Section socialiste de l'île de Ré
Le courage, c'est de chercher la vérité et de la dire. Jean Jaures – Psiledere@aol.com

31 août 2011

Les chiffres noirs de la pauvreté en France

Filed under: 03 - Economie,09 - Evènement — iledere @ 12:00

L’Insee a dévoilé mardi son enquête sur le niveau de vie des Français en 2009, la première année entièrement placée sous le signe de la crise commencée l’année précédente. Les chiffres de la montée de la pauvreté et des inégalités.

Le niveau de vie médian des Français a augmenté de 0,4%
Malgré la crise, le niveau de vie médian des Français, qui sépare la population en deux moitiés, a augmenté de 0,4% en 2009. Il s’établissait à 19.080 euros par an, soit 1590 euros par mois. Le niveau de vie se calcule en divisant le revenu disponible du ménage par le nombre le nombre d’unités de consommation (UC). Un concept statistique qui permet de tenir compte des économies d’échelle liées à la vie en commun et du fait que les enfants consomment moins que les adultes. Ainsi, seul le premier adulte du ménage se voit attribuer 1 UC. Les autres personnes de 14 ans ou plus représentent 0,5 UC. Les enfants de moins de 14 ans, 0,3 UC. La légère hausse du niveau de vie médian constatée en 2009 traduit à la fois une certaine résistance du modèle social français face à la crise mais cache en même temps une montée des inégalités.

Près d’un français sur sept est pauvre
La crise a en effet augmenté le nombre de pauvres en France. En 2009, 8,2 millions de personnes vivaient sous le seuil de pauvreté, c’est-à-dire avec un niveau de vie inférieur à 60% du niveau de vie médian du pays, selon la définition en vigueur en Europe. Soit 954 euros par mois. Le taux de pauvreté en France s’établissait ainsi à 13,5% de la population, en hausse de 0,5 point par rapport à 2008. Soit 400.000 personnes de plus.

4,1 millions de personnes vivent avec moins de 773 euros par mois
La crise a également accru l’intensité de la pauvreté. Les pauvres de 2009 sont en effet plus pauvres qu’en 2008. 50% des personnes pauvres, soit 4,1 millions de personnes, vivaient ainsi avec moins de 773 euros par mois en 2009. Soit un niveau de vie médian inférieur de 19% au seuil de pauvreté. Cet écart n’était que de 18,5% l’année précédente. (more…)

L’enseignement est un métier

Filed under: 02 - Education — iledere @ 6:30

La rentrée des prof arrive à grand pas : vendredi prochain je ferai ma 11 ème rentrée. Et oui, j’ai commencé tard car j’ai eu d’autre vie professionnelles. Quoiqu’il en soit cette rentrée permet de revenir sur la formation de nos jeunes collègues qui vont être jetés dans l’arène… C’est pourquoi j’ai sélectionné ce texte de Christian Meunier…

Pour la deuxième année consécutive, la dernière promotion de professeurs est lâchée sans formation professionnelle sur des élèves. Un cours d’une semaine est censé apporter aux enseignants débutants tous les savoirs et savoir-faire nécessaires à leur activité. Cela rappelle un peu la Pentecôte, lorsque les disciples de Jésus, réunis et parlant toutes sortes de langues, voient des flammes se rassembler au dessus de leur tête, sentent que le Saint-Esprit les envahit, se comprennent tout-à-coup entre eux malgré la diversité des idiomes et s’en vont, gonflés à bloc, prêcher la bonne parole. Malheureusement, les moyens des rectorats en matière de miracles sont beaucoup plus limités, et ce n’est pas le modeste bagage qu’on leur remet qui va faire de nos postulants des professeurs parés à toutes les éventualités.

1. L’enseignement est un métier
Eh oui. Contrairement à ce que semble croire le Ministre de l’Education nationale, on ne s’improvise pas professeur.

Il y a bien sûr des enseignants de naissance qui, tels Mozart ou Beethoven pour la musique, ont un sens inné de l’enseignement. Mais la grande majorité, même si elle est bonne, n’est pas forcément géniale. Il lui faudra apprendre le métier, se frotter à des élèves, voir assez tôt dans ses études si cette activité lui plaît, et, selon le cas, persévérer ou changer d’orientation à temps .

Les futurs médecins, les futurs dentistes ne se contentent pas, eux, d’un enseignement théorique. Dès que possible, ils ont des heures de clinique à assurer, c’est-à-dire que, sous la responsabilité d’un médecin, ils ont à s’occuper de patients. Ainsi, la théorie est appliquée pratiquement à des cas cliniques, de véritables patients (more…)

30 août 2011

TNT: le nouveau scandale qui menace le gouvernement

Filed under: 05 - Presse, média, Internet — iledere @ 12:00

canalplus.jpgAprès le scandale Tapie, v a-t-il y avoir un scandale TF1 ? La collectivité française déjà endettée jusqu’au cou va-t-elle devoir indemniser Canal + pour faire plaisir à Tf1 ? C’est de plus en plus probable.

Expliquons l’affaire : l’Etat fait aujourd’hui tout ce qui est sans pouvoir pour empêcher la création de canal 20, une chaine gratuite de TNT, prévue pour l’automne prochain…Sa maison mère Canal+ a déjà commencé à acheter des droits et des programmes pour lancer ce canal de TNT, que la loi lui attribue automatiquement.

Certes la loi en question ne fut pas une bonne loi : elle avait été concoctée par Renaud Donnedieu de Vabres, sous Chirac pour faire alors  – déjà- plaisir à TF1, qui réclamait un canal TNT de plus. Une loi avait donc été votée pour lui en donner un…en 2011. Mais pour que la loi soit constitutionnelle, l’Etat avait du aussi donner un canal de TNT de plus à M6 et un autre à Canal. C’est ce droit que la chaine veut exercer.

Or entre temps, TF1 ne veut plus de ce canal, et elle demande au gouvernement de tout arrêter.

Problème, il est difficile de défaire une loi, qui fut en son temps décriée et qui avait déjà déplu à Bruxelles. Pour geler le mouvement de Canal+, Eric Besson vient d’annoncer un changement des normes techniques de TNT ( dvb 2t) …qui empêchera tout nouveau lancement dans les deux ans qui viennent, et qui obligera ensuite les Français à se rééquiper alors qu’ils viennent de changer de téléviseur. Oui, vous avez bien lu : pour satisfaireTF1, on va obliger tous les ménages du pays à jeter leurs téléviseurs ou leurs décodeurs de TNT…

L’Elysée, on le sait, n’aime pas trop l’indépendance de Canal +, même si ses dirigeants n’ont rien d’anti sarkosistes. Il préfère aider TF1, embourbé dans son déclin. C’est industriellement regrettable, et en prime cela va créer une situation inextricable sur le plan politique et juridique. La direction de Canal + nous a confié qu’elle ne se priverait pas pour faire tous les recours judicaires possibles afin d’obtenir le canal que la loi lui accorde. Autrement dit, si le gouvernement s’entête, il devra verser des dédommagements au groupe privé. Après avoir indemnisé Tapie, les Français vont indemniser Canal+, simplement pour protéger les intérêts privés de la famille Bouygues. Si ce n’est pas un nouveau scandale qui s’annonce, on ne sait pas très bien comment qualifier ça !

Par Claude Soula pour « (multi)Media »

Joseph Stiglitz : « L’austérité mène au désastre »

Filed under: 03 - Economie — iledere @ 6:30

Le professeur Joseph E. Stiglitz, chercheur associé à l'OFCE, Prix Nobel d'économie.Joseph Stiglitz, 67 ans, Prix Nobel d’économie en 2001, ex-conseiller économique du président Bill Clinton (1995-1997) et ex-chef économiste de la Banque mondiale (1997-2000), est connu pour ses positions critiques sur les grandes institutions financières internationales, la pensée unique sur la mondialisation et le monétarisme. Il livre au Monde son analyse de la crise de l’euro.

Vous avez récemment dit que l’euro n’avait pas d’avenir sans réforme majeure. Qu’entendez-vous par là ?
L’Europe va dans la mauvaise direction. En adoptant la monnaie unique, les pays membres de la zone euro ont renoncé à deux instruments de politique économique : le taux de change et les taux d’intérêt. Il fallait donc trouver autre chose qui leur permette de s’adapter à la conjoncture si nécessaire. D’autant que Bruxelles n’a pas été assez loin en matière de régulation des marchés, jugeant que ces derniers étaient omnipotents. Mais l’Union européenne (UE) n’a rien prévu dans ce sens.

Et aujourd’hui, elle veut un plan coordonné d’austérité. Si elle continue dans cette voie-là, elle court au désastre. Nous savons, depuis la Grande Dépression des années 1930, que ce n’est pas ce qu’il faut faire.

Que devrait faire l’Europe ?
Il y a plusieurs possibilités. Elle pourrait par exemple créer un fonds de solidarité pour la stabilité, comme elle a créé un fonds de solidarité pour les nouveaux entrants. Ce fonds, qui serait alimenté dans des temps économiques plus cléments, permettrait d’aider les pays qui ont des problèmes quand ceux-ci surgissent. (more…)

29 août 2011

Clôture de l’université d’été : Laurianne

Filed under: 13 - PS — iledere @ 12:00

De cette chaude matinée de clôture de l’Université d’été du PS, , c’est l’intervention pleine de fraîcheur, brillante, émouvante, de Laurianne Deniaud, la présidente des Jeunes Socialistes, qui a touché au cœur ces milliers de militants. Elle a su donner avec force, enthousiasme et conviction une véritable feuille de route (sortie du nucléaire, fin du cumul des mandats, etc.) à celui ou à celle qui portera le drapeau PS en 2012. Avant de conclure sous un tonnerre d’applaudissements : « N’ayons jamais le regret de ne pas avoir osé. »

Revivez un beau moment d’émotion :

Clôture de l’Université

Filed under: 13 - PS — iledere @ 9:20

Discours de clôture de l’Université d’été du Parti Socialiste de Olivier Falorni, 1er fédéral de Charente Maritime

Mes chers camarades, mes chers amis,

La France est malade et l’un de ses symptômes, c’est bien sûr le mal de dette. Cette maladie elle est certes financière, mais elle est aussi  économique, sociale et morale. Et le malade n’est, hélas, pas imaginaire.
Nous avons à la tête de ce pays deux personnages qui me rappellent étrangement les deux médecins de la célèbre pièce de Molière.
Sarkozy et Fillon c’est Diafoirus et Purgon. Vous savez ces deux apprentis sorciers de la médecine qui ont l’art de faire mourir ceux qu’ils sont censés guérir.

Ces deux là n’ont, en effet, que deux remèdes à nous proposer : la purge et la saignée.
La croissance est en panne ? Le chômage et la dette explosent ? Et si l’on se posait une question simple. Pourquoi ?
Et bien parce que la saignée du pouvoir d’achat, la purge du travail pour gonfler les profits et la corne d’abondance des cadeaux fiscaux plombent les exportations, nourrissent la casse industrielle et donc le chômage de masse et privent les budgets publics de nombreuses ressources.

Avec la droite, c’est toujours pareil : c’est d’abord la dette et ensuite c’est la diète.

C’est quand même un comble de voir Nicolas Sarkozy proposer une règle d’or, lui qui est vraiment « Or » catégorie en matière de déficit public. Ce déficit est tel qu’à partir du 1er août, les dépenses de l’Etat sont financées à crédits, par le produit de l’emprunt.
A l’école, c’est un triple zéro qu’il aurait eu comme note et c’est une règle en métal qu’il se serait pris sur le bout des doigts.

Avec Sarkozy – Fillon, c’est l’oraison funèbre de notre modèle social et républicain.
Face à cela, nous devons proposer non pas une oraison mais un horizon.
« Passer de l’horizon d’un seul à l’horizon de tous » comme l’écrivait Paul Eluard, voilà ce qui doit être, à mon sens, l’ambition première des socialistes.

Comme toujours, avec la droite, il s’agit de trouver des boucs-émissaires pour faire diversion. Ce sont les immigrés, les jeunes des quartiers, les chômeurs et tant d’autres, en fait tous ceux qu’elle appelle les assistés.
Il s’agit, en somme, de brandir, selon la formule de Jaurès, le farouche anathème de l’ignorance et de la peur.

Car les assistés ne sont pas ceux que l’on croit. (more…)

28 août 2011

François Hollande : le quinquennat Sarkozy, c’est « travailler moins pour payer plus »

Filed under: 09 - Evènement,13 - PS — iledere @ 8:28

Interviewé dans le cadre de l’Université d’été du PS à La Rochelle, le candidat à la primaire socialiste dénonce la politique menée par le président sortant et son gouvernement

Les sondages vous sont toujours favorables. Est-ce à dire que la primaire est déjà gagnée ?
Je ne ferai pas l’erreur que d’autres ont pu commettre. Entre un sondage et une élection, il y a un écart qui s’appelle tout simplement une campagne électorale. Cette situation me confère une responsabilité et un devoir, la responsabilité de répondre aux préoccupations des Français dans un moment particulièrement difficile et le devoir de convaincre au-delà de la primaire car je sais que l’élection présidentielle n’est pas jouée. Si Nicolas Sarkozy est largement rejeté, la gauche n’a pas encore gagné.

Etes vous néanmoins le mieux placé pour battre Nicolas Sarkozy ?
J’imagine que chaque candidat à la primaire doit penser qu’il est le meilleur ! Sinon, pourquoi se présenter ? Mais une élection n’est pas une question de jugement sur soi-même. C’est une confiance que le pays porte à l’égard de celui ou de celle qui va le représenter. La primaire socialiste offre aux Français la possibilité de désigner le prochain Président de la République. Je dis à tous ceux qui s’intéressent à la vie politique au-delà du PS: « venez voter le 9 octobre. C’est vous qui allez décider de l’alternance en France et de son visage. Vous disposez d’une liberté qu’aucun parti politique n’avait jusqu’à présent offerte aux citoyens ».

Espérez vous le soutien de Ségolène Royal pour le second tour des primaires ?
Un scrutin se construit au premier tour. Cela vaut pour la primaire comme pour la présidentielle. C’est là qu’une dynamique s’installe et que les mouvements se lèvent. Je ne vise rien d’autre qu’une majorité forte et le rassemblement. Je veillerai à ce que tous les talents aient leur place dans la victoire finale. (more…)

27 août 2011

François Hollande favori de la primaire socialiste, selon un sondage exclusif

Filed under: 13 - PS — iledere @ 6:32

Le député et président du conseil général de Corrèze, François Hollande, arrive à La Rochelle, le jeudi 25 août.Le député et président du conseil général de Corrèze, François Hollande, arrive à La Rochelle, le jeudi 25 août.REUTERS/POOL

Avantage François Hollande. A six semaines du premier tour de la primaire qui désignera le candidat commun du Parti socialiste (PS) et du Parti radical de gauche (PRG) à la présidentielle de 2012, et alors que s’ouvre, vendredi 26 août, l’université d’été du PS à La Rochelle, le député et président du conseil général de Corrèze semble le mieux placé pour l’emporter.

Mais le jeu reste très ouvert, et la moitié des électeurs certains d’aller voter reconnaissent qu’ils peuvent encore changer d’avis. Tels sont les principaux enseignements du sondage Ipsos-Logica Business Consulting, réalisé par téléphone du 16 au 22 août auprès de 3 677 personnes constituant un échantillon représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, pour Le Monde, France Inter, France Info, France 2 et France 3.

Combien de votants ? A ce jour, Ipsos évalue à 9 % le potentiel de participation à la primaire. Cela signifierait que 3,8 millions d’électeurs iraient voter le 9 octobre.

Les personnes sondées ayant traditionnellement tendance à surestimer leur participation à un scrutin, le chiffre est à prendre avec précaution. « Il est difficile de savoir quel sera le taux de participation réel, reconnaît Brice Teinturier, directeur général délégué d’Ipsos France. Mais le seuil du million d’électeurs, au-delà duquel les socialistes ne cessent d’affirmer que la primaire serait un succès, a de fortes chances d’être dépassé. » Qui votera ? Sans surprise, la plupart des électeurs déclarant qu’ils voteront à la primaire (71 %) sont des sympathisants du PS. Mais 12 % se disent proches de l’extrême gauche, du Parti communiste ou du Parti de gauche, et 6 % sont des sympathisants écologistes. (more…)

26 août 2011

La rigueur pour rassurer les marchés

Filed under: 03 - Economie,20 - UMP — iledere @ 12:00

A la Une de La Tribune, l’ardoise annonce le « Budget de rentrée : une addition à 11 milliards d’euros« , au lendemain de la présentation par le gouvernement de son plan de rigueur pour 2012. Le projet comprend une hausse d’impôts de 10 milliards d’euros. « Sont visés les riches, mais aussi les entreprises, les épargnants et les consommateurs » résume le quotidien économique.

Le plan « a deux fonctions : rassurer les marchés, en pleine crise de la dette, en montrant que le gouvernement […] va chercher les recettes nécessaires à la baisse du déficit. » Autre fonction, rappelle La Tribune, « montrer que l’heure est à la solidarité face aux difficultés financières de la France, plus vraiment à l’encouragement des riches à s’enrichir ».

C’est même tout le contraire : les 16 grandes fortunes françaises, dont Liliane Bettencourt (L’Oréal) ou Christophe de Margerie (Total), ont publié le 23 août dernier une pétition dans l’hebdomadaire Le Nouvel Observateur pour appeler le gouvernement à les taxer davantage, afin d’aider à éponger la dette française. « Il est piquant de noter que ceux-là même qui brandissaient la menace de l’exil fiscal plaident aujourd’hui pour davantage d’impôts », relève La Tribune dans son éditorial. « Cette taxation [de 3% sur les revenus des riches] reste toutefois symbolique, puisqu’elle ne rapporterait qu’environ 200 millions d’euros sur les 11 milliards du plan global. »

Presseurop

Page suivante »

Plate-forme de blogs du Parti socialiste | Propulsé par Wordress Mu | Articles (RSS) et Commentaires (RSS)
Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons Creative Commons