Section socialiste de l'île de Ré
Le courage, c'est de chercher la vérité et de la dire. Jean Jaures – Psiledere@aol.com

30 octobre 2011

“Bruxelles est d’une hypocrisie sans nom”

Filed under: 10 - Chronique de la haine ordinaire — iledere @ 6:30

Vice-président du comité consultatif du conseil des droits de l’homme des Nations unies, Jean Ziegler vient de publier Destruction massive. Géopolitique de la faim (éditions du Seuil). Dans cet essai, le sociologue suisse fait part de son expérience en tant que Rapporteur spécial de l’ONU pour le droit à l’alimentation (2000 à 2008) et analyse les raisons qui provoquent chaque année la mort de 36 millions de personnes à cause de la malnutrition.

Pourquoi meurt-t-on encore de faim de nos jours ?
Il y a cinq grandes raisons : premièrement, la spéculation financière sur les matières premières alimentaires qui a fait flamber leurs prix ces dernières années et rendu quasiment impossible aux agences d’aide, comme le Programme alimentaire mondial (PAM) de subvenir aux besoins des populations victimes de sous-alimentation. Il y a ensuite les agrocarburants, qui soustraient des terres fertiles et des plantes nourricières à l’alimentation humaine. Troisièmement, il y a la dette extérieure, qui étrangle les pays les plus pauvres et les empêche d’investir dans l’agriculture de subsistance. Après, il y a le dumping agricole, qui fait que, sur les marchés de Dakar ou de Cotonou, les fruits, les légumes et les poulets français, grecs, portugais, allemands etc. sont vendus au tiers ou à la moitié du prix du produit africain équivalent. Enfin, il a l’accaparement des terres par les fonds d’investissement ou les grandes multinationales, qui en chassent les paysans locaux pour y cultiver des produits destinés exclusivement aux marchés occidentaux.

L’UE a-t-elle une responsabilité ?
Elle a une responsabilité totale dans le dumping agricole. A commencer par la France : en 2005, lors des négociations de Hong Kong au sein de l’OMC, le secrétaire général de l’organisation, Pascal Lamy, avait proposé de baisser progressivement les aides à l’exportation jusqu’à les faire disparaître en cinq ans. Et la France s’y est farouchement opposée, car elle veut maintenir ses subsides à l’exportation, notamment à cause du poids des chambres de commerce agricoles. Et donc le dumping continue, alors que l’Afrique est sous-peuplée, qu’elle a une classe paysanne extraordinaire…et massacrée, car les paysans ne parviennent pas à écouler leur production. (more…)

29 octobre 2011

Frédéric Lefebvre : Comment tuer une association hostile au gouvernement ?

Filed under: 10 - Chronique de la haine ordinaire,20 - UMP — iledere @ 12:00

Pas assez docile aux yeux du gouvernement, la Confédération nationale du logement, l’une des principales association de locataires, pourrait se voir supprimer sa subvention annuelle. Un nouvel exemple de démocratie exemplaire ?

Comme l’affaire de la candidature avortée de Jean-Louis Borloo l’a montrée, à l’UMP, on est un grand spécialiste de la démocratie par … asphyxie financière . En effet, menacer de couper les vivres à un adversaire est toujours efficace.

Il semble bien que c’est cette technique, assez méprisable, que Frédéric Lefebvre, le : Secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie, des Finances et de l’Industrie, chargé du Commerce, de l’Artisanat, des Petites et Moyennes Entreprises, du Tourisme, des Services, des Professions Libérales et de la Consommation, est en train d’utiliser contre la turbulente, mais indispensable Confédération nationale du logement (CNL).

Qui est la CNL ?
Elle se présente comme la : « Première organisation nationale d’habitants (69 000 adhérents)» Elle définit son action de la façon suivante : « (…) défendre l’intérêt des locataires et des accédants à la propriété (…) » et revendique : « le droit au logement pour tous et une démocratie et une citoyenneté véritables dans l’habitat »

Ses 89 fédérations, de ses 21 associations régionales et de ses 4 640 associations locales attestent de sa représentativité. Ce qui l’amène à interpeller nombre de ministres sur des sujets que ceux-ci aimeraient bien éviter.

Depuis trente ans la CNL obtenait son son agrément, préalable nécessaire pour obtenir l’aide de l’Etat, jusqu’à l’arrivé du « très progressiste » Hervé Novelli qui a bloqué leur subvention en septembre 2010. (more…)

28 octobre 2011

Wauquiez fait son buzz en surfant sur la crise du logement

Filed under: 10 - Chronique de la haine ordinaire,20 - UMP — iledere @ 8:46

Mais que ferait la France sans Laurent Wauquiez, qui croit inventer la poudre à chacune de ses sorties médiatiques ?

Il y a quelques mois, Laurent Wauquiez avait tenté de dresser la France du Smic « qui souffre » contre les allocataires du RSA (qui, eux, ne souffrent pas…) en lui faisant croire qu’elle perçoit des revenus inférieurs à ceux de l’ »assistanat », véritable « cancer de la société ». Avant de battre en retraite de manière assez affligeante face à l’évidence des chiffres qui prouvent le contraire.

Mercredi, le ministre de l’Enseignement supérieur, qui semble ne rien connaître au dossier du logement, a eu cette idée lumineuse : il propose de « réserver une partie des logements sociaux à ceux qui travaillent ».

On se demande pourquoi personne n’y avait pensé jusqu’ici. Laurent Wauquiez a vraiment du génie. Sauf que ses déclarations suscitent de la gêne, voire de la colère dans son propre camp.

De la gêne, car c’est un peu embêtant de constater qu’un ministre de la République, ancien parlementaire, maire d’une ville moyenne (Le Puy-en-Velay) et diplômé de l’ENA, ignore tout du fonctionnement des HLM qui représentent pourtant 4,2 millions de logements et où habitent près de 11 millions de personnes, soit près d’un habitant de l’Hexagone sur six.

Dans la réalité, les attributions de logements sociaux obéissent à la règle des trois tiers :

- un tiers des HLM sont attribués sur le contingent du 1% logement. Ils sont destinés aux salariés des entreprises privées ou des entreprises publiques (SNCF, EDF, La Poste, la RATP…); (more…)

8 octobre 2011

Nigéria : Shell aurait financé des groupes armés qui ont fait des dizaines de morts

Filed under: 10 - Chronique de la haine ordinaire — iledere @ 6:30

Shell NigériaSelon une ONG britannique, le groupe pétrolier Shell a payé des groupes armés pour entretenir un climat de terreur au Nigéria, engendrant des dizaines voire des centaines de morts.

Une ONG britannique, Platform, vient de publier un rapport accablant sur les agissements de Shell dans la région pétrolière du delta du Niger. Le géant pétrolier aurait financé pendant plusieurs années des groupes militaires entretenant un climat de terreur où les exécutions arbitraires et la torture étaient monnaie courante, indique le rapport.

L’ONG s’est basée sur des documents, des contrats et des témoignages. L’année dernière par exemple, Shell a financé  à hauteur de 159 000 dollars une milice reconnue pour être une des plus violentes de la région. Témoignage d’un milicien repenti : « On nous a donné de l’argent pour acheter des munitions, des balles, et tout ce qui pouvait alimenter la guerre« .

Guerre des gangs
En 2006, une milice a dynamité des pipelines de Shell et laissé les rues de Rumuekpe, passage obligé des pétroliers tenu par un groupe armé concurrent, jonchées de cadavre. Exploit immédiatement salué par le pétrolier qui lui a dans la foulée signé de juteux contrats de surveillance… Entre 2005 et 2008, une soixantaine de personnes auraient été tuées, un village rasé de la carte, et des milliers d’habitants ont été contraints de fuir les combats. Les villageois déplacés étaient pourchassés jusqu’à la capitale régionale, Port Harcourt, et tués dans leurs maisons, leurs écoles et leurs lieux de travail. (more…)

20 septembre 2011

Quelles sont les causes de la famine ?

Filed under: 10 - Chronique de la haine ordinaire — iledere @ 6:30

En 2008, en écrivant : « L’agro-business, nouvelle eldorado du capitalisme » j’avais mal appréhendé le phénomène spéculatif dans le monde agricole. Il faut dire aussi qu’il était moins flagrant qu’aujourd’hui. Cela prouve que le capitalisme est en pleine ascension vers une privatisation totale des territoires et ceci au détriment de l’humain qui sera écrasé par les profits que feront les actionnaires. Merci à Esther Vivas d’avoir mis un doigt accusateur sur ces méfaits de la société ultralibérale…

Par Esther VIVAS

Nous vivons dans un monde d’abondance. Selon les chiffres de l’Organisation des Nations Unies pour l’Agriculture et l’Alimentation (FAO), on produit aujourd’hui de la nourriture pour 12 milliards de personnes, alors que la planète compte 7 milliards d’êtres humains. De la nourriture, il y en a. Alors pourquoi dans ce cas une personne sur sept dans le monde souffre de la faim ?

La menace alimentaire qui touche plus de 10 millions de personnes dans la Corne de l’Afrique remet en lumière la fatalité d’une catastrophe qui n’a pourtant rien de naturelle. Sécheresses, inondations, conflits armés… tout cela contribue à aggraver une situation d’extrême vulnérabilité alimentaire, mais ce ne ce sont pas les seuls facteurs explicatifs.

La situation de famine dans la Corne de l’Afrique n’est pas une nouveauté. La Somalie vit une situation d’insécurité alimentaire depuis 20 ans. Et, périodiquement, les médias nous remuent de nos confortables divans en nous rappelant l’impact dramatique de la faim dans le monde. En 1984, près d’un million de morts en Ethiopie ; en 1992, 300.000 somaliens ont perdu la vie à cause de la faim ; en 2005, près de cinq millions de personnes au bord de la mort au Malawi, pour ne citer que quelques cas.

La faim n’est pas une fatalité inévitable qui affecterait seulement certains pays. Les causes de la faim sont politiques. Qui contrôle les ressources naturelles (terres, eau, semences) qui permettent la production de nourriture ? A qui profitent les politiques agricoles et alimentaires ? Aujourd’hui, les aliments sont devenus une marchandise et leur fonction principale, nous nourrir, est mise à l’arrière plan. (more…)

14 septembre 2011

L’autruche Parisot s’enfonce tête baissée sous le sable de la «théorie du complot» !

Filed under: 03 - Economie,10 - Chronique de la haine ordinaire — iledere @ 12:00

Je la savais d’une rare inintelligence, au point de l’avoir surnommée il y a déjà fort longtemps Parisot(te) mais là, elle atteint le summum ! Non seulement en pointant le rôle de Washington dans la crise de la dette en Europe (Le Monde du 29 août 2011) – entre autres titres du même tonneau – mais de surcroît en prétendant, contre toute réalité, d’une part que «Si l’Europe a été attaquée, ce n’est pas parce qu’elle est faible mais parce qu’elle est forte, et si elle est enviée, c’est parce qu’elle est enviable», les Américains ayant «orchestré» la crise de la dette en Europe «pour détourner l’attention des marchés de leurs propres problèmes d’endettement» dans un entretien au Figaro (29 août 2011) après, selon elle que «la situation se soit tendue quand la Chine a commencé à faire la leçon aux États-Unis sur leur dette. Les Américains ont sans doute voulu alors repasser le mistigri à l’Europe».

Elle ne pouvait s’arrêter en si bon chemin ! Celui du ridicule, s’entend… Toujours selon elle «On a assisté à une sorte de guerre psychologique et à une tentative de déstabilisation de la zone euro (…) Nos banques sont parmi les plus solides au monde. Des ‘unes’ de médias américains annonçaient pourtant la mort de telle ou telle et même la fin de la zone euro. Nous sommes passés d’attaques sur l’Espagne à des attaques sur l’Italie, puis sur la France, jusqu’à des rumeurs de dégradation de l’Allemagne la semaine dernière ! » et, cerise sur le gâteau ! pour étayer sa théorie du complot «elle s’appuie notamment sur les « les rumeurs sur les banques françaises, qui se sont diffusées immédiatement alors qu’elles étaient absolument infondées » (…) estimant que lorsque «des publications américaines très lues par les investisseurs et les analystes financiers titrent sur de fausses annonces dramatiques, des questions se posent»…

Mame Parisot réagissant comme une Juponne-la-joie que vitupèrent régulièrement politicards et journalistes méprisants quand nous prétendons invoquer une quelconque manipulation ! (more…)

8 septembre 2011

Décryptons le cri du libéral de l’immo

Filed under: 10 - Chronique de la haine ordinaire — iledere @ 12:00

A la rubrique logement du site libéral Contrepoints, je repére la semaine passée un article croustifondant intitulé « l’euthanasie des classes-moyennes par l’impôt immobilier« . La hausse de la fiscalité sur les plus-values immobilières (hors résidence principale) y passe au grill. Sans surprise, le billet est repris illico sur Atlantico à la rubrique moins-values. A quelques encablures des élections, ça nous fait toujours plaisir de voir un site de droite déplorer une décision de son  gouvernement adoré.

Son auteur, Ulrich Genisson, est passionné de « l’économie, du libéralisme et de l’individu au sens noble« . Friedman et Hayek sont ses références et il considère que le grand apôtre de l’idéologie socialiste gangrenant ce pays s’appelle François Fillon. Ça vous cadre un caractère. Le titre du billet contient à lui seul trois contre-sens, l’auteur considérant que la baisse minime d’une « niche fiscale » constitue un « impôt » supplémentaire (étant entendu que l’impôt c’est le mal, nous sommes chez les libéraux) dont sont victimes « les propriétaires de la classe moyenne« , alors qu’est d’abord ciblée par cette mesure la partie supérieure de celle-ci : les thunés qui peuvent se permettre d’avoir deux maisons ou plus et les spéculateurs locatifs.

L’auteur, que je soupçonne d’avoir récemment fait quelques « investissements » dans le domaine, se base sur de poignants exemples populaires pour étayer le pourquoi de sa colère, euh… de son manque à gagner. Attention, sortez les mouchoirs.

Enter Jean-Pierre. « L’ouvrier » est proprio d’une résidence secondaire [déjà ça, ça vaut son pesant de cacahuètes] en Creuse « qu’il a achetée 300.000 francs [45.000 euros] en 1990. Il l’a restaurée de ses mains [il a du mérite d'autant que c'était avant qu'M6 ne lui répète chaque soir à 20h45 qu'il resterait à jamais un plouc s'il ne le faisait pas] et y passe quelques semaines par an. Sa femme décédée récemment [moi j'aurais ajouté : d'un long et douloureux cancer de la plèvre], il n’a plus le goût d’y aller.  Il veut donc la vendre 160.000 euros [soit 3.5 X plus cher que son prix d'achat, l'ouvrier est petit joueur. Même dans l'arrière-pays, nous constatons des culbutes bien plus pépères]. S’il l’avait vendue le 23/08/2011, il aurait payé O euros. S’il la vend le 26/08/2011, il paiera 29.977 Euros sur la plus-value et s’il la vend fin septembre il paiera 31.222 euros d’impôts… [Je fais confiance à Ulrich pour les chiffres, ça a l'air d'être son truc] Manifestement, Jean-Pierre est un gros capitaliste et l’Etat a bien raison de l’assommer. Surtout que Jean-Pierre avait l’intention, avec le fruit de cette vente, d’installer sa fille qui vient de se marier [et qui est amputée des deux jambes suite au déraillement d'un Transilien provoqué par la négligence d'un conducteur syndicaliste surpayé à cuver son whisky-coca avec une call-girl ukrainienne dans sa cabine climatisée]. Et bien Julie, devra se passer de 30.000 euros. » (more…)

4 septembre 2011

UMP : après Joly la Norvégienne, Placé, « notre Coréen national »

Filed under: 10 - Chronique de la haine ordinaire,20 - UMP — iledere @ 6:30

Jean-Vincent Placé discute avec Harlem Désir et François Lamy à l'université d'été du PS à La Rochelle, le 28 août (Régis Duvignau/Reuters).Alain Marleix, élu UMP, a raillé le Vert Jean-Vincent Placé, « notre Coréen national ». « Un scandale absolu » pour cet adopté.
Il y a eu l’Auvergnat de Brice Hortefeux et la Norvégienne de François Fillon ; voici le Coréen d’Alain Marleix, le spécialiste du découpage électoral à l’UMP, à propos de l’écologiste Jean-Vincent Placé. Les journées d’été du parti commencent fort.

L’interview recueillie par Public Sénat est anodine, elle porte sur ses pronostics pour les élections sénatoriales à venir : l’ancien secrétaire d’Etat Alain Marleix n’est pas inquiet pour son parti. Mais soudain, il a ces mots :

« Dans l’Essonne, […] notre Coréen national, Jean-Vincent Placé, va avoir chaud aux plumes. »

A priori, aucune raison à cette sortie, au contraire de Fillon qui avait dérapé en répondant aux critiques d’Eva Joly sur le 14 Juillet. Sauf si l’on connaît le visage de Jean-Vincent Placé, et que l’on sait qu’il est né à Séoul et a été adopté.

Jean-Vincent Placé, candidat aux sénatoriales et conseiller politique de Cécile Duflot, réagit auprès de Rue89 :

« C’est un scandale absolu, et je suis rarement scandalisé. Aujourd’hui il s’agit de moi, mais demain il dira de Manuel Valls “notre Espagnol national” ou de Rachida Dati “notre Marocaine nationale”, ou encore de Rama Yade “notre Sénégalaise nationale”.

Je pense à mes parents [adoptifs, ndlr]. Le fait d’être coréen n’est bien sûr pas une infamie. Mais tout simplement, je suis français depuis 34 ans et uniquement français. »

Comme tous les enfants adoptés sous forme plénière, Jean-Vincent Placé est français par filiation. La loi française dit même qu’il est « réputé être né français ». Contrairement aux premiers commentaires suscités par la sortie de Marleix, Placé n’est pas « naturalisé » (comme l’est par exemple Manuel Valls, dont les parents sont espagnols). (more…)

14 août 2011

Fillon autorise le tir à balle réelle sur les manifestants

Filed under: 10 - Chronique de la haine ordinaire,20 - UMP — iledere @ 6:30

Un decret publié discrètement par je Journal Officiel le 1er juillet ajoute à la liste des armes utilisables par les forces de l’ordre une arme de guerre : Fusil à répétition de précision calibre 7.61 x 51 mm. Son nom ? ULTIMAT RATIO.

C’est en toute discrétion et sans un mot dans les médias mainstream que François Fillon et Claude Guéant ont apporté un changement non négligeable à la politique de maintien de l’ordre en France.
Le décret ajoute à la liste des armes dont la loi autorise l’utilisation dans le cadre du maintien de l’ordre une arme destinée aux tireurs d’élite.

Oubliez les grenades lacrymogènes, balles en caouchouc (dites « défensives ») etc.

Oubliez les gadgets, comme le Taser qui ont défrayé la chronique à leur apparition car leur non létalité était sujette à caution.

Ces débats sémantiques et querelles de médecins légistes sont dépassées.

La liste publiée par le JO le 1er juillet dernier introduit en effet une arme qu’il n’est pas possible de ne pas qualifier de létale : c’est un fusil de guerre tirant des munitions réelles :

http://www.legifrance.gouv.fr/jopdf… (more…)

Page suivante »

Plate-forme de blogs du Parti socialiste | Propulsé par Wordress Mu | Articles (RSS) et Commentaires (RSS)
Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons Creative Commons