Section socialiste de l'île de Ré
Le courage, c'est de chercher la vérité et de la dire. Jean Jaures – Psiledere@aol.com

5 novembre 2011

Ségolène Royal candidate à La Rochelle : « un parachutage de confort »

Filed under: 09 - Evènement — iledere @ 14:11

Ségolène Royal avec Olivier Falorni (à droite), en 2007. Une autre campagne... (AFP)Mis sur la touche, le patron des socialistes du département, Olivier Falorni, sonne la charge contre la présidente de région.

La parité hommes-femmes est parfois bien commode. Surtout quand elle permet d’éliminer un concurrent gênant. C’est ce qui s’est produit dans la soirée du jeudi 3 novembre au Parti socialiste. La commission électorale a décidé de réserver « à une femme » la première circonscription de Charente-Maritime, justement celle où compte se présenter Ségolène Royal lors des législatives de juin 2012. Et tant pis pour Olivier Falorni, le patron de la fédération PS du département, candidat à l’investiture dans la même circonscription.

La réaction de l’élu local ne s’est pas fait attendre. Dès jeudi soir, il dénonce « une tentative de parachutage pathétique par une décision venue d’en haut sans se soumettre au vote des militants ». Des propos sans nuance qu’il confirme vendredi auprès du « Nouvel Observateur ». La colère n’est pas retombée. « J’assume le mot parachutage. Demandez leur sentiment aux Rochelais et aux militants socialistes et vous verrez que c’est ressenti comme cela. » Un « parachutage de confort », qui plus est, dans une circonscription détenue sans interruption par la gauche.

« La ficelle est grosse »
Un parachutage, vraiment ? « Absurde », répond-on dans l’entourage de Ségolène Royal, où l’on souligne que la présidente de région, qui passe beaucoup de temps dans la ville, est bien connue des Rochelais. Qu’importe si le conseil régional siège à Poitiers. Et qu’importe si celle qui vise désormais la présidence de l’Assemblée nationale est implantée dans les Deux-Sèvres depuis 1988.

« La ficelle est grosse, voire énorme. Elle ne trompe personne », poursuit Olivier Falorni. Sa colère inclut le maire de la ville, Maxime Bono – dont il est pourtant l’adjoint aux finances – qui renonce à son siège de député et qui appuie l’arrivée de Ségolène Royal. « Nous ne sommes plus sous l’Ancien régime, quand on se transmettait un fief entre féodaux. Ou alors il faut cesser de parler de rénovation politique ! »

La rénovation, c’est pourtant bien l’objectif affiché au Parti socialiste, où l’on entend présenter davantage de femmes et de candidats issus de la diversité aux législatives. D’ailleurs, l’usage veut au PS que lorsqu’une circonscription est libérée par un homme, elle soit réservée à une femme. Mais Olivier Falorni estime incarner une autre forme de renouvellement : place à la jeunesse ! Lui qui aura 40 ans en 2012 ne voit pas pourquoi il devrait s’effacer. « Il ne s’agit pas pour moi de dire que Ségolène Royal n’a pas le droit de se présenter à La Rochelle. Je demande simplement à ce qu’on organise une primaire entre sa candidature et la mienne, et les militants choisiront. Pourquoi aurait-on peur du vote militant ? », insiste-t-il, sûr de la confiance de socialistes qu’il côtoie depuis des années. Et de relever au passage que l’ancienne candidate à la présidentielle n’a recueilli que 16% des voix dans ce département au premier tour de la primaire citoyenne, le mois dernier.

La réconciliation sera difficile…
Mais au final, c’est bien la direction nationale du PS qui aura le dernier mot. Et, vu de Paris, la priorité est au rassemblement pour remporter la bataille de 2012. Hors de question de maltraiter Ségolène Royal ! Le choix de réserver la circonscription à une femme devrait donc sans surprise être confirmé par le bureau national du parti.

Pourtant, Olivier Falorni laisse peu de marge à la négociation. Il exclut catégoriquement de déménager pour une circonscription voisine. « On ne va pas rajouter un parachutage au parachutage. Je suis cohérent. Je suis candidat à La Rochelle parce que j’y suis né, j’y vis, j’y travaille, j’y suis élu. C’est ce territoire que je veux défendre. Je ne cherche aucune solution de secours. »

Une fois investie, Ségolène Royal devra encore être élue. Devra-t-elle faire campagne avec un patron de la fédération socialiste qui lui est ouvertement hostile ? Dans ces conditions, parviendra-t-elle à mobiliser les militants ? « On ne peut pas imaginer que le premier fédéral ne fasse pas tout pour assurer la victoire des candidats socialistes », souligne-t-on dans l’entourage de Ségolène Royal. Et d’insister : « si tel n’était pas le cas, il devrait quitter son poste. »

Baptiste Legrand – Le Nouvel Observateur

15 réponses à “Ségolène Royal candidate à La Rochelle : « un parachutage de confort »”

  1. Claude dit :

    Langain degré 0 ou PS ou degré 0 ?

    Comment se fait-il que le PS laisse sur son site des commentaires dignes du FN : Bécassine… et pourquoi pas vipère lubrique !
    Quant à la façon de se réjouir de voir « la Treitweiler veiller au grain », on se retrouve sous Louis XV et le Canard Enchainé va pouvoir réactiver sa Chronique de la Cour avec la Pompadour… le changement maintenant ?

    Un électeur qui n’a pas voté Royal aux Primaires mais qui va voter -à Paris- Royal (donc NUL… au niveau du spectacle du PS dans un moment pourtant si exaltant !)

  2. langain dit :

    Tiens bon Olivier et débarrasse nous de cette virago qui ne pense qu’a son petit avenir personnel . de plus, je pense que la Treitweiller veille au grain et qu’elle ne laissera pas Bécassine s’emparer du perchoir !

  3. CHAUVIN dit :

    bonjour,
    je suis socialiste depuis toujours et je trouve que que le dissident socialiste devrait se désister au lieu de faire le jeu de la droite.

    Comment voulez vous que le monde regarde la politique avec des lunettes roses si vous, Messieurs, n’êtes pas capables de mettre un d’eau dans votre vin en laissant une femme de valeur qui a soutenu M. HOLLANDE , gagner cette Législative.

    Cela fait mal à votre égo ?

  4. Meyer Christiane dit :

    Je rentre d’une longue absence et je tombe dans ce chaudron.
    1° pour Anne : le 1er fédéral est élu, mais il se doit aussi d’appliquer sans faillir les règlements du parti ; la fédé voulait réserver aux femmes ( majorité de 5 voix ) la circonscription du maire de Châtillon, UMP, et celle de M. Bussereau, UMP : pas facile ! Or iil est d’usage au PS,depuis longtemps, pour la promotion des femmes, qu’une circonscription de gauche vacante soit réservée à une femme : le choix des militants devra donc se faire entre plusieurs femmes.Ce vote militant, c ne sont pas des primaires, c’est une règle déjà ancienne du parti
    2° pour Jean-Jacques : Patricia Frioux a magnifiquement gagné contre une UMP le canton 5 de La Rochelle, après choix des adhérents entre deux femmes.Rien ne l’empêche de présenter sa condidature aux législatives, si elle veut quitter c canton récemment gagné.
    Mais surtout je trouve ce déballage dans la presse désolant : les affaires de parti , comme les affaires de famillesse règlent en famille, devraient se régler prioritairemen au parti; et sans injures, SVP !même si certains sont contrariés dans leurs ambitions. Notre premier fédéral était soutien de Hollande aux primaires, non ? Cherchait-il une promotion personnelle , ou était-ce un choix entre trois personnalités du parti toutes trois en mesure d’être une bonne candidate ?

  5. Seb dit :

    @Jean-Jacques

    Je connais très certainement moins bien que vous et le contexte politique rochelais, et la personne particulière de madame Frioux. Ce qui me semble essentiel, crucial même, c’est que les militants soient considérés avec dignité en leur permettant d’effectuer un réel choix. Cela suppose, d’une part, plusieurs candidats, et, d’autre part, des candidats représentant des choix et tendances politiques distincts. Si c’est le cas de madame Frioux, alors qu’elle se présente. La démocratie (qui suppose, au risque d’assumer des erreurs – mais c’est à ce prix qu’on est responsable de ses actes -, que c’est le peuple qui décide pour lui-même, et en l’occurrence les militants) ne s’en trouvera qu’un peu moins tournée en ridicule. Si Ségolène Royal est seule en lice, si c’est ce scénario que parviennent à imposer les oligarques parisiens et locaux, alors les militants pourront à juste titre se sentir méprisés, manipulés, juste bons à faire la claque et coller des affiches : tout ceci en dirait long, très long…, sur l’idée que se font du peuple et de la démocratie les dirigeants actuels du PS, tant au niveau national que local.

  6. la grignette dit :

    En voilà une idée qu’elle est bonne !!! Nul doute que les rochefortais soient de cet avis … en plus avec David Baudon comme suppléant !!! Il y a loin de Rochefort à La Jarrie. Mais c’est à creuser, envoyez donc une motion au conseil national pour voir !
    Mais le fait est que ce ne sont pas les seuls militants à voter mais TOUS les électeurs , çà se calcule, çà se calcule !

  7. ladeche17 dit :

    Et pourquoi n’irait-elle pas se présenter dans la seconde circonscription de Charente Maritime,où Mr GRASSET cherche désespèrement une candidate,pour empêcher DAVID BAUDON d’être investi.Je pense que ce serait le plan idéal pour que tout le monde soit d’accord.La 1ère circonscription à FALORNI,la 2ème à ROYAL avec comme suppléant le pro-Royal BAUDON.La 3ème,la 4ème et la 5ème déjà qu’avec des femmes de pressenti .80% des circonscriptions de Charente Maritime avec des femmes candidates,le département ferait parler de lui, sérieusement pour les législatives de 2012.

  8. La main gauche dit :

    Acte caractérisé d’UMPS que cette commission électorale lointaine vient de commettre au sujet de notre petit coin Rochelais à nous (enfin ! à nous ! Il faut croire que non !). Il fallait apparemment se bercer Royale…ment d’illusions pour penser que nos belles primaires allaient être le coup de sifflet d’un vrai renouveau !
    Sans compter que se servir de la parité contre l’avis des militants locaux et pour de si vils arrangements est le genre de bassesse qui ne fait pas de la pub à la parité ! Le syndrome Rachida Dati pleine bourre ! Ça se termine généralement en jus de boudin et il n’en faudra pas beaucoup plus de ce genre de gabegie pour que les présidentielles nous échappent une fois de plus !

  9. Jean-jacques dit :

    Belle analyse qui ne va pas vous faire que des amis dans les rangs de Désirs d’Avenir. Vous me direz qu’ils ont plus de Désirs que d’Avenir, alors..
    Permettez moi de compléter votre analyse : Que madame Simoné se couche devant Ségolène Royal, c’est le role d’un apparatchik. et ses propos récents la disqualifie pour tous postes d’envergure. J’en vient à penser que son manteau de Vice présidente de Région est déjà trop large pour ses frêles épaules. Le cas de Madame Jaumouillé est différent car se lancer dans une législative sans autre expérience que celle de conseillère municipale (scrutin de liste ou elle apparait par la grâce de Maxime Bono) semble irréaliste. Je ne pense pas que les militants puissent suivre.
    Mais des candidatures féminines de qualité, on peut en trouver d’autres : madame Frioux, qui me semble-t-il n’est à la botte de personne a réussi une jolie performance, en interne d’abord puisqu’elle à remporté l’investiture aux cantonale contre une affidée de Désirs d’Avenir, puis elle a transformé l’essai en remportant le dernier bastion de la droite à La Rochelle. Je connais l’histoire : c’est mon quartier !!!
    Il me semble que sa candidature pourrait emporter l’adhésion de nombreux militants face au coup de force de Ségolène Royal.
    Cela dit, devant la véhémence des derniers supporters de Madame Royal aura-elle envie d’y aller ?
    Qu’en pensez-vous ?

  10. Seb dit :

    Ségolène Royal, ou l’oligarchie en actes

    Lorsqu’une minorité d’individus décide pour la majorité, on est en présence d’un mécanisme oligarchique. L’exercice de la démocratie, au contraire, veut que l’ensemble des citoyens décide, dans sa majorité, de ce qui est bon ou souhaitable pour eux-mêmes. Lincoln a très bien résumé l’essence de la démocratie en la définissant comme « le gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple ».
    Dans un parti politique, qui représente le « peuple » ? Les militants. Un parti qui se prétend démocratique doit donc systématiquement mettre en œuvre les mécanismes qui permettent aux militants de décider ce qui est bon ou souhaitable pour eux. Par exemple, lorsqu’il s’agit de désigner celui ou celle qui portera les couleurs et les valeurs du parti dans une élection, c’est aux militants qu’il revient de choisir qui portera cette charge. Pour qu’il y ait un véritable choix, il faut également qu’il y ait au moins deux candidats, cela va de soi.
    Que nous apprend le récent parachutage dans la circonscription de La Rochelle de Ségolène Royal quant au fonctionnement démocratique du PS ?
    Avant ce parachutage, au moins trois candidats à l’investiture pouvaient se présenter devant le suffrage des militants. Chacun d’eux avait le mérite de représenter un courant, donc des visions et des valeurs politiques, différents : Olivier Falorni (tendance Hollande), Maryline Simoné (tendance Royal) et Nanou Jaumouillié (tendance Aubry). Trois candidats dont la légitimité est leur travail sur le terrain rochelais depuis de nombreuses années. Mais voilà, Paris, le Bureau national du PS et Francois Hollande ont promis en monnaie d’échange au ralliement de Ségolène Royal à son ex-mari entre les deux tours de la primaire une place de standing, un poste d’envergure nationale : la présidence de l’Assemblée nationale. Pour cela, il lui faut être élu députée. Et les dirigeants parisiens ont choisi de parachuter Ségolène Royal à La Rochelle. Pour arranger l’affaire, les oligarques parisiens ont gelé le poste pour une femme, contredisant les choix effectués par le conseil fédéral de Charente-Maritime : exit Falorni, donc, sacrifié par les oligarques parisiens sur l’autel de la carrière de Ségolène Royal. Simoné, qui doit beaucoup de son parcours à son soutien sans faille à Ségolène Royal, s’efface, en bonne subordonnée. Restait donc la candidature de Jaumouillié, secrétaire de la section PS de La Rochelle et militante de terrain. Les oligarques parisiens avaient certainement prévu que celle-ci n’oserait pas barrer la route de Royal et s’effacerait devant les calculs du Bureau National et sous la pression de tous les élus locaux qui sont redevables de mille choses (postes, carrières, aides financières, etc.) envers leur présidente de région. La route devait donc être un chemin couvert de roses, le simulacre démocratique réduit à des militants servant de chambre d’enregistrement des décisions prises en catimini par les dirigeants nationaux. En bref, la candidature de Royal, dans ces conditions, était le parangon de tout ce qui contribue à dégoûter les citoyens des élus, les militants de leurs chef et nourrit, chaque jour davantage, les pires ennemis de la démocratie, à savoir l’abstention et le vote lepéniste : autoritarisme oligarchique maquillé en artefact démocratique, mépris souverain des militants, petits arrangements entre amis, suprématie de l’intérêt personnel sur l’intérêt général, ivresse du pouvoir, « novlangue » (comment ne pas voir éclater au grand jour dans cette histoire le grand écart de celle qui n’a à la bouche que les mots de « démocratie participative » et n’agit que selon les lois de l’oligarchie restrictive) et manipulations en tout genre.
    Mais voilà, Jaumouillié a fait savoir qu’elle souhaitait se présenter à l’investiture. Patatras : Royal va être contrainte de devoir passer devant le vote des militants. Le peu de dignité démocratique qui pouvait encore être sauvée dans cette affaire l’a été grâce à la décision – courageuse, car les oligarques ne vont pas manquer de lui tomber sur les épaules, soit à coups de promesses, soit à coups de menaces, n’en doutons pas – de Nanou Jaumouillié. Les militants socialistes vont avoir droit à un vrai choix politique : le carriérisme de Royal ou l’engagement militant de terrain de Jaumouillié. Si j’étais militant socialiste et démocrate, mon choix serait vite fait !

  11. Alain renaldini dit :

    Pas mal votre site : http://partageux.blogspot.com/ j’aime bien… Au moins c’est écrit avec les tripes…
    Celles des derniers patrons qui serviront à prendre les derniers curé ? 😉
    Amitiés

  12. Anne dit :

    La Rochelle en couleur
    L’ours rouge de Richard Texier a quitté sa tour-observatoire pour hiberner dans sa tanière. Depuis force est de constater que le maire de la Rochelle est en manque de rouge. Lui qui ne savait plus à quel mandat se vouer, après avoir pris avis auprès d’un « think-thank » réputé pour sa pratique de la démocratie participative, a enfin pris une décision : il y aura à nouveau un signal rouge sur la tour à l’entrée du vieux port de la Rochelle, car dorénavant et pour quatre ans c’est la veste rouge de Ségolène ROYAL qui remplacera l’ours sans qu’il en coûte un centime aux contribuables rochelais, Ségolène en fera don et la remplacera gratuitement autant qu’il faudra. C’est un signal fort, pensez un peu, la veste rouge en oriflamme à la Rochelle et au perchoir de l’assemblée nationale. Quelle gloire pour la ville belle et…rebelle !
    Par contre je ne comprends pas pourquoi Maxime BONO est vert de rage rentrée en constatant que la majorité des militants de la circonscription voient rouge à cette idée. Le rouge perché est-il différent du rouge d’en bas ?
    Militante de base qui voit rouge, j’aimerais mieux voir flotter sur la tour une veste arc-en-ciel. Electrice dans la circonscription, cette veste rouge me donne envie de voter vert ou rouge foncé aux 1ier tour et blanc au second… poutant je détesterais que la Rochelle devienne bleu-blanc-rouge.

  13. Un partageux dit :

    Arrêtons enfin de dire que nous sommes égaux ! Il faut en finir avec des pratiques de socialistes partageux. La noblesse a droit à ses privilèges ! La place de la gueusaille est de servir les maîtres et pas de les remplacer. Que l’on cesse de confondre Marie-Ségolène avec les Simone et autres Louise !

    http://partageux.blogspot.com

    Et il y a encore des camarades qui pensent que je vais voter Hollande ! Je suis membre du PS, pas de l’UMP tendance corrézienne…

  14. Anne dit :

    Le premier fédéral a été élu par les militants. Il est légitime.
    La candidature de Ségolène ROYAL n’a pas été soumise au vote des militants. Elle n’est même pas venue à leur rencontre dans les réunions des sections pour discuter avec eux de son éventuelle candidature. Maintenant, il lui faut leur soutien ainsi que celui d’Olivier FORLANI sinon on purge…pour qu’il ne reste à la fin que des militants « désir d’avenir »
    C’est parce qu’elle se doutait bien que sa candidature n’allait pas faire l’unanimité que Ségolène ROYAL a utilisé son soi-disant poids politique de notable pour passer en force…c’est de la basse politique

    A qui doit être fidèle le premier fédéral ? aux militants ou à une candidate qui intrigue pour être imposée par les ténors du PS qui craignent son soit-disant pouvoir de nuisance si elle n’est pas avec eux pour la campagne des présidentielles en raison d’un refus d’investiture au législative pour la circonscription la Rochelle/île de Ré.
    Dans la circonscription un militant lambda du PS est aussi légitime qu’un militant « désir d’avenir.

  15. hpai dit :

    Il faut promouvoir des femmes aux PS . Mais la « Présidente Picto-Charentaise  » n ‘est pas dans cette situation , elle est Ségolene Royal et a une implantation dans les Deux-Sevres. Il lui reste à négocier avec son ancienne supléante.
    S il s ‘avere que le fait que la circonscription sera réservé à une femme et que cela anéantisse la candidature d ‘Olivier Falorni , il faut savoir que des femmes trés représentatives de la circonscription se présenteront contre ce parachutage de confort et il y aura primaires et choix des militants. L ‘acharnement de Ségolene Royale dans la pratique du fait accompli risque de la conduire à une humiliation que personne ne lui souhaite. On notera aussi que l ‘auto-attribution du perchoir alors que ni les présidentielles ni les legislatives ne sont gagnées releve d ‘une démarche psychologique défaillante et politquement un peu ridicule .

Laisser un commentaire

Plate-forme de blogs du Parti socialiste | Propulsé par Wordress Mu | Articles (RSS) et Commentaires (RSS)
Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons Creative Commons