Section socialiste de l'île de Ré
Le courage, c'est de chercher la vérité et de la dire. Jean Jaures – Psiledere@aol.com

30 juin 2011

Gaza : petite désinformation ordinaire entre amis communautaires

Filed under: 10 - Chronique de la haine ordinaire — iledere @ 12:00

C’était dans Zélium N°5 : avez-vous acheté votre exemplaire ?

« Il n’y a pas de crise humanitaire à Gaza » : cette surprenante déclaration, attribuée à une responsable de la Croix rouge locale, tombe à pic pour discréditer l’initiative de la deuxième flottille humanitaire qui appareillera fin juin. Mais ne tombe-t-elle pas un peu trop à pic, justement ? Enquête.

« L’assaut israélien contre la flottille en route vers Gaza provoque un tollé international », titre Le Monde du 31 mai 2010 : l’un des huit bateaux de militants pro-palestiniens qui tentaient de briser le blocus de la bande de Gaza avait été attaqué dans les eaux internationales par l’armée israélienne, faisant neuf morts. Nullement intimidés par cet épilogue tragique, les militants vont remettre ça cette année. Initiative évidemment condamnée par l’Etat hébreu : « Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a informé le secrétaire général de l’Onu, Ban Ki-moon, que ce projet « était organisé notamment par des extrémistes islamistes afin de monter une provocation et d’entraîner un affrontement », rapporte l’agence Reuters. Il a ajouté qu’Israël « était déterminé à prendre des mesures énergiques » pour empêcher cette flottille d’atteindre Gaza. » (more…)

29 juin 2011

La mauvaise foi (flagrante) de Marine Le Pen

Filed under: 09 - Evènement — iledere @ 12:00

Depuis 15 ans que j’enquête et que j’écris sur les extrémistes, j’ai eu l’occasion de croiser toutes sortes de démagogues, prêts à tout pour ne pas répondre à une question, s’arranger avec la vérité des faits et manier le procès d’intention, mais la prestation de Marine Le Pen hier soir dans « Des paroles et des actes » a battu quelques records…

1) Après avoir prétendu que toutes les accusations de « racisme et xénophobie » lancées contre le Front national étaient pure « invention », elle a semblé bien embarrassée que je montre à la caméra un extrait du site du Front national consacré à la défense, où il est écrit : «  Faute de crédits, non seulement il est impossible de recruter beaucoup d’engagés, mais il devient de plus en plus difficile d’avoir un recrutement de qualité. 20 % des nouvelles recrues sont désormais issues de l’immigration originaire du monde musulman. »

Voici le lien : http://www.frontnational.com/?page_id=1153

Et la capture d’écran au cas où les équipes du FN seraient tentées d’effacer ou de réécrire ce passage, très éclairant : (more…)

Dernière ligne droite pour le remaniement

Filed under: 09 - Evènement,20 - UMP — iledere @ 6:30

Après l’élection de Christine Lagarde à la tête du Fonds monétaire international, préalable à sa démission, l’Elysée doit procéder à un remaniement. Il pourrait intervenir dès mercredi. Le nom de son successeur à Bercy, toujours incertain, n’est pas facile à choisir.

Christine Lagarde a fait mardi ses adieux aux députés UMP. Sans attendre son élection à la tête du FMI, intervenue dans la soirée. « Ce qui serait super, c’est que ce soit annoncé avant le journal de 20 heures » pour partager les images télévisées avec Martine Aubry, a plaisanté la ministre de l’Economie et des Finances, suscitant l’hilarité des troupes. Les députés lui ont réservé une ovation. « Un accueil très, très chaleureux », a rapporté Christian Jacob, le chef de file des députés UMP. Succédant à DSK à Washington, Christine Lagarde devait quitter rapidement le gouvernement, ouvrant la voie à un nouveau remaniement. Il pourrait intervenir dès mercredi, avant que François Fillon ne s’envole pour l’Asie. Avant, surtout, la réunion de l’Eurogroupe, ce dimanche à Bruxelles.

Pécresse, Baroin, Le Maire…
C’est peu dire que le poste laissé par Christine Lagarde a suscité des convoitises. C’est peu dire, aussi, que le choix de son successeur n’a pas été facile à faire. Valérie Pécresse, qui a l’avantage d’être une femme et de bien parler anglais ? François Baroin, la solution la plus logique, souhaitée par de très nombreux députés UMP et par François Fillon lui-même ? Ou Bruno Le Maire, qui semblait hors course il y a quelques jours encore, mais éviterait d’avoir à trancher entre les deux premiers ? Ou bien une improbable surprise ? En milieu d’après-midi mardi, la décision n’était, selon des proches de Nicolas Sarkozy, toujours pas prise, malgré une nouvelle réunion à l’Elysée lundi au soir. « Il sera difficile d’éviter des mécontents », s’inquiète un fidèle. (more…)

28 juin 2011

Amine Maalouf à L’Académie Française : Le talent et la tolérance

Filed under: 09 - Evènement — iledere @ 12:00

« Celui qui vient d’une autre société doit commencer par assimiler ce qui existe déjà : l’histoire, la langue, les symboles de reconnaissance, le mode d’existence, les valeurs essentielles telles que la laïcité, ensuite seulement il a le droit et même, dirais-je, le devoir d’apporter sa contribution, d’imprimer sa marque. »

Amine Maalouf, Entretien au Figaro en 2004.
Un feu d´artifice dans un ciel littéraire parisien structuré par le formalisme et les consensus mous. Pour la seconde fois, l´Académie française vient de désigner un heureux immortel, en l´occurrence, un autre Arabe. Après Assia Djebar, c´est le cas cette fois, de Amine Maalouf, romancier de talent. Les immortels montrent une nouvelle fois leur souhait de voir sous la Coupole, des écrivains d´origine étrangère après avoir élu en 1996 Hector Bianciotti né en Argentine, en 2002, François Cheng né en Chine. Ce qui ne gâte rien l’écrivain Yasmina Khadra reçoit le prix de Littérature de la même vénérable institution. C´est à ces signes que l´on reprend espoir à savoir que les Académiciens dans leur ensemble sont en règle générale insensibles au discours ambiant politicien qui aurait fait par exemple qu´un Arabe aussi brillant soit -il, n´a aucune chance de faire l’objet d´un consensus pour son élection comme cela est arrivé à Amine Maalouf, élu si on peut dire… dans un fauteuil avec 17 voix sur 24.

Qu´est au juste l´Académie française ?
La vénérable institution a été fondée par Richelieu en 1635. Le rôle de l´Académie française est double : veiller sur la langue française et accomplir des actes de mécénat. La première mission lui a été conférée dès l´origine par ses statuts. Pour s´en acquitter, l´Académie a travaillé dans le passé à fixer la langue, pour en faire un patrimoine commun à tous les Français et à tous ceux qui pratiquent notre langue. Aujourd´hui, elle agit pour en maintenir les qualités et en suivre les évolutions nécessaires. Elle en définit le bon usage. Elle le fait en élaborant son dictionnaire qui fixe l´usage de la langue, mais aussi par ses recommandations et par sa participation aux différentes commissions de terminologie. La seconde mission – le mécénat -, non prévue à l´origine, a été rendue possible par les dons et legs qui lui ont été faits. L´Académie décerne chaque année environ, soixante prix littéraires. Mention particulière doit être faite du grand prix de la Francophonie, décerné chaque année depuis 1986, qui témoigne de l´intérêt constant de l´Académie pour le rayonnement de la langue française dans le monde.(1)

Qui est Amine Maalouf ?
Né le 25 février 1949 à Beyrouth, dans une famille chrétienne, Amin Maalouf est l´auteur de sept romans, de livrets d´opéra et de plusieurs essais, dont Les Identités meurtrières, paru en 1998, où il menait une réflexion sur les notions d´identité et d´appartenance, en corrélation avec la langue. Originaire de multiples patries, de coeur et d´hérédité, le Libanais francophone Amin Maalouf a obtenu, jeudi 23 juin, la reconnaissance de ses pairs écrivains dans son pays d´adoption. Après le prix Goncourt et plusieurs récompenses littéraires, il est reçu à l´Académie française. En octobre 2010, il avait reçu le prix Prince des Asturies pour les lettres, récompense la plus prestigieuse en Espagne, dotée de 50.000 euros, et en mars dernier il avait été le seul écrivain français sélectionné pour le Man International Booker Prize. (more…)

Egalité hommes-femmes : Le Medef et l’UMP se moquent-ils des femmes ?

Filed under: 20 - UMP — iledere @ 6:30

A quelques mois de la présidentielle, le Medef et l’UMP lancent un vibrant plaidoyer pour l’égalité hommes-femmes. Question : Pourquoi ont-ils attendu si longtemps et quelles sont leurs propositions ?

De qui ce constat pessimiste et alarmant ?

« (…) d’après le rapport du Forum économique mondial de Davos de 2010, la France est classée au 127ème rang sur 134 pays en matière d’égalité salariale entre les hommes et les femmes, derrière le Kenya ou le Kazakhstan ! Malgré la volonté du législateur, l’égalité professionnelle est rarement une orientation stratégique au sein de l’entreprise. On constate même aujourd’hui des signes de régression (…) Le constat actuel est implacable : les femmes représentent 51% de la population française, 47% de la population active mais 82,2% des travailleurs à temps partiel et les écarts de salaires entre les hommes et les femmes sont encore de 19% (…) » Ne cherchez pas, il est disponible sur le site Web Projet UMP 2012 !

Si le sujet de l’égalité hommes-femmes n’était pas si important, on pourrait, avec humour, déplorer, que la droite parlementaire et le Medef, ne soient pas aux commandes … de la société française et de ses entreprises.

Du côté du Medef, on a pourtant connu Laurence Parisot plus déterminée, en ce qui concerne les femmes. Notamment, lors de la réforme des retraites, ou elle déclarait : « (...) Baisser l’âge légal de départ à la retraite des femmes par rapport aux hommes, cela équivaut à entériner cette inégalité de fait (…) Puisque les femmes vont travailler moins longtemps, celà veut dire moins de belles carrières que les hommes (…) il n’est pas question non plus que les entreprises soient les seules responsables de cette situation scandaleuse alors que bien souvent cela commence ailleurs dès l’école ou dans le foyer (…) »

Et indiquait : S’opposer à toute modification du projet de loi sur les retraites qui permettrait aux femmes ayant élevé trois enfants de ne pas attendre d’avoir 65 et 67 ans pour percevoir leur pension à taux plein – N’hésitant pas à déclarer : « Les entreprises ne sont pas seules responsables des inégalité de carrières hommes/femmes »

Néanmoins, on pourra s’étonner, en examinant les derniers textes de l’UMP et les dernières déclarations de Laurence Parisot que : la véritable égalité salariale est curieusement absente de leurs propositions !

Si du côté de l’UMP, on écrit : « (…) Les entreprises de plus 50 salariés non couvertes par un accord, ou à défaut, par un plan relatif à l’égalité professionnelle, risquent désormais une pénalité financière pouvant aller jusqu’à 1% de la masse salariale. Votée dans la loi de réforme des retraites, cette disposition était plus qu’urgente, quand on sait qu’en 2008, seulement 7,5% des entreprises avaient signé un accord sur l’égalité… Le décret d’application de cette disposition est actuellement examiné au Conseil d’Etat (…) »

Cela signifie, que le texte n’est toujours pas applicable, et que quoi qu’il arrive, les femmes travaillant dans des entreprises de moins de 50 personnes, qui représentent plus de 97% du parc français, ne seront absolument pas concernées par les pénalités et continueront à subir, légalement, une discrimination salariale ! (more…)

27 juin 2011

Rattachement gendarmerie avec la police au ministère de l’intérieur, bilan d’étape

Filed under: 07 - Justice,08 - Santé-Services publics — iledere @ 12:00

Qu’en est-il deux ans après la promulgation de la Loi ?

Le Premier ministre a confié à deux parlementaires une mission d’évaluation du rattachement de la gendarmerie au ministère de l’Intérieur. Le député UMP de l’Isère Monsieur Alain Moyne-Bressand et Madame la sénatrice RDSE de l’Aveyron Anne-Marie Escoffier.

Les deux parlementaires ont été chargés de cette mission par un courrier du 25 mai 2011 et doivent rendre leurs conclusions pour le 30 juillet. Tenant compte de ce délai particulièrement court on a des difficultés à imaginer que les deux élus puissent aller au fond des problèmes induits par cette mutation du ministère de la Défense au ministère de l’Intérieur.

L’Association Gendarmes et Citoyens, qui milite pour un droit d’association et d’expression des gendarmes, s’est toujours impliquée pour faire ressortir les incohérences de ce transfert. Elle a adressé un courrier aux deux parlementaires en exposant le ressenti de ses membres, gendarmes et citoyens, après bientôt deux années d’expérimentation de la Loi.

Je vous propose le contenu de cette lettre qui résume très succinctement le constat qui a été fait.

« Par un courrier du 25 mai 2011, le Premier Ministre vous a missionné (e) pour évaluer les modalités concrètes du rattachement organique et budgétaire de la Gendarmerie nationale au ministère de l’Intérieur.

Notre association ne peut que se féliciter de l’intérêt que porte le premier Ministre aux conséquences de la loi du 3 août 2009.

La direction de la Gendarmerie Nationale ne manquera pas de vous brosser un tableau aussi fidèle que possible des conséquences de la loi. Nous voulons cependant nous permettre de vous indiquer quel est le sentiment d’un grand nombre de gendarmes, sentiment qu’il vous est possible de vérifier en consultant le forum « gendarmes & citoyens » qui est un excellent baromètre du ressenti des personnels de l’arme. Actuellement ce baromètre serait plutôt sur la position orage. (more…)

A Bruxelles, Sarkozy perd ses nerfs

Filed under: 20 - UMP — iledere @ 6:30

Ces derniers jours passés, il faut bien se rendre à l’évidence. Nicolas Sarkozy est énervé. Sa conférence de presse, en marge du Conseil européen, vendredi 24 juin à Bruxelles, n’en fut qu’une triste illustration.

Nicolas Sarkozy n’a pas changé. Bravache, nerveux, narcissique. Ne le critiquez pas, ne lui suggérez pas d’idée, surtout si vous êtes de son camp naturel. Il ne vous le pardonnera pas.

Ce vendredi, la distribution de gifles fut publique, en pleine conférence de presse à Bruxelles.

La Cour des Comptes ? Pas concerné !
Tout avait bien commencé. Nicolas Sarkozy avait évidemment débuté par un satisfecit personnel: « Franchement, à chaque fois, nous avons trouvé la réponse. Et à chaque fois la catastrophe a été évitée. Franchement. »

Lors de cette désormais funeste conférence de presse, Nicolas Sarkozy fut évidemment interrogé sur le dernier rapport de la Cour des Comptes. Les Sages, présidés par l’ancien député socialiste Didier Migaud, se sont publiquement inquiétés de la situation des finances publiques françaises. Et voici ce que notre Monarque répondit :

« Le rapport de la Cour des comptes, j’y attache un grand intérêt mais je n’ai pas cru qu’il m’était adressé. Je pense que le premier président de la Cour des comptes, M. Migaud, s’est souvenu de ses amitiés et qu’il a voulu adresser un message à ceux qui pensent qu’il ne faut pas respecter le rendez-vous de 2013, qu’il faut s’exonérer de la règle du ‘un sur deux’ [le non-remplacement d’un fonctionnaire sur deux partant à la retraite], qu’il faut refuser de voter la ‘règle d’or’ et qu’il faut remettre en cause la réforme des retraites pour revenir à la retraite à 60 ans. »

Rappelons que la Cour dénonçait (1) l’aggravation structurelle des déficits français par des allègements anachroniques d’impôts, (2) l’imprécision des prévisions françaises, (3) l’emballement de la dette française, et (4) l’impossible tenue des objectifs des rééquilibrage des comptes publics d’ici 2013.

Et sur ces constats précis, Nicolas Sarkozy n’avait rien à dire.

Robert Gates ? « Ta gueule ! »
Pour faire croire qu’il aime l’Europe, ce vendredi, Nicolas Sarkozy devait louer sa guerre en Libye.  Et il était, là encore, énervé. Il n’avait pas apprécié que Robert Gates, le patron du Pentagone, s’inquiète du faible investissement financier des Européens au sein de l’Otan, qui assure notamment la logistique militaire des opérations en Libye : « Je n’ai pas l’impression qu’en Libye l’essentiel du travail soit fait par nos amis américains.» Ou encore : « Il y avait d’autres moments dans l’histoire où il aurait pu dire cela, mais pas au moment ou les Français, les Anglais et les Italiens font le travail ! »
« Si nous n’allons pas plus vite, c’est que nous avons un consensus sur la nécessité de ne pas avoir de bavure. C’est ce qui fait la distinction entre une armée au service de la démocratie et une armée au service d’une dictature »

Trichet ? « Casse-toi ! »
Vendredi, le Monarque a violemment taclé le futur ex-président de la Banque Centrale Européenne. Jean-Claude Trichet, qui rendra son mandat le 1er novembre dernier, a suggéré aux chefs d’Etat européens de nommer un « ministre européen des Finances ».
On peut être en désaccord avec le pseudo-rigoureux Trichet, toujours prompt à donner des leçons de rigueur pour sauver la face de l’euro. Mais on ne saurait contester la logique du raisonnement. La crise grecque a ceci de difficile à gérer que la dévaluation de l’euro est actuellement impossible mais, à l’inverse, qu’une gestion des finances au niveau européen est impossible sans un minimum de coordination. Trichet, donc, suggérait une mesure de bon sens, mais qui aurait pu amoindrir, si elle était adoptée, le petit pouvoir monarchique de la Sarkofrance.

Et bien voici ce que notre président français, « cool, présidentiel et zen » a répondu, lors de sa conférence de presse :
« Ce qui compte, c’est un gouvernement économique, avec une politique économique commune, qu’on construise dans cette direction. Je pense qu’au point où nous en sommes (…) le moins de déclarations on peut faire sur tous ces sujets, le mieux c’est. Des actes, des décisions, du sang froid, du calme et un poil moins de créativité. (…) nous avons suffisamment de personnes qui parlent et qui ne doivent pas parler ».
Une façon polie de dire « ta gueule » à Trichet…

On aurait pu croire que Nicolas Sarkozy préférerait une Europe politique des nations. Que nenni ! Il a laissé l’Assemblée adopter une nouvelle résolution européenne « relatives aux programmes de stabilité et de réforme de la France », qui assujetti un peu plus les décisions budgétaires au contrôle d’une commission bruxelloise non élue.

Par Juan pour « SarkoFrance »

26 juin 2011

Faux témoin de TF1, l’attachée de presse de Ciotti démissionne

Filed under: 05 - Presse, média, Internet,09 - Evènement,20 - UMP — iledere @ 12:00

C’était un témoignage comme beaucoup d’autres, au journal télévisé de TF1, jeudi à 13 heures. Une mère se disant « désemparée » :
« J’ai un enfant qui ne va plus à l’école, qui commence à sécher et je suis un peu inquiète. »

Une mère pour qui le reportage présente une solution toute trouvée : le « contrat de responsabilité parentale » mis en place par le conseil général des Alpes-Maritimes, à l’initiative de son président, le député UMP Eric Ciotti, pour lutter contre l’absentéisme scolaire.

Patatras… Le lendemain, le président du groupe communiste du Conseil général révèle sur France Info que cette supposée mère n’a pas d’enfant, et qu’elle est l’attachée de presse d’Eric Ciotti.

Fausse mère mais vraie attachée de presse, elle vient de présenter sa démission, apprend-on ce samedi.

Selon Ciotti, l’attachée de presse a participé « à la demande de TF1 »

Eric Ciotti a affirmé qu’il n’était pas au courant de l’initiative de son attachée de presse et s’est déclaré « choqué » par cette « faute professionnelle ». Il a précisé que son attachée de presse avait participé au sujet « à la demande de TF1 ».

Catherine Nayl, la directrice de l’information de la chaîne, s’est dit « en colère », soulignant que ce n’est pas la rédaction de TF1 qui a réalisé le sujet, mais des journalistes de Nice Matin. En fait, l’équipe concernée travaille pour NMTV, une filiale de Nice Matin.

Principale victime de cet épisode peu glorieux, le présentateur du journal télévisé Jean-Pierre Pernaut qui annonçait en lançant le reportage :

« Depuis deux ans déjà les parents signent dans ce département un contrat de responsabilité parentale et apparemment les résultats sont positifs. »

Par Laurent Mauriac pour Rue89

Qui connaît Kamel Chibli, le « bélier » de Ségolène Royal ?

Filed under: 13 - PS — iledere @ 6:30

Kamel Chibli lors d'une visite de Ségolène Royal à Cergy-Pontoise en décembre 2010 (Benoit Tissier/Reuters)A la tête de Désirs d’avenir, il porte la campagne de sa championne avec la foi du charbonnier. Et entend « gravir des échelons ».

Il a pris la tête de « l’armée » ségoléniste. Secrétaire général de Désirs d’avenir depuis un an et demi, Kamel Chibli, 34 ans, est devenu le premier de ces militants qui rêvent d’envoyer leur héroïne à l’Elysée. C’est d’abord sur eux que Ségolène Royal compte pour remporter la primaire socialiste.

Comme elle, Kamel Chibli considère que « cette primaire ouverte à tous les sympathisants de gauche est une chance inédite ». Bonimenteur, il déroule ses « 100 000 abonnés à notre lettre d’information », ses « 11 000 adhérents » répartis dans « plus de 400 comités locaux » :

« On est en train de se structurer canton par canton pour avoir des représentants capables d’appeler à voter dans chaque bureau de vote. En dehors des grandes villes et en dehors du parti, Aubry et Hollande, eux, auront vraiment du mal à mobiliser. »


Royal conquise par l’accueil réservé le jour de son anniversaire

A entendre ce grand garçon tout rond, la « préparation psychologique » des militants est achevée, leur engagement « structuré par des éléments de langage » et leurs craintes « démontées » : ils sont « prêts pour gagner ».

Car il y croit, évidemment. Comme en tout ce qu’entreprend « Ségolène ».

Qui adhère à Désirs d’avenir ?

Kamel Chibli identifie trois catégories. (more…)

Page suivante »

Plate-forme de blogs du Parti socialiste | Propulsé par Wordress Mu | Articles (RSS) et Commentaires (RSS)
Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons Creative Commons