Section socialiste de l'île de Ré
Le courage, c'est de chercher la vérité et de la dire. Jean Jaures – Psiledere@aol.com

10 septembre 2011

Hollande l’insubmersible

Filed under: 13 - PS — iledere @ 12:00

Le propos. Quel est le secret de l’incroyable retour en faveur de François Hollande ? Car il en a bavé « Flanby ». Mille fois, il est tombé de cheval. Il en est toujours ressorti couturé de cicatrices, mais plus déterminé encore. Car ce qui force l’admiration chez François Hollande, c’est sa volonté en acier trempé, toujours dissimulée sous un masque affable, voire rigolard. Parce qu’il a toujours voulu maintenir l’unité du parti, on le croit indécis. Il n’en est rien. En Corrèze, il sillonne imperturbablement son territoire depuis vingt ans. Quand les Chirac envoient la grosse artillerie pour le dézinguer, il sauve son siège de quelques voix. Quand, rue de Solferino, les éléphants veulent lui faire la peau, il joue la carte des militants qu’il est allé visiter pendant que les petits marquis parisiens se pinçaient le nez et complotaient contre lui. Aujourd’hui, il ramasse les fruits de cette très mitterrandienne stratégie.

L’intérêt. Serge Raffy, rédacteur en chef au « Nouvel Observateur », raconte avec talent les divers épisodes qui ont jalonné la carrière de François Hollande depuis le lycée Pasteur de Neuilly, Sciences po, Coëtquidan et les débuts à l’Elysée sous la houlette de Jacques Attali. Il décortique un à un les rouages de la psychologie hollandienne, en particulier dans ses relations avec Ségolène Royal. Bien informé, ce récit, mené d’une plume alerte, privilégie un peu trop le portrait psychologique au détriment du portrait intellectuel de celui qui dirigera peut-être dans moins d’un an la France.

La citation. « Au PS où l’on pratique le billard à trois bandes, les jeux de miroir et les petits mensonges entre amis, l’indécision est un bouclier de survie. Sortir du bois trop tôt relève de la mission kamikaze. François Hollande a théorisé cette posture et n’en démord pas. Il adopte la tactique du guetteur. Malgré la violence des attaques des partisans des présidentiables du parti. Ceux-là sont tellement nombreux qu’ils pourraient former une équipe de hand-ball. »

Par Thierry GANDILLOT

Laisser un commentaire

Plate-forme de blogs du Parti socialiste | Propulsé par Wordress Mu | Articles (RSS) et Commentaires (RSS)
Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons Creative Commons