Section socialiste de l'île de Ré
Le courage, c'est de chercher la vérité et de la dire. Jean Jaures – Psiledere@aol.com

31 octobre 2011

Une Leçon D’Irrespect De Laurent Joffrin

Filed under: 05 - Presse, média, Internet — iledere @ 6:30

Laurent Joffrin, directeur du Nouvel Observateur, est consterné.

Il a regardé, jeudi soir, « Nicolas Sarkozy à la télé », et il en est revenu atterré, car cette prestation du chef de l’État français, a-t-il observé, avait « pour seul objectif d’entretenir l’image du président » – de sorte qu’elle perpétuait en majesté l’archaïque « tradition de la télévision d’Etat, révérencieuse et soumise, qui perdure en France », et que ce qui devait « être un exercice d’information » ne fut en réalité « qu’une opération de communication », mâme Dupont.

Certes, précise Laurent Joffrin : « Les journalistes conviés à ce travail de ripolinage médiatique ne sont pas forcément en cause. »

Bien au contraire : « Jean-Pierre Pernaut et Yves Calvi sont de bons professionnels, chacun dans leur genre, soucieux de vie quotidienne pour le premier, attentif à la clarté et à la pédagogie pour le deuxième. »

Et d’ailleurs : « Il ont posé pour l’essentiel les questions qu’il fallait poser, telles que l’actualité les suggérait. »

(Sentez-vous bien ma langue, ou faut-il que j’appuie mieux ?)

Mais tout de même – et en dépit du « bon » professionnalisme de Jean-Pierre Pernaut et Yves Calvi : « La mise en scène compassée et solennelle de l’émission, autant que son ton – péremptoire d’un côté, respectueux, presque intimidé de l’autre – les ont manifestement dissuadés d’aller au-delà. »

Constate Laurent Joffrin, critique radical des médias.

Par exemple : « Le « droit de suite » habituellement dévolu aux journalistes, qui consiste à réitérer ou à approfondir une question éludée par le responsable interrogé ou bien à contester, voire à contredire, une affirmation hasardeuse, sans pour autant transformer l’interview en débat contradictoire (on admet volontiers que l’exercice n’est pas facile), ce droit de suite, donc, est resté lettre morte. » (more…)

28 octobre 2011

Sarkozy trop occupé à nous « protéger » pour être candidat

Non, « franchement, non », Nicolas Sarkozy n’est pas candidat. Il se contente de faire « son devoir » de président, à savoir « gérer une crise qui inquiète les Français… les protéger ».

Comment se fait-il qu’on avait l’impression, jeudi soir en regardant son intervention sur TF1 et France 2, de ne pas voir un président, mais justement un candidat ?

Les maux de la France ? Ils viennent des décisions prises par la gauche. Et quand il se vante d’avoir supprimé 150 000 postes de fonctionnaires, c’est pour fustiger les 60 000 postes que François Hollande veut créer dans l’Education nationale.

Nicolas Sarkozy n’est pas candidat, « franchement, non », mais il défend bec et ongles son bilan : il n’a « pas calé » pour faire la réforme des retraites malgré « neuf manifestations nationales ».

Nicolas Sarkozy n’est pas candidat, « franchement, non », mais il a enfin dessiné son programme : travail, innovation, formation, investissement et « gestion rigoureuse ». Et martelé son idée centrale : imiter l’Allemagne, puisqu’elle réussit. Se rapprocher d’elle jusqu’à se confondre économiquement, et former avec notre voisin un « poids lourd ».

Calvi réveille le Sarkoshow
Jean-Pierre Pernaut qui complète et tue la question d’Yves Calvi sur l’affaire Karachi en demandant des nouvelles de Carla et Giulia, la fille : « Elles vont bien ? »

Calvi qui énerve le président en évoquant des sondages donnant 70% de Français mécontents. Il l’énerve vraiment en lui posant deux fois la question sur son éventuelle candidature en 2012 :

« Pourriez-vous imaginer ne pas briguer un second mandat pour faire un travail drastique, très impopulaire ?
– Vous êtes malin, vous me reposez la même question, ma réponse est la même ! » (more…)

22 octobre 2011

La magistrale fumisterie de l’entreprise éthique

Filed under: 05 - Presse, média, Internet — iledere @ 12:00

De grandes marques commerciales américaines type Starbuck’s qui soutiennent les indignés de Wall Street, vous y croyez, vous ? Allons, j’aperçois bien vos regards dubitatifs. Vous n’êtes pas les seuls. Même les communicants n’en reviennent pas. Ainsi Olivier Cimelière, sur son blog (via Arrêt sur Images), fait part de ses doutes quant à la sincérité de ce type d’engagement.

Ce faisant, il avance des arguments dont l’objectif semble  avant tout de se convaincre  lui-même que non, ce n’est pas possible, sa magnifique discipline n’a pas pu donner naissance à cette démarche monstrueuse de cynisme consistant pour des groupes purement capitalistes, comme dirait un Mélenchoniste, à faire semblant de se ranger du côté de la contestation, simplement pour faire reluire leur image et augmenter leurs ventes.

Un affaire de poisson-volant
Laissons chacune de ces marques seule face à sa conscience. Après tout, il y a des entreprises qui cultivent l’engagement citoyen, tout comme il existe des poissons volants, s’esclafferait  Audiard…Et puis au fond, je ne connais pas assez la psychologie américaine pour affirmer qu’un tel paradoxe ne relève pas du possible. Ils sont tellement bizarres nos amis d’Outre-Atlantique, parfois.

Ce qui est plus intéressant, dans les doutes émis par ce communicant, c’est ce qu’ils amènent à réfléchir sur tous les beaux discours de responsabilité sociale, environnementale, de développement durable, commerce équitable et autres fadaises du même genre. Les journalistes qui suivent ces sujets (et Dieu sait que la matière est prolifique en ce moment !) ressentent instinctivement une profonde méfiance vis à vis du discours qu’on leur sert. Il y a, dans ce déversement de bons sentiments à peu de frais, une telle apparente incompatibilité avec l’objectif de profit (sans jugement de valeur, c’est normal qu’une entreprise fasse du profit, c’est même sa raison d’être), qu’on ne peut raisonnablement que douter de la sincérité du propos et plus encore de la démarche. (more…)

30 septembre 2011

Primaire PS : LeFigaro.fr se rebelle… mais pas dans le titre

Filed under: 05 - Presse, média, Internet,20 - UMP — iledere @ 6:30

Vous voulez qu’on vous avoue la vérité ? Ces débats entre candidats à la primaire socialiste sont une mauvaise nouvelle pour la droite. Ils montrent une équipe dont la camaraderie de parti (prénoms, tutoiements) ne handicape pas la capacité à débattre avec, se détachant, un plus malin que les autres, qui préempte les conclusions et les synthèses. Bref, une belle photo de gouvernement avant la lettre.

« Belle découverte ! » vous exclamerez-vous. Que le PS soit en train de réussir magistralement sa primaire, vous l’aviez constaté tout seuls. Oui, mais ce n’est pas moi qui le dis. C’est… un journaliste du Figaro, dans une vidéo de commentaire du deuxième débat.

Mougeotte : « On n’est pas là pour emmerder la droite ! »
Evidemment, il faut bien chercher. La vidéo n’est pas titrée sur ce constat accablé, mais, de manière plus « figarorthodoxe », « Aubry et Royal obligées de provoquer Hollande ». Pourtant, François-Xavier Bourmaud dit bien « mauvaise nouvelle pour la droite ». J’ai dû réécouter deux fois, pour m’assurer que ce n’était pas un bug, ou un canular des Yes Men.

« Mauvaise nouvelle pour la droite ! » Comme il y va, Bourmaud ! Il ne le sait pas, que le patron a expliqué « qu’on n’est pas là pour emmerder la droite » ? Et il n’est pas seul. Voici qu’un autre article, donnant la parole à des députés UMP, aboutit au même constat. Mais que se passe-t-il ? C’est Potemkine, soudain, chez Mougeotte ? (more…)

21 septembre 2011

DSK, Polanski, Libye… : Les méRdias de l’indécence

Filed under: 05 - Presse, média, Internet — iledere @ 6:30

Ce texte est écrit avant l’interview de DSK chez son amie Chazal, mais il parait évident que nous toucherons des sommets d’indécence sur TF1. Nos Médias historiques ne sont plus que des serpillières sur lesquelles les pieds des obligés s’essuient. En terme vulgaire, nos mEdias traditionnels ne sont devenus que des meRdias : un mélange d’articles commandés, de masturbation entre initiée ou de crasses bétises. Tour d’horizon des perles de ces dernières années qui montre que nos grands journaux ne sont plus que des zombies coupés de l’opinion publique.

Le Monde, BHL et la Libye.
BHL, la meilleure marque de prêt-à-porter intellectuel, s’en est allé sauver les libyens d’eux même fustré d’avoir raté les tunisiens ou les égyptiens, mais certainement bien inspiré par d’autres motifs beaucoup plus numéraires.

Ce VRP de luxe qui aime se faire photographier parcourant en blazer les rues dévastés d’un pays en guerre entouré de quelques pauvres bougres – bien crasseux eux – (faut bien qu’il y ait un effet visuel) a convaincu notre naboléon que sa guerre était arrivée. Oublié les coups de langues rapeux au dictacteur fou de Tripoli, la sarkozie Bhlienne a dépensé 3 millions d’euros par jour en bombes, missiles ou autres joyeusetés pour mettre au pouvoir des islamistes qui sont censés être les ennemis de la liberté depuis le strike sur les 3 tours new-yorkaises….

La lecture de l’opération libyenne apparait comme une éjaculation précoce du naboléon français dans toute la presse internationale….sauf chez nous où la guerre continue à ne faire aucun mort et ressemble à une carte postale pour les maldives sur chaque photo du Figaro ou du Monde.

Le journal « Le Monde » va ainsi relater une guerre parfaite en déployant les communiqués de l’OTAN comme des vérités absolues, une guerre avec des bombes mais sans morts civils (les bombes de l’OTAN étant suffisamment intelligentes pour ne tuer QUE les anti-kadhafistes) et finira par admettre « du bout des lévres » que ce sont les islamistes qui ont bel et bien gagné grâce aux impots français… vu que la prochaine constitution libyenne ne sera pas très loin de la charia pur et simple….

Du travail d’explication journalistique… rien.
De l’explication de la réalité libyenne qui est avant tout basée sur des questions tribales ancestrales… rien
De l’explication rationnelle du pourquoi des populations dites « terrorisées » se battent aussi mal autant des deux cotés, rien
De la présence dans les moments décisifs de commandos Qatari, Anglais ou Français, rien
Bref Le Monde et le Figaro ont été d’une nullité intellectuelle rare… un vrai désert de l’intelligence journalistique… une inutilité parfaite et assumée. (more…)

2 septembre 2011

La belle fable de Nissan pour vendre sa bagnole électrique

Filed under: 05 - Presse, média, Internet — iledere @ 6:30

Demandez autour de vous : que se passera-t-il quand il n’y aura plus de pétrole ? Hein ? Réponse quasi-unanime : “ben c’est pas grave, on roulera en voiture électrique”…

Pas étonnant, c’est le message subliminal distillé par les médias esbaudis par les promesses des constructeurs automobiles, qui, il faut bien le dire, contribuent à les financer largement en leur achetant des quantités déraisonnables de pages de pub.

L’avantage, c’est que les médias en question reprennent ces inepties en bêlant, et surtout sans se poser les questions qui fâchent, du genre :

– Comment on va faire pour produire toute cette électricité ? (on va mettre des centrales nucléaires partout)

– Où va-t-on trouver les capacités de production suffisantes pour produire par millions des batteries et des moteurs, qui exigent par exemple du lithium et des terres rares ? (pas de réponse)

– Où vont-elles être produites ? (en Chine)

– Quel est le bilan CO2 de ces engins quand l’électricité est produite à partir d’énergies fossiles ? (désastreux)

– Comment on fait pour aller de Metz à Biarritz ? (on prend le train)

Néanmoins, après des années d’annonces et de protos de salons, il semble qu’il soit bientôt possible d’acheter, à prix exorbitant, les premiers specimens de ces engins. (more…)

30 août 2011

TNT: le nouveau scandale qui menace le gouvernement

Filed under: 05 - Presse, média, Internet — iledere @ 12:00

canalplus.jpgAprès le scandale Tapie, v a-t-il y avoir un scandale TF1 ? La collectivité française déjà endettée jusqu’au cou va-t-elle devoir indemniser Canal + pour faire plaisir à Tf1 ? C’est de plus en plus probable.

Expliquons l’affaire : l’Etat fait aujourd’hui tout ce qui est sans pouvoir pour empêcher la création de canal 20, une chaine gratuite de TNT, prévue pour l’automne prochain…Sa maison mère Canal+ a déjà commencé à acheter des droits et des programmes pour lancer ce canal de TNT, que la loi lui attribue automatiquement.

Certes la loi en question ne fut pas une bonne loi : elle avait été concoctée par Renaud Donnedieu de Vabres, sous Chirac pour faire alors  – déjà- plaisir à TF1, qui réclamait un canal TNT de plus. Une loi avait donc été votée pour lui en donner un…en 2011. Mais pour que la loi soit constitutionnelle, l’Etat avait du aussi donner un canal de TNT de plus à M6 et un autre à Canal. C’est ce droit que la chaine veut exercer.

Or entre temps, TF1 ne veut plus de ce canal, et elle demande au gouvernement de tout arrêter.

Problème, il est difficile de défaire une loi, qui fut en son temps décriée et qui avait déjà déplu à Bruxelles. Pour geler le mouvement de Canal+, Eric Besson vient d’annoncer un changement des normes techniques de TNT ( dvb 2t) …qui empêchera tout nouveau lancement dans les deux ans qui viennent, et qui obligera ensuite les Français à se rééquiper alors qu’ils viennent de changer de téléviseur. Oui, vous avez bien lu : pour satisfaireTF1, on va obliger tous les ménages du pays à jeter leurs téléviseurs ou leurs décodeurs de TNT…

L’Elysée, on le sait, n’aime pas trop l’indépendance de Canal +, même si ses dirigeants n’ont rien d’anti sarkosistes. Il préfère aider TF1, embourbé dans son déclin. C’est industriellement regrettable, et en prime cela va créer une situation inextricable sur le plan politique et juridique. La direction de Canal + nous a confié qu’elle ne se priverait pas pour faire tous les recours judicaires possibles afin d’obtenir le canal que la loi lui accorde. Autrement dit, si le gouvernement s’entête, il devra verser des dédommagements au groupe privé. Après avoir indemnisé Tapie, les Français vont indemniser Canal+, simplement pour protéger les intérêts privés de la famille Bouygues. Si ce n’est pas un nouveau scandale qui s’annonce, on ne sait pas très bien comment qualifier ça !

Par Claude Soula pour « (multi)Media »

17 août 2011

Coco Chanel, « fashionista fasciste » et agent du IIIe Reich

Filed under: 05 - Presse, média, Internet,09 - Evènement — iledere @ 12:00

Elle a libéré les femmes de leurs corsets, dévoilé leurs mollets mais aussi collaboré avec le régime nazi : dans une nouvelle biographie titrée « Coucher avec l’ennemi, la guerre secrète de Coco Chanel », qui sort le 16 août aux Etats-Unis, le journaliste américain Hal Vaughan évoque une facette nettement moins brillante de la vie de l’icône française.

Dans un article qu’il consacre à l’ouvrage, le site américain The Daily Beast revient sur la distinction entre les pétainistes, convaincus par le régime du Maréchal, et les « pétainisants », qui considéraient plus prudent de ne pas se prononcer contre lui, sans pour autant en être de fervents supporters. Il ajoute :

« Malheureusement pour Coco Chanel, elle tombe dans la première catégorie. »

L’article du Daily Beast précise que la biographie dresse un portrait de l’icône française un peu plus sombre qu’à l’accoutumée :

« Farouchement antisémite bien avant que la question devienne plaisante aux Allemands, elle est devenu riche en fréquentant les très riches, et a partagé leur aversion pour les juifs, les syndicats, le socialisme, les franc-maçons et le communisme, et comme eux après 1933, elle pensait qu’Hitler était un grand Européen. »


Intermédiaire des nazis pour l’opération « Chapeau de couture »

Selon Hal Vaughan, Gabrielle Bonheur Chanel de son vrai nom, a entretenu une relation avec Hans Günther von Dinklage. Surnommé « Spatz », cet Allemand n’était autre qu’un espion charmant et sophistiqué proche des SS.

D’après la biographie, il aurait utilisé la créatrice de mode en tant qu’intermédiaire pour négocier une paix séparée entre l’Allemagne nazie et la Grande-Bretagne.

Baptisée « Chapeau de couture », cette opération aurait été prise à l’initiative de Coco Chanel, comme le révélait un document déclassifié en 1995. A l’aube de ses 67 ans et très amoureuse de son espion allemand de douze ans son cadet, elle aurait été très influençable.

Selon L’Express, elle s’est justifié des années plus tard en disant que lorsqu’on connaît une telle passion « à cet âge, on n’est plus regardant sur le passeport de l’amant ». (more…)

5 août 2011

Aubry attaque un blogueur de 71 ans : gentil papi ou vieux facho ?

Francis NériQui est vraiment le blogueur retraité que Martine Aubry poursuit en justice ?

Martine Aubry est sans cœur, méchante, cruelle et pratique la justice de classe : telle est la conclusion que la « droitosphère » et la « fachosphère » (on distingue, mais ces derniers temps, on a parfois du mal à trouver des différences) ont tiré après l’annonce que la candidate à la Primaire du PS avait décidé de poursuivre en justice un blogueur retraité de 71 ans.

Martine Aubry et son mari, Jean-Louis Brochen, font reproche à ce blogueur d’avoir repris à son compte les pires rumeurs courant à leur sujet. Ils le poursuivent donc en justice (pour diffamation ET atteinte à la vie privée). Rendez-vous est fixé le 12 septembre prochain au Palais de justice de Paris. (ICI les faits)

Bien évidemment, ce matin, suivant la formule consacrée, « Internet s’est enflammé », « droitosphère » et « fachosphère » faisant cause commune pour défendre M. Néri, le blogueur poursuivi par Martine Aubry.

Les éléments de langage des défenseurs du malheureux retraité victime de la méchante Aubry sont quasi-identiques (réflexe identitaire ?). En substance : la candidate à la Primaire socialiste s’en prend à un pauvre retraité peu fortuné et ça, c’est vraiment méchant, c’est la lutte du pot de terre contre le pot de fer, c’est encore la preuve qu’il existe une justice de classe et patati et patata… Tous ces arguments ont été avancés par M. Néri lui même sur son blog : « je n’ai pas les possibilités financières, ni les compétences pour faire face aux moyens d’une personne dirigeante du puissant Parti socialiste et qui brigue les plus hautes fonctions de la république. J’habite un HLM, avec tous les problèmes qui y sont posés en terme de relations, j’ai une modeste pension de retraite qui suffit tout juste à nos dépenses et les sommes réclamées en dédommagement me semblent, personnellement, exorbitantes. Alors s’il faut se rendre à Paris en septembre pour être de toutes façons condamné, car je ne serai pas prêt, je préfère rester chez moi pour éviter des frais de déplacement et d’avocat. » Vite, un mouchoir…

Sauf que… (more…)

Page suivante »

Plate-forme de blogs du Parti socialiste | Propulsé par Wordress Mu | Articles (RSS) et Commentaires (RSS)
Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons Creative Commons