Section socialiste de l'île de Ré
Le courage, c'est de chercher la vérité et de la dire. Jean Jaures – Psiledere@aol.com

9 septembre 2011

Critiques sur Aubry et Hollande : Royal rappelée à l’ordre

Filed under: 09 - Evènement — iledere @ 12:00

Mardi, Mme Royal s’en prenait aux sondages « de nature à perturber la sincérité du débat et l’égalité entre les candidats ». Jeudi, elle éreinte ses deux rivaux dans « Le Figaro ».REUTERS/POOL

La Haute Autorité de la primaire (HAP) a rappelé jeudi 8 septembre les candidats socialistes au respect « de la charte éthique » pour ce scrutin, après les propos très critiques de Ségolène Royal contre Martine Aubry et François Hollande publiés le même jour dans Le Figaro.

Dans « une recommandation », la HAP « rappelle aux candidats les prescriptions de la charte éthique qui gouverne la primaire«  soulignant que « celle-ci prohibe tout dénigrement de la personne des candidats (…) Ceci doit aussi s’entendre comme s’appliquant à tout propos péjoratif sur les parcours politiques des uns et des autres ».

Le Figaro a publié jeudi matin des déclarations de Mme Royal très critiques contre deux de ses adversaires à la primaire, Martine Aubry et François Hollande.

ROYAL ACCUSE « LE FIGARO »
« Le point faible de François Hollande, c’est l’inaction », déclare ainsi la présidente de Poitou-Charentes à propos de son ex-compagnon. « Est-ce que les Français peuvent citer une seule chose qu’il aurait réalisée en trente ans de vie politique ? Une seule ? », demande-t-elle.

Quant à la maire de Lille, « sa seule expérience électorale, c’est une législative perdue en 2002. Passer de rien à une campagne présidentielle, ce n’est pas facile », lance celle qui fut candidate du PS à l’Elysée en 2007.

Plus tard dans la journée, Mme Royal affirmé sur BFMTV qu’elle n’avait « donné aucune interview au Figaro », accusant le quotidien d’avoir publié « des phrases sorties de leur contexte » pour « essayer de dresser les socialistes les uns contre les autres ».

Sur Twitter, elle a ironisé, écrivant dans un message publié vers 18 h 30 : « En réponse aux indignés, des propos montés en épingle et retirés de leur contexte, je m’engage à ne couvrir les candidats que d’éloges ! »

Par ailleurs, la Haute autorité de la primaire PS, saisie la veille par Mme Royal sur les conditions de réalisation des sondages, a rappelé jeudi dans un communiqué « la nécessaire prudence » avec laquelle doivent être interprétées ces enquêtes, et préconisé « un moratoire » de diffusion avant chaque tour de scrutin des 9 et 16 octobre.

« UN AVEU D’IRRITATION, D’EXASPÉRATION »
Invitée à commenter ses propos jeudi matin sur Radio Classique, Ségolène Royal a maintenu que la compétition restait « amicale ». « Nous ne sommes pas des ennemis », a-t-elle précisé.

Proche de François Hollande, favori des sondages de la primaire, André Vallini a estimé, sur Le JDD.fr, que ces attaques étaient « un aveu d’irritation, d’exaspération (…) Je trouve dommage que ce genre de dérapages aient lieu. Et il faut encore tenir un mois. Et c’est long un mois. Si les choses commencent à déraper comme ça début septembre, je ne sais pas comment ce sera fin octobre », s’inquiète ce dernier. « Mais je comprends en même temps que le fait que François Hollande soit présenté,  jour après jour, par toutes les enquêtes d’opinion comme celui qui peut le mieux l’emporter face à Nicolas Sarkozy, ça exaspère un peu ses concurrents. »

« AUCUN COMMENTAIRE » CHEZ AUBRY
Pierre Moscovici, coordonnateur de la campagne de M. Hollande pour la primaire PS, a aussi appelé jeudi « au respect entre les candidats » socialistes. « Ce ne sont pas de tels propos qui feront avancer la campagne de la primaire. Je suis, comme François Hollande, favorable à une campagne du respect (…) L’objectif, c’est de battre Nicolas Sarkozy [en 2012, et il faut donc] éviter toute forme d’attaque qui, demain, donne des atouts au candidat de la droite contre le candidat socialiste », a ajouté le député du Doubs.

Martine Aubry, elle, n’a pas réagi aux attaques de Mme Royal. Contacté par Le Monde.fr, le député Olivier Dussopt, porte-parole de la candidate, ne souhaite faire « aucun commentaire », assurant que Mme Aubry « reste concentrée sur son message, son projet et sa campagne ». Même son de cloche du côté de la députée PS Marylise Lebranchu, proche de Martine Aubry, interrogée par Le Monde.fr.

L’UMP IRONISE
L’UMP a réagi avec ironie jeudi après-midi. Franck Allisio, secrétaire national de l’UMP et président des jeunes actifs du parti majoritaire, s’est réjoui de cette confrontation interne au Parti socialiste, invitant l’ancienne candidate à la présidentielle à rejoindre les rangs de la majorité dans un communiqué intitulé « Ségolène Royal avec nous ! ». « Les dernières déclarations de Ségolène Royal sont autant de preuves de ‘bravitude’ et de lucidité », poursuit-il en référence au néologisme passé à la postérité de la candidate socialiste en 2007 qui, selon lui, « peut encore faire le bon choix » en rejoignant Nicolas Sarkozy.

http://www.lemonde.fr/politique/article/2011/09/08/segolene-royal-virulente-contre-francois-hollande-et-martine-aubry_1569139_823448.html

2 réponses à “Critiques sur Aubry et Hollande : Royal rappelée à l’ordre”

  1. revizor dit :

    Je pense que les socialistes auraient dû garder Ségolène ROYAL comme candidate et peut-être vont-ils la désigner prochainement le 16 octobre ou le 9.
    En effet malgré ses défauts elle a du charisme, elle a une image qui passe bien.
    Ce ne sont pas ses défauts qui sont la cause de sa défaite et donc de la défaite du Parti Socialiste mais simplement les rapports de force existant dans notre société.
    Les idées de droite dominent « au sens gramscien » du terme dans notre société comme le relèvent les sociologues.
    Au plan strictement électoral on voit que le total de la droite, du centre et du FN fait 60 % alors que la gauche(PS,PC,PG,LO,NPA, EEVV) représentent 40 %.
    Certes on peut toujours espérer des mauvais report de voix mais cela joue pour les 2 camps.

  2. hpai dit :

    Est il necessaire de rappeler qu ‘en matiere d ‘élection « la méchante »
    selon Christine Boutin à perdu la Mairie de Niort contre un socialiste. Qu’ elle a fait une tentative de fait accompli aupres de la Federation des Charentes-Maritimes en cherchant à imposer son candidat au mepris des militants. Que la gestion de la zizanie demeure son passe-temps favoris. Elle a gardé des fans et des groupies mais elle a perdu tous ses soutiens politiques et cela n ‘a meme pas l ‘air d ‘étonner .Pour rassembler il est certain que l’on peut facilement faire mieux.

Laisser un commentaire

Plate-forme de blogs du Parti socialiste | Propulsé par Wordress Mu | Articles (RSS) et Commentaires (RSS)
Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons Creative Commons