou égyptienne, tout comme des pages Facebooktitrées « la révolution syrienne 2011 ». Elles ont laissé place mi-mars à des manifestations, sporadiques à Damas (Suq al-Hamidiyeh), puis plus massives dans des villes de province, à Deraa (où les protestations ont été initiées par l’arrestation de jeunes ayant taggué des graffitis appelant à « la chute du régime », un slogan classique des mobilisations arabes de 2011), Lattaquié et Banyas (en pays alaouite), Homs, Douma et dans les faubourgs de Damas (la capitale est un lieu beaucoup plus contrôlé par le pouvoir, de même que Alep ou Hama). La répression a été très violente (une centaine de morts à Deraa), comme l’indiquent les vidéos postées sur les sites sociaux sur Internet.

Dans un régime autoritaire comme la Syrie, et selon les modalités qui se sont diffusées dans le monde arabe début 2011 par les médias sociaux ou les images de télévision (Al-Jazirah, Al-Arabiyya), le destin de la contestation tient d’abord à sa capacité à jouer le nombre par la mobilisation massive et à occuper l’espace public par une résistance civile, une première en Syrie depuis plusieurs décennies. Mais cette contestation se heurte aux forces de sécurité et à la capacité du régime à organiser des contre-manifestations ou à mobiliser ne serait-ce que passivement sa base sociale ou ses soutiens internes. (more…)

Lâche-moi la vulve!

Filed under: 10 - Chronique de la haine ordinaire — iledere @ 6:30

Rouge absoluEn ce jour de festivités princières, au moment où les plus gros parasites de la planète paradent sous les yeux envieux du bon peuple strangulé lentement mais sûrement par leur avidité sans fond et leur inutilité patentée, je vous offre quelques minutes de grâce, de fraîcheur et de bonne humeur !

Régulièrement, je reviens sur la difficulté intrinsèque qu’il y a à vivre pleinement sa vie de femme dans un monde d’abrutissement consumériste généralisé et où le modèle absolu de l’appétence sexuelle débridée ressemble de plus en plus à la silhouette frêle et prépubère de ma fille de 8 ans. J’ai déjà raconté la difficulté à habiter pleinement un corps de femme tout à fait normal quand le miroir social te renvoie l’idéal anorexique de la poupée de papier glacé. J’ai également exploré la dictature médicale qui a annexé le corps des femmes, qui en fait une terra incognita, siège d’activités suspectes qu’il convient de promptement médicaliser. Par pur esprit de sacrifice, j’ai visionné des heures de filmographie pornographique pour en restituer une vision franchement féminine et tenter de comprendre la massification de certains modèles sexuels. J’ai même fini par pousser une gueulante qui a fait bien des émules depuis, en dénonçant la dictature des monts chauves, cette terrible mode directement issue de la massification du porno hygiéniste et qui fait qu’une femme n’est désirable que si elle se dépoile intégralement le sexe.

J’étais assez inquiète des possibles implications de cette néoténie de la sexualité, parce que, très logiquement, une vulve de 30 ou 40 ans dépoilée n’aura tout de même pas l’aspect — à mon sens réellement recherché — d’une vulve de moins de 18 ans.
La standardisation des corps pousse déjà de trop nombreuses femmes à s’infliger des régimes absurdes à répétition pour atteindre un idéal féminin qui est, au mieux, une monstruosité génétique, au pire, un mensonge organisé et généralisé où, de nouveau, l’on fait passer des fillettes de 14 ans poussées en graine, affamées à longueur de journée et retouchées à la truelle à la palette graphique, pour des femmes épanouies et désirables. Malgré une campagne de sensibilisation portée par une mannequin anorexique jusqu’à la tombe pour dénoncer l’imbécillité de la taille 0 dans les milieux de la mode, les modistes ont finalement décidé de s’accrocher à leur norme pathologique, parce que, paraît-il, des mannequins un peu moins cadavériques relâcheraient la pression du modèle sur des millions de femmes qui en profiteraient alors pour se laisser aller vers l’attraction maléfique du trou noir de l’obésité.
Si, si, je vous jure qu’on en est là, et c’est déjà affligeant. (more…)

29 avril 2011

Quand le président du Sénat vole au secours des anti-éoliens avec les chasseurs

Filed under: 09 - Evènement,20 - UMP — iledere @ 12:00

Ce 29 avril au Touquet, le président du Sénat, Gérard Larcher sera présent pour appuyer et conforter les organisateurs d’un colloque destiné à organiser «  Un atelier de mise en place d’un protocole de suivi d’impact des éoliennes sur la migration des oiseaux et des poissons ».

Outre que l’on peut se demander s’il s’agit de se pencher sur l’avenir des poissons volants, on ne peut manquer de remarquer que cette réunion est organisée par Chasse, Pêche Nature et Traditions et son président Frédéric Nihous, par la plupart des associations anti-éoliennes soutenues par Valéry Giscard d’Estaing, par le député UMP Jérôme Bignon président du groupe le plus important de l’Assemblée nationale, le « Groupe chasse », et par le Maire du Touquet, un autre UMP, Daniel Fasquelle.

Les organisateurs de cette réunion affirment qu’elle se tient « en lien avec le ministère de l’Ecologie ». Premier problème, le dit ministère n’est pas du tout au courant. Deuxième problème tout le programme de cette belle journée vise à remettre en cause les orientations données par la ministre de l’Ecologie et les préconisations du Grenelle de l’environnement et des deux lois qui ont été votées en ce qui concerne l’éolien.

Il est donc plus que surprenant que le deuxiéme personnage de l’Etat, le Président du Sénat, vienne apporter sa caution à une réunion qui vise tout simplement à demander l’interdiction des éoliennes off-shore au nom des oiseaux et des poissons et une réduction drastique du nombre des éoliennes terrestres.
Au moment où l’on commémore le 25 ème anniversaire de l’accident de Tchernobyl et où le monde entier se pose des questions sur l’avenir du nucléaire après la catastrophe de Fukushima qui se poursuit « tranquillement ». Mais dans le programme de cette belle journée on trouve facilement l’explication : « Une catastrophe nucléaire est apparue à Fukushima au Japon et chacun espère qu’il n’en restera pas un traumatisme du type Tchernobyl.
Mais jeter aux oubliettes cette industrie n’est pas si simple : elle est entre autres peu productrice de CO2 et assure 50% des besoins énergétiques de la France. Elle assure une relative indépendance énergétique et stratégique dans un monde dominé par le pétrole et les sources alternatives sont encore loin de pouvoir fournir de tels résultats. Les risques sont-ils alors supérieurs aux bénéfices ? La question mérite d’être posée, même sous l’émotion d’une catastrophe
». (more…)

L’ex Président du pouvoir d’achat a perdu sa légitimité sur le social !

Filed under: 09 - Evènement,20 - UMP — iledere @ 6:30

Nicolas Sarkozy payera t-il au prix fort, en 2012, son bilan social ? C’est ce qu’on est en droit de penser à la lecture de la dernière étude CSA.
En ce qui concerne l’action du Président de la République et de son gouvernement, les études d’opinion se suivent et se ressemblent.

En effet, une étude CSA vient confirmer celle que nous vous présentions, dans notre article du 29 mars dernier : Emploi et pouvoir d’achat : clés des élections de 2012 ! et qui indiquait qu’ils étaient : « 75 % (+3% par rapport à février 2011) à trouver que la que la politique économique menée actuellement par le gouvernement est « plutôt mauvaise » ou « très mauvaise »

Que dit la dernière étude CSA pour 20 Minutes, BFMTV et RMC ?

Les français lui font peu confiance pour résoudre leurs problèmes de chômage et de pouvoir d’achat, pourtant leurs 2 premières priorités ! Mais surtout, ils lui accordent moins de crédibilité pour « préparer l’avenir de la France » qu’à ses adversaires socialistes potentiels !

En effet, que ce soit face à DSK, François Hollande ou Martine Aubry il n’obtient au maximum que 31% en termes de crédibilité sur la défense du pouvoir d’achat

En ce qui concerne la lutte contre le chômage, face aux mêmes adversaires il obtient au maximum 33%

Mais surtout, les français ne sont aux maximum que 37% à lui accorder plus de crédibilité que ses trois adversaires potentiels pour « préparer l’avenir de la France » (more…)

28 avril 2011

Les inégalités se creusent en faveur des plus riches (Insee)

Filed under: 01 - Etudes et analyses — iledere @ 12:00

Les Français les plus aisés ont continué à s’enrichir ces dernières années, creusant encore les inégalités avec les plus modestes même si le taux de pauvreté est resté relativement stable, selon une étude de l’Insee publiée jeudi.

Globalement, « entre 1996 et 2008, les inégalités de niveau de vie évoluent peu », note l’Insee dans l’édition 2011 de « Revenus et patrimoines des ménages ».

Ainsi, si l’on compare le niveau de vie maximum des 10% de ménages les moins riches (10.520 euros) au niveau de vie minimum des 10% les plus riches (35.550 euros), on constate en 2008 un rapport « relativement stable » (3,4 contre 3,5 en 1996), a expliqué en conférence de presse Jean-Louis Lhéritier, chef du département Ressources et conditions de vie des ménages.

Le « niveau de vie » se calcule en divisant les revenus du ménage par le nombre de personnes qui le composent mais en tenant compte des économies d’échelle induites par la vie en commun (un seul réfrigérateur…) et du fait que les enfants consomment moins que les adultes.

Cette notion permet de comparer des ménages de taille et de composition différentes. Le niveau de vie moyen est de 22.110 euros, le niveau de vie médian de 19.000.

Toutefois, nuance l’Institut de la statistique, ces moyennes « ne rendent pas compte des tendances aux extrémités ». Or, avant 2004, les inégalités avaient tendance à se réduire parce que les ménages les plus pauvres voyaient leur niveau de vie se rapprocher des classes intermédiaires.

A l’inverse, à partir de 2004, « on a une tendance à l’augmentation des inégalités par le haut » de l’échelle, selon M. Lhéritier.

Car depuis cette date, « les niveaux de vie des personnes les plus modestes cessent d’augmenter plus rapidement que les niveaux de vie intermédiaires alors que ceux des plus aisées continuent leur progression », note cette étude, qui s’arrête juste avant les premiers effets de la crise financière. (more…)

Un an sans gouvernement : la Belgique accélère son évaporation

Filed under: 01 - Etudes et analyses — iledere @ 6:30

RTRN1OX_CompLe 26 avril 2010, la démission du gouvernement d’Yves Leterme, le premier ministre belge, présentée le 22 avril, était acceptée par le roi Albert II. Le 26 avril 2011, la Belgique est toujours administrée par le gouvernement en « affaires courantes » de Leterme Yves…

Pourtant, le 13 juin 2010, des élections législatives anticipées ont eu lieu : elles se sont soldées par la victoire, en Flandre, des indépendantistes et de leurs alliés confédéralistes (le corps électoral belge est scindé entre Néerlandophones et Francophones.) Mais voilà, ce résultat même interdit durablement tout compromis entre le nord et le sud du pays, ce que réclament les partis indépendantistes flamands, à savoir une réforme de la fédération belge destinée à accélérer l’évaporation du pays, étant inacceptable pour des Francophones attachés à l’unité du pays.

Personne ne voit plus de voie de sortie à la crise actuelle après avoir essayé toutes les combinaisons et toutes les concessions possibles. Ceux qui évoquent, ces derniers jours, et en désespoir de cause, une exclusion d’une future majorité de gouvernement de la très jusqu’au-boutiste N-VA indépendantiste de Bart De Wever, grand vainqueur des élections de juin 2010, prennent leurs désirs pour des réalités. En effet, jamais les démocrates-chrétiens flamands (CD&V) ne l’accepteront puisqu’ils sont alliés à la N-VA au plan régional et surtout municipal : or, des élections communales auront lieu en 2012 et un lâchage de la N-VA se paierait cash par la perte de nombreuses mairies pour le CD&V. Or, il faut savoir qu’en Belgique, le véritable pouvoir réside dans les municipalités… En outre, isoler le principal parti de Flandre ne pourrait que lui être favorable, celui-ci apparaissant comme victime de la partitocratie. (more…)

27 avril 2011

La sinistre farce de Guantanamo enfin au grand jour ?

Filed under: 01 - Etudes et analyses — iledere @ 12:00

Ils n’avaient rien à y faire pour la plupart.Certains y sont restés huit ans et ont été libérés sans le moindre jugement entre deux. D’autres ont été renvoyés dans leur pays où les attendait une mort certaine, comme pour Al-Libi, celui qui avait tout avoué, et surtout ce qu’il n’avait pas vu…

Pour que cela devienne élément à charge de Colin Powell à l’ONU. Un document de 700 pages atterri hier au New-York Times décrit par le détail la farce tragique qu’a été et qu’est toujours la prison de Guantanamo (document qu’analyse aussi Le Monde ce jour-même). Grâce encore une fois à Wikileaks. Les américains vont-ils un jour s’apercevoir qu’on y a fait croupir des gens qui n’avaient rien à y faire et rien à se reprocher, qu’on y a allègrement torturé ou envoyé ailleurs (dans d’autres pays) pour y être également torturé, qu’on a méprisé les conventions établies sur les droits de prisonniers, bref qu’on a commis là l’un des pires exemples d’abus et de néantisation des droits de l’homme ? Vont-ils un jour s’en rendre compte ?

Dans ces documents, il y a toute la folie des militaires qui se sont chargé des détenus. L’un d’entre eux a noté par exemple, après six années d’interrogatoire réguliers, d’un détenu qui n’a jamais rien eu à dire qu’il « restait des zones potentielles à exploiter » avec lui ! Autrement dit, on tombe sur un syndrome connu, celui du gars qui a échoué à faire parler un prisonnier, mais qui continuera tout le temps à dire que celui-ci savait quelque chose… histoire de garder son « job » de geôlier ! Le journal note aussi que parmi les 172 restants, tous portent le titre de « prisonnier à haut risque » : le problème, c’est que les 600 détenus qui sont passés à Guantanamo avaient tous bénéficié de la même appellation. Tous à « hauts risques« , même les gamins amenés là car ils n’avaient pas été capturés mais tout simplement vendus par des afghans désireux de se faire de l’argent facile ! Ou encore celle du prisonnier 1051 (et oui ce fut aussi déshumanisant que ça !) de son nom Sharbat, capturé en mai 2003 près de l’explosion d’une IED, simplement parce qu’il se trouvait là… avec son troupeau de moutons. Longtemps interrogé, il se révéla n’être effectivement qu’un simple berger, n’ayant aucune idée politique ou aucun investissement pour un bord ou l’autre, ne répondant correctement qu’aux questions portant sur… l’élevage. Malgré cela, le tribunal militaire en a fait un « ennemi combattant », l’euphémisme créé pour échapper aux lois sur les conventions de Genêve et l’assistance aux prisonniers, et n’a été libéré que trois ans plus tard… sans procès et encore mois de compensation pour emprisonnement sans aucune justification. Raflé, il était l’homme qui était là à la mauvaise place le mauvais jour. Bilan pour lui : trois années de torture. (more…)

Responsabilité

Filed under: 13 - PS — iledere @ 7:57

Dans un an, la France se choisira un nouveau Président de la République. Les socialistes ont un devoir : celui, le moment venu, d’être prêts, je veux dire d’être à la hauteur, d’être à la mesure de ce moment singulier, et si grave, dans la vie de notre pays et du monde.

La France souffre. Elle s’enfonce dans une profonde détresse sociale, dans une crise froide et dure, qui est celle de l’épuisement:  pour tant et tant de Français, de plus en plus nombreux, de plus en plus seuls, la dignité et la normalité de la vie paraissent chaque jour plus lointaines. C’est le minimum qui devient un maximum : se loger, se nourrir, travailler, élever ses enfants, partir en vacances, sont autant de droits qui se transforment, pour beaucoup de nos compatriotes en une sorte de luxe inaccessible, et dans des proportions dont il faut que chacun prenne enfin pleinement conscience.
Cette détresse s’aggrave d’un sentiment d’injustice exacerbé par une politique gouvernementale qui persiste à donner aux plus riches …. Et pendant ce temps l’école continue de s’abîmer, l’hôpital de se déliter, les services publics de s’effondrer. Les quartiers populaires, les jeunes en situation de décrochage, les personnes âgées solitaires,mais aussi les enseignants, les infirmières, les policiers, et tant d’autres éprouvent un sentiment que l’on peut exprimer d’un mot : ils se sentent abandonnés.

Et c’est une constante dans l’histoire des peuples : quand l’injustice devient insupportable, quand la crise devient trop dure et quand les inégalités ne sont plus acceptables, la tentation du repli, voire du rejet, s’installe. Les ferments de la division, de la peur, de la xénophobie trouvent dans de telles périodes des terrains singulièrement fertiles. Et ce sont, là encore, les plus faibles qui en sont les premières victimes.

Voilà où nous en sommes. C’est dire l’éminente, l’écrasante responsabilité des socialistes. Nous devons vaincre les peurs et susciter l’espoir- mais un espoir lucide, raisonné, fondé sur la conscience du possible : après l’imposture du « travailler plus pour gagner plus », les Français sont un peuple à qui il n’est plus possible de raconter des histoires. Ils veulent espérer, mais ils n’ont plus confiance. Nous ne gagnerons pas par la magie du lyrisme, mais sur un contrat.
De ce contrat, nous avons jeté les bases au début de ce printemps. Nous avons un projet, qui est solide, audacieux, et sérieux. Il nous faudra l’enrichir, et, en nous appuyant sur ce socle, proposer une nouvelle voie à la France. La grande aventure commence maintenant : celle de la rencontre avec nos concitoyens. (more…)

26 avril 2011

C’est beau un week-end pascal chez nos frères

Filed under: 09 - Evènement — iledere @ 12:00

Les vacances c’est beau mais elles ne durent qu’un temps. Le cormoran qui file au fil de l’eau, c’est poétique, tout ça, mais ça canarde sévère à deux pas de chez nous et les médias nous parlent du beau ciel pascal, de la tuerie de Nantes, que feu Frédéric Pottecher, le très convenable, talentueux et charognard chroniqueur judiciaire, nous aurait conté pendant des semaines, des mois et des années, par le menu, avant d’envahir les rayons des librairies avec un best-seller sur les « affaires célèbres », opus sur lequel tout un peuple paranoïaque se serait jeté avec un plaisir morbide.

A Tripoli où la guerre continue et les victimes s’amoncellent, le bureau de Kadhafou a été canardé par des frappes aériennes de l’Otan. Kadhafou n’était pas là. Heureusement, aurait dit sa concierge. Après tout c’est son droit, faut pas exagérer non plus. Il fait tout ce qu’il peut pour préserver sa vieille peau. Le harcèlement, ça va un moment… Il était ailleurs en train de consulter les tarifs des agences de voyages pour choisir une destination plus cool pour sa vieille peau. Parallèlement, selon des sources autorisées, il ferait faire quelques mouvements à sa fortune en direction de ses intérêts. Les force coalisées, commencent à s’agacer, mais pas trop… Il est quand même toujours là. Alors on lui fait comprendre que le train ne peut pas attendre en gare le bon vouloir du voyageur ! Puis ça coûte cher en argent et en vies humaines à toute la communauté.

Zenga, Zenga !

En Syrie, ce n’est pas à vrai dire les vacances pour tout le monde non plus. L’adaptation au milieu naturel est on ne peut plus dramatique. Les morts s’entassent, s’entassent… A tel point que la communauté internationale, toujours elle, commence à trouver la chose forte en caféine. Que fait-on dans ce cas, on proteste vigoureusement. On montre le phénomène, le dictateur, comme quelque chose d’intolérable et on désigne celui avec qui nous avions précédemment fort bien commercer comme le gros dégueulasse qui dépasse les borgnes. En attendant mieux, Bachar al-Assad boucle les frontières, se concocte des alliances politiques à l’extérieur, fait jouer le corps diplomatique, et règle en interne, au char et à l’arme lourde, le sort de milliers de syriens qui ont eu le malheur de réclamer un peu de démocratie à coups de cailloux ! On fait de la place… De toute façon il y a trop de monde sur terre, si, en plus, ces manants se mettent à parler de liberté, où va-t-on !… (more…)

Page suivante »

Plate-forme de blogs du Parti socialiste | Propulsé par Wordress Mu | Articles (RSS) et Commentaires (RSS)
Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons Creative Commons