Section socialiste de l'île de Ré
Le courage, c'est de chercher la vérité et de la dire. Jean Jaures – Psiledere@aol.com

1 novembre 2011

Plan européen: ce que Sarkozy ne nous a pas dit

Filed under: 20 - UMP,21 - Mensonges de Sarko — iledere @ 6:30

Quatre jours après l’adoption, dans la douleur, d’un nouveau mini-plan européen de sauvetage de la zone euro, on s’interroge. Ce plan contient des zones d’ombre et des points peu commentés. Il fallait lire le relevé de décisions du 26 octobre dernier et ne pas se contenter des commentaires souvent lénifiants des commentateurs professionnels.

1. Les chefs d’Etats et de gouvernement membres de la zone euro se sont résolus à avouer que le plan du 21 juillet dernier était trop court. Cet aveu, dans le texte du relevé de décision, était curieusement écrit. Au premier paragraphe, on pouvait lire: « lors de notre réunion du 21 juillet, nous avons pris une série de décisions de première importance. La ratification, par l’ensemble des dix-sept États membres de la zone euro, des mesures liées au FESF renforce sensiblement notre capacité à faire face à la crise. » Ou encore: « L’euro continue à reposer sur des fondamentaux solides ». Mais dès le second paragraphe, sans transition ni explication, voici: « De nouvelles mesures s’imposent pour rétablir la confiance ». Ah ?!? Donc finalement, le plan du 21 juillet qui a mis 3 mois à être ratifié était insuffisant…. Sans blague ?

2. L’Italie du chaud Berlusconi est dans la ligne de mire de ses collègues. Le communiqué est explicite: « nous invitons l’Italie à présenter d’urgence un calendrier ambitieux pour ces réformes ». Les injonctions étaient précises: « L’Italie mettra maintenant en œuvre les réformes structurelles proposées afin d’accroitre la compétitivité en réduisant l’excès de formalités administratives, en abolissant les tarifs minimaux dans les services professionnels et en poursuivant la libéralisation des services publics et des services d’intérêt général au niveau local. » Et boum ! Et les 17 moins un étaient tous heureux de saluer le « projet d’introduire une règle relative à l’équilibre budgétaire dans la constitution d’ici la mi-2012 ». On ne sait même pas si Berlusconi sera encore président du conseil à cette date.

3. L’eurozone a sauvé la face l’espace de quelques jours, quelques heures. Dès vendredi, l’Italie avait toutes les peines à lever 8,5 milliards d’euros d’emprunt sur les marchés. Le Trésor italien leva finalement 7,94 milliards d’euros. Quelle réussite ! Son taux d’emprunt à 10 ans avait dépassé les 6%, un niveau jugé dangereux sur les marchés. La crise de la dette n’est pas terminée, a prévenu Jean-Claude Trichet. Quelques heures avant de quitter son poste, le patron de la BCE avait même quelques remords: « Le secteur financier doit changer ses valeurs. »

4. L’intégration européenne a progressé, sous la contrainte et dans la peur. Tout le monde l’a dit. Mais de quelle façon ? Les consignes désormais imposées aux Etats sont assez simples et bienvenues pour peu que l’on croit que la France et ses voisins ont besoin d’une plus forte intégration politique. Ils sont tous engagés à « la consultation de la Commission et des autres États Membres States avant l’adoption de quelque réforme majeure économique ou budgétaire pouvant avoir un impact sur le reste de la zone euro pour donner la possibilité d’une évaluation d’un possible impact pour la zone euro » (Cf. paragraphe 26). En d’autres termes, Nicolas Sarkozy n’aurait jamais pu faire passer son paquet fiscal de 2007. (more…)

31 octobre 2011

Sarkozy, plus c’est gros plus ça passe

Filed under: 21 - Mensonges de Sarko — iledere @ 12:00

Nicolas Sarkozy, intervenant à la télévision ce 27 octobre, s’est hissé à la hauteur de lui même. « Plus c’est gros, plus ça passe » : le Président n’a pas dérogé à sa ligne de conduite.

Voici un florilège de ses perles les plus belles, glanées au fil de ses obsessions.

1 – La faute aux 35 heures
C’est devenu une figure imposée du discours présidentiel : si tout va mal dans notre pays, c’est parce que les 35 heures l’on ruiné. Et qu’importe les statistiques !

« Quand en 2001, expliqua-t-il, on a fait cette chose étrange, les seuls au monde, les 35 heures qui ont ruiné la compétitivité du pays, dans le même temps M. Schroeder, pourtant socialiste allemand, faisait l’inverse… »

Les conseillers de Nicolas Sarkozy devraient lire avec plus d’attention les statistiques de l’OCDE, par exemple, avant de transmettre l’argumentaire au président. La vérité est que les Français occupés travaillent annuellement plus longtemps que les Allemands. Cela dure depuis que l’OCDE tient la comparaison à jours, c’est à dire depuis 1993 au moins. Enfin le surcroît de travail annuel des Français, qui atteignait 121 heures en 2001, était encore de 114 heures en 2008, en dépit de la « chose étrange » qui a « mis la pagaïe » dans les usines françaises…

Comment prétendre ré-industrialiser la France, si le diagnostic du déclin industriel est à ce point erroné ?

2 – La faute aux impôts
Nicolas Sarkozy, multipliant les niches fiscales et sociales, a laminé les recettes publiques. Comment justifier cette politique, quand les déficits publics sont montrés du doigt ? Il suffit de dénoncer un excès d’impôts.
« La France, a prétendu le président, est le pays qui a les impôts les plus élevés d’Europe ».
C’est inexact. Quatre pays ont des recettes publiques en proportion du PIB supérieures aux recettes publiques françaises ; ils ont cependant beaucoup moins de chômeurs que la France, en proportion de leur population active.
Quant à l’impôt progressif sur le revenu, il est en France un des plus légers de l’OCDE. (more…)

28 octobre 2011

Sarkozy trop occupé à nous « protéger » pour être candidat

Non, « franchement, non », Nicolas Sarkozy n’est pas candidat. Il se contente de faire « son devoir » de président, à savoir « gérer une crise qui inquiète les Français… les protéger ».

Comment se fait-il qu’on avait l’impression, jeudi soir en regardant son intervention sur TF1 et France 2, de ne pas voir un président, mais justement un candidat ?

Les maux de la France ? Ils viennent des décisions prises par la gauche. Et quand il se vante d’avoir supprimé 150 000 postes de fonctionnaires, c’est pour fustiger les 60 000 postes que François Hollande veut créer dans l’Education nationale.

Nicolas Sarkozy n’est pas candidat, « franchement, non », mais il défend bec et ongles son bilan : il n’a « pas calé » pour faire la réforme des retraites malgré « neuf manifestations nationales ».

Nicolas Sarkozy n’est pas candidat, « franchement, non », mais il a enfin dessiné son programme : travail, innovation, formation, investissement et « gestion rigoureuse ». Et martelé son idée centrale : imiter l’Allemagne, puisqu’elle réussit. Se rapprocher d’elle jusqu’à se confondre économiquement, et former avec notre voisin un « poids lourd ».

Calvi réveille le Sarkoshow
Jean-Pierre Pernaut qui complète et tue la question d’Yves Calvi sur l’affaire Karachi en demandant des nouvelles de Carla et Giulia, la fille : « Elles vont bien ? »

Calvi qui énerve le président en évoquant des sondages donnant 70% de Français mécontents. Il l’énerve vraiment en lui posant deux fois la question sur son éventuelle candidature en 2012 :

« Pourriez-vous imaginer ne pas briguer un second mandat pour faire un travail drastique, très impopulaire ?
– Vous êtes malin, vous me reposez la même question, ma réponse est la même ! » (more…)

27 octobre 2011

Mémé Kamizole décerne le «triple A» de la connerie aux chiennes de garde de la meute à Sarkozy

Filed under: 20 - UMP,21 - Mensonges de Sarko — iledere @ 6:30

Non, je rassure les puristes de mauvaise foi me reprochant des fautes de français imaginaires : je fais tout exprès d’écrire «la meute A Sarkozy», tout en sachant pertinemment que c’est un barbarisme. Pour faire court et – j’espère – plus percutant.

Certains pisse-vinaigre ne manqueront pas également de critiquer la vulgarité de l’insulte puisque j’ose écrire : «connerie» en toutes lettres alors que j’ai plutôt pour habitude d’euphémiser – petit exercice intellectuel et sémantique fort réjouissant – par des néologismes ou des périphrases que j’espère amusantes. Je m’étais d’ailleurs amusée le 17 octobre 2010 dans un article au titre évocateur Plaisante alternative aux «3 lettres» à faire de mémoire la recension quasi complète des substituts au mon «con», en français aussi bien qu’en argot ou en Solognot et qu’en règle générale, je fais bien plus souvent usage de ces termes. A quoi bon, en effet, posséder une langue aussi riche et user d’un vocabulaire aussi pauvre ?

J’ai aussi fait remarquer souventes fois que le mot «con» qui est dérivé de «conil» (lapin en ancien français) désignait à l’origine le sexe de la femme. En toute logique, nous devrions utiliser pour les hommes faisant preuve d’inintelligence son parallèle dans le vocabulaire populaire : «couillon»…

Je me « lâche » rarement dans mes écrits sinon quand je suis particulièrement en colère. C’est le cas aujourd’hui, effet de l’accumulation des asiniennes critiques de l’UMP. Et croyez bien que je possède pourtant en matière d’injures et jurons un répertoire à faire pâlir Nicolas Sarkozy et son «casse-toi, pôv con» ! Je m’autorise de son exemple.

J’en profiterais pour narrer une petite anecdote qui me revient du Diable Vauvert. Le général de Gaulle quand il était président, lors déplacement en province – ne me demandez ni la date ni le lieu et je ne vais pas perdre mon temps à les rechercher – prit un bain de foule. Un quidam cria «Morts aux cons !» ce à quoi, imperturbable et pince-sans-rire il lui répliqua «Vaste programme»… Le freluquet autoritaire qui prétend mettre ses pas dans les siens l’eût fait appréhender sans douceur par la pléthorique garde prétorienne qui l’accompagne dans chacun de ses déplacements, mettre en garde à vue et poursuivre pour «atteinte à la dignité du chef de l’Etat»… (more…)

7 octobre 2011

Courtial, le nouveau Douillet, est champion du monde de magie

Filed under: 20 - UMP,21 - Mensonges de Sarko — iledere @ 12:00

La proposition de loi déposée le 11 mai avec le nom d'Edouard Courtial.Edouard Courtial est en passe de se faire un nom. Plus connu sous l’appellation « nouveau Douillet », le nouveau secrétaire d’Etat des Français de l’étranger avait signé une proposition de loi (PPL) « visant à permettre la perte de nationalité pour les citoyens non domiciliés fiscalement en France ».

Vous pouvez cliquer sur le lien de cette PPL déposée le 11 mai 2011 par une brochette de députés UMP : son nom n’y est plus.

On vous jure que le 29 septembre, lorsque nous avons mis en ligne cette information débusquée par un de nos internautes, le nom de Courtial y était bien. Pour preuve, la capture d’écran ci-dessous.

Vous pouvez la comparer avec la proposition de loi nouvelle version qui, selon le site Drzz.info, aurait été modifiée le 4 octobre (voir capture d’écran ci-dessous). (more…)

5 octobre 2011

La police soupçonnée d’enquêter sur la compagne de François Hollande

Filed under: 20 - UMP,21 - Mensonges de Sarko — iledere @ 12:00

La police soupçonnée d'enquêter sur la compagne de François HollandeDes policiers auraient reçu l’ordre d’établir une « notice biographique fouillée » sur Valerie Trierweiler. La journaliste aurait fait début 2011 l’objet d’une investigation sur son passé et son entourage par la Direction du renseignement de la préfecture de police de Paris. Celle-ci dément.

Les services de renseignements se sont-ils penchés sur la vie privée de François Hollande? Des sources policières concordantes, à plusieurs niveaux hiérarchiques, affirment à L’Express qu’au début de 2011, des fonctionnaires triés sur le volet, appartenant à une section de la Direction du renseignement de la préfecture de police de Paris, ont reçu l’ordre d’enquêter sur Valérie Trierweiler, journaliste à Paris Match et compagne du leader socialiste.

A l’époque, François Hollande était clairement engagé dans la campagne pour la primaire du PS en vue de 2012. « Il s’agissait d’établir une notice biographique fouillée sur Mme Trierweiler, y compris sur son réseau relationnel« , assure une source proche du dossier. Certains policiers s’émeuvent aujourd’hui d’une telle démarche. Surtout dans le contexte actuel, marqué par les affaires d’investigations policières sur les sources de trois journalistes du Monde.

Contactée par L’Express, la préfecture de police de Paris dément l’existence d’une note sur Valérie Trierweiler et toute demande d’enquête sur son compte.

François Hollande a condamné une « irrégularité inacceptable », selon le site du quotidien du Dauphiné Libéré. « Si cette enquête a bien eu lieu, je veux savoir pourquoi elle a été commandée et par qui », a-t-il réagi. Et d’ajouter qu’il est « impensable aujourd’hui qu’une enquête puisse être menée à des fins directement politiques ». (more…)

25 septembre 2011

Affaire Karachi : si vous avez raté un épisode

Filed under: 09 - Evènement,20 - UMP,21 - Mensonges de Sarko — iledere @ 6:00

Les investigations autour de l’affaire Karachi mènent au financement de la campagne d’Edouard Balladur en 1995, dont Nicolas Sarkozy était le porte-parole.AFP/ERIC FEFERBERG

Après Nicolas Bazire et Thierry Gaubert, la justice vient de faire un pas de plus en direction de Nicolas Sarkozy puisque c’est désormais Brice Hortefeux – politiquement le plus proche de lui  – qui a été directement impliqué, vendredi 23 septembre. Pour bien comprendre les scénarios et les enjeux des affaires qui touchent actuellement les plus hautes sphères de l’Etat, il faut remonter à l’attentat de Karachi en 2002.

Le point de départ : l’affaire Karachi. Lorsque Edouard Balladur était premier ministre (1993-1995), il avait mis en place un système de commissions légales pour réussir à conclure des contrats d’armement avec le Pakistan et l’Arabie saoudite. Des intermédiaires étaient payés pour faire du lobbying auprès de ces deux pays, dont le Libanais Ziad Takieddine. Jusqu’ici rien d’illégal. Mais les juges soupçonnent qu’une partie de l’argent reçu par ces intermédiaires est revenu à Edouard Balladur, via des sociétés écrans, afin de financer illégalement sa campagne pour l’élection de 1995. Ce sont les fameuses « rétrocommissions ». Jacques Chirac accède à la présidence en 1995 et, rapidement, il fait stopper ce système de commissions, avant tout pour priver ses ennemis balladuriens de ces sommes.

Le 8 mai 2002, un attentat-suicide fait 14 morts à Karachi, au Pakistan, dont 11 employés français de la Direction des constructions navales. La justice pakistanaise a attribué l’attentat à un groupe terroriste, mais la justice française retient hypothèse d’une vengeance de responsables pakistanais n’ayant pas reçu les commissions qui leur avaient été promises.

Une information ayant été ouverte sur le volet financier de l’affaire, Ziad Takieddine a été mis en examen, le 14 septembre 2011, pour « complicité et recel d’abus de biens sociaux ». (more…)

21 septembre 2011

Coup de piston historique à la Cour des comptes, signé Sarkozy

Filed under: 20 - UMP,21 - Mensonges de Sarko — iledere @ 12:00

Et une entorse de plus au slogan de campagne de Nicolas Sarkozy, qui promettait une « République irréprochable » : le Président a nommé à la Cour des comptes une de ses conseillers, Cécile Fontaine, en s’asseyant à la fois sur l’avis défavorable du chef de la juridiction et sur ses usages historiques.

Rue Cambon à Paris, où siège l’institution comptable suprême de la France, ce double camouflet – absolument légal – n’est pas passé du tout. Au point que l’association des magistrats et anciens magistrats de cette Cour plutôt discrète a publié un communiqué, révélé par Marianne2.fr.

Pour comprendre ce qui pèche dans l’arrivée de Cécile Fontaine, énarque de 40 ans, jusqu’ici « conseillère défense, finances publiques et réforme de l’Etat » à la présidence de la République, il faut revenir sur le processus de son arrivée.

« Les avis défavorables sont extrêmement rares »

Quand l’exécutif souhaite nommer quelqu’un à la Cour des comptes, il utilise le « tour extérieur », qui l’oblige à soumettre cette nomination à l’avis du patron de l’institution.

Le premier président Didier Migaud a donc sollicité l’avis du procureur général, puis ceux des huit présidents de chambres. Migaud a ensuite décidé de rendre un avis défavorable. Négatif donc, mais seulement consultatif, ce dont a profité l’Elysée. (more…)

7 septembre 2011

Sarkozy le Libyen

Filed under: 20 - UMP,21 - Mensonges de Sarko — iledere @ 12:00

Après Lawrence d’Arabie, voilà Sarkozy le Libyen. C’est sous ce sobriquet que le président français est désormais désigné dans les milieux diplomatiques, écrit Angélique Chrisafis correspondante du Guardian en France.

Depuis la guerre froide, aucun chef d’Etat français n’avait fait d’un conflit international une telle obsession, explique la journaliste qui décrit un président passant son temps « penché sur des cartes et des plans et ayant le dernier mot sur l’armement des combattants rebelles. »

Une obsession que la journaliste, rancardée par de fins connaisseurs de l’Elysée, rapproche d’une bataille personnelle du président contre le colonel Kadhafi. Nicolas Sarkozy aurait en privé juré de mettre à genoux le chef libyen, histoire de lui faire payer le ridicule enduré lors de sa visite à Paris en 2007, lorsqu’il avait exigé d’installer sa tente au beau milieu du parc de l’hôtel Marigny.

La guerre en Libye c’est donc un beau coup pour le candidat Sarkozy mais aussi pour la diplomatie française, explique le quotidien à son lectorat. Exit ainsi des mémoires les manquements et les erreurs du début du Printemps arabe, lorsque la « France a traîné les pieds et a attendu la toute dernière minute pour soutenir les peuples tunisien et égyptien. »

C.M.

Page suivante »

Plate-forme de blogs du Parti socialiste | Propulsé par Wordress Mu | Articles (RSS) et Commentaires (RSS)
Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons Creative Commons