Section socialiste de l'île de Ré
Le courage, c'est de chercher la vérité et de la dire. Jean Jaures – Psiledere@aol.com

22 juillet 2011

Une campagne présidentielle dans le caniveau

Filed under: 05 - Presse, média, Internet,13 - PS,20 - UMP — iledere @ 6:30

« Manipulations« . Le terme a été lâché par François Hollande lui-même, rattrapé par les tentacules de l’interminable feuilleton DSK. Faut-il voir la main de l’Élysée derrière ce début de campagne qui ne sort pas du caniveau et qui éclabousse les principaux prétendants socialistes ? C’est ce qu’affirment différents ténors socialistes qui s’inquiètent de voir Le Figaro, journal engagé mais de qualité se muer en organe de presse de l’UMP, n’hésitant pas recourir à des photomontages et des manchettes trompeuses.

Halte à la manipulation. De façon posée mais particulièrement ferme François Hollande tape du poing sur la table à propos d’un scénario politico-judiciaire qui désormais le concerne. « Ce que je n’accepte pas, c’est la manipulation d’une affaire qui n’est pas la mienne, qui n’est pas celle du PS, à des fins politiques ! » a déclaré depuis Dijon le candidat à la primaire socialiste.

La manœuvre cousue de fil blanc pour attacher un boulet au pied du candidat corrézien est à double tranchant. Que peut-on reprocher à l’ancien Premier secrétaire du PS : de ne pas avoir interpellé DSK sur des faits rapportés sur sa vie privée ? Seule certitude, la famille Mansouret-Banon aurait besoin d’une bonne psychothérapie tant les rapports mère fille semblent complexes.

François Hollande reconnaît avoir parlé avec Anne Mansouret d’un «incident» que sa fille aurait eu avec l’ancien patron du FMI. Dans Le Monde du 20 juillet il indique « qu’elle ne m’avait donné aucun détail, ni demandé quoi que ce soit, et je lui avais répondu que la meilleure solution était que, si sa fille avait eu un problème, le mieux était qu’elle en parle à la police« . (more…)

21 juillet 2011

Cinq clefs pour comprendre le scandale «News of the World»

Filed under: 05 - Presse, média, Internet — iledere @ 6:30

Décryptage de l’affaire « News of the World » et de ses retombées sur l’empire de Murdoch et sur la classe politique.

Comment est né le scandale ?
L’affaire « News of the World » a en fait commencé… en 2005, lorsque Buckingham Palace a demandé à Scotland Yard les raisons pour lesquelles des problèmes de santé au genou du prince William se sont retrouvés dans ce tabloïd. L’enquête a révélé que les messageries de portables de plusieurs célébrités avaient été piratées. Deux personnes sont écrouées et le rédacteur en chef de « NoW » depuis 2003, Andy Coulson, devenu par la suite le bras droit pour la communication de David Cameron, démissionne, en niant avoir eu connaissance de ces délits. En mars 2007, Les Hinton, alors président du conseil de News International, où sont logés les titres britanniques de News Corp., explique qu’une enquête interne a conclu que le « phone hacking » n’est pas répandu dans le groupe. Une version confirmée par la Press Complaints Commission, le régulateur des médias aujourd’hui supprimé.

Si certains soupçonnent que toute la lumière n’a pas été faite, l’affaire semble éteinte jusqu’en 2009. Un article du « Guardian » remet le feu aux poudres en révélant que de nombreuses personnalités subodorent avoir été espionnées. John Yates, l’assistant du numéro un de la Metropolitan Police (dite Scotland Yard), qui a aujourd’hui démissionné, refuse de rouvrir l’enquête. Mais le « Guardian » continue sa charge et révèle en 2010 que News Corp. a réglé à l’amiable des contentieux avec des victimes potentielles d’écoutes. Des révélations confirmées par une longue enquête du « New York Times », concurrent aux Etats-Unis du « Wall Street Journal » de Murdoch. Le retour sur le devant de la scène de l’affaire « NoW » conduit à la démission d’Andy Coulson de son poste de conseiller du Premier ministre début 2011. En avril, Ian Edmonson, assistant du rédacteur en chef du tabloïd depuis 2005, est arrêté ainsi que deux autres reporters. (more…)

13 juillet 2011

Murdoch débarque pour sauver son empire

Filed under: 05 - Presse, média, Internet — iledere @ 12:00

« Murdoch prend les commandes tandis que Brooks est interrogée par la police », titre le Times après que son propriétaire, le magnat Rupert Murdoch a débarqué à Londres à la rescousse de son groupe News Corp ébranlé par la fermeture de News of the World, un tabloïd vieux de 168 ans.

News of the World a sorti son tout dernier numéro dimanche 10 juillet après qu’il a été établi que l’hebdomadaire avait, entre 2000 et 2003, sous la rédaction en chef de Rebekah Brooks, piraté la messagerie téléphonique d’une enfant assassinée ainsi que celle des familles de soldats britanniques tués en Afghanistan.

Ms Brooks est  interrogée par la police britannique suite aux nouvelles révélations sur Andy Coulson : l’ancien directeur de communication du Premier ministre David Cameron aurait, entre 2003 et 2007, alors qu’il était rédacteur en chef de News of the World, donné son feu vert pour utiliser les services de policiers pour l’élaboration d’articles et dossiers de Une.

L’arrivée de Rupert Murdoch à Londres montre la volonté du magnat de sauver la réputation de son groupe au moment où les interrogations redoublent sur l’achat très controversé par Murdoch de BSkyB, le plus grand bouquet satellite public.

Lu sur PressEurope

10 juillet 2011

Anonymous : derrière le masque, des hackers révolutionnaires

Filed under: 05 - Presse, média, Internet — iledere @ 12:00

Des Anonymous lors d'une manifestation contre la scientologie, le 16 janvier 2010 en Floride (Anonymous9000/Flickr/CC).Ils n’ont que trois ans et ils font peur aux plus grandes puissances, des Etats-Unis à l’Iran en passant par le Royaume-Uni, mais aussi aux firmes multinationales. Qui sont les hackers de « Anonymous », ces pirates informatiques experts dans l’art de mettre hors-service un site web ?

Au fil des cyber-attaques, ce mouvement aux contours flous, énième progéniture de la culture web, entend bien faire passer un message : la défense de la liberté d’expression par tous les moyens, même illégaux.

En défendant les fuites de documents confidentiels de WikiLeaks, ou en s’en prenant tant aux gouvernements tunisien et égyptien pendant les révolutions dans ces pays qu’à Hadopi en France, les « Anons » s’imposent dans le débat public. Mais leur défi des lois leur vaut d’être surveillé et traqués par les polices du monde entier.

Les « plus beaux coups » des Anonymous
► La scientologie
En 2008, les Anonymous apparaissent aux yeux d’un – relatif – grand public en faisant une déclaration de guerre tout aussi solennelle qu’ambitieuse à la scientologie. « C’est probablement ce qui a popularisé les Anonymous », selon Guillaume Champeau, rédacteur en chef du journal en ligne Numerama.com, <a href= »http://www.dailymotion.com/video/xgv02o_pleins-feux-sur-les-anonymous_news » target= »_blank »>interrogé sur le plateau d’Arrêt Sur Images. (Voir la vidéo de la déclaration de guerre)

► Wikileaks (opération Riposte)

Mais c’est en soutenant WikiLeaks que les Anonymous sont vraiment devenus des poils-à-gratter du Web de premier rang. Alors que les fuites des documents confidentiels avaient semé la zizanie dans les relations internationales, les entreprises proches de WikiLeaks (Paypal, MasterCard et Visa) ont dû couper les ponts avec le site web dirigé par Julian Assange. Privé de ressources financières au faîte de sa gloire, le site WikiLeaks a alors reçu l’aide des Anonymous, décidés à venger ces autres partisans de la liberté totale de l’information. (more…)

26 juin 2011

Faux témoin de TF1, l’attachée de presse de Ciotti démissionne

Filed under: 05 - Presse, média, Internet,09 - Evènement,20 - UMP — iledere @ 12:00

C’était un témoignage comme beaucoup d’autres, au journal télévisé de TF1, jeudi à 13 heures. Une mère se disant « désemparée » :
« J’ai un enfant qui ne va plus à l’école, qui commence à sécher et je suis un peu inquiète. »

Une mère pour qui le reportage présente une solution toute trouvée : le « contrat de responsabilité parentale » mis en place par le conseil général des Alpes-Maritimes, à l’initiative de son président, le député UMP Eric Ciotti, pour lutter contre l’absentéisme scolaire.

Patatras… Le lendemain, le président du groupe communiste du Conseil général révèle sur France Info que cette supposée mère n’a pas d’enfant, et qu’elle est l’attachée de presse d’Eric Ciotti.

Fausse mère mais vraie attachée de presse, elle vient de présenter sa démission, apprend-on ce samedi.

Selon Ciotti, l’attachée de presse a participé « à la demande de TF1 »

Eric Ciotti a affirmé qu’il n’était pas au courant de l’initiative de son attachée de presse et s’est déclaré « choqué » par cette « faute professionnelle ». Il a précisé que son attachée de presse avait participé au sujet « à la demande de TF1 ».

Catherine Nayl, la directrice de l’information de la chaîne, s’est dit « en colère », soulignant que ce n’est pas la rédaction de TF1 qui a réalisé le sujet, mais des journalistes de Nice Matin. En fait, l’équipe concernée travaille pour NMTV, une filiale de Nice Matin.

Principale victime de cet épisode peu glorieux, le présentateur du journal télévisé Jean-Pierre Pernaut qui annonçait en lançant le reportage :

« Depuis deux ans déjà les parents signent dans ce département un contrat de responsabilité parentale et apparemment les résultats sont positifs. »

Par Laurent Mauriac pour Rue89

21 juin 2011

C’est officiel : la loi Hadopi est illégale selon l’ONU

Filed under: 05 - Presse, média, Internet — iledere @ 12:00

Dans un rapport l’Onu s’attaque aux pays qui censurent la liberté d’expression sur internet. La France avec la loi Hadopi est directement visée. Elle est contraire à l’article 19, paragraphe 2, du Pacte International relatif aux Droits Civiques et Politiques.

Le rapport de l’ONU diffusé le 2 juin 2011 demande aux pays de modifier les lois qui privent les internautes d’internet même au nom de la propriété intellectuelle.

L’Onu s’oppose aussi aux conclusions d’ACTA et du G8 qui contraignent les acteurs techniques du web (fournisseurs d’accès…) à fliquer les internautes. Ils ne peuvent être responsables des actions de leurs clients.

L’article 19
La surveillance d’internet par les états est contraire au droit international. L’article 19, paragraphe 2 du Pacte International relatif aux Droits Civiques et Politiques explique : « Toute personne a droit à la liberté d’expression; ce droit comprend la liberté de rechercher, de recevoir et de répandre des informations et des idées de toute espèce, sans considération de frontières, sous une forme orale, écrite, imprimée ou artistique, ou par tout autre moyen de son choix. »

La France, mauvais élève

Plus de 40 pays soutiennent l’Onu. La France qui a commencé mi juin sa campagne Hadopi pour 3 millions d’euros est bien évidemment absente de la liste :

Autriche, Bosnie, Botswana, Brésil, Canada, Chili, Costa Rica, Croatie, République tchèque, Danemark, Djibouti, Guatemala, Inde, Indonésie, Israël, Japon, Jordanie, Lituanie, FMR yougoslave de Macédoine Rep, les Maldives, Maurice, Mexique , Moldavie, Monténégro, Maroc, Pays-Bas, Nouvelle Zélande, Norvège, Palestine, Pérou, Pologne, Sénégal, Afrique du Sud, Serbie, Suède, Suisse, Tunisie, Turquie, Ukraine, Etats-Unis, l’Uruguay. (more…)

12 juin 2011

Internet solidaire

Filed under: 05 - Presse, média, Internet — iledere @ 12:00

 La jeune Alice est atteinte depuis quatre ans d'un cancer lymphatique. (photo du blog d'Alice) Internet a fait l’objet de nombreuses critiques, colportées hélas par de sinistres crétins comme Lefebvre, l’inconsistant ministre du commerce. Alors qu’il était aboyeur en chef de la Sarkozie, et qu’il briguait le secrétariat d’Etat à l’économie numérique il n’hésitait pas à désigner la toile comme le lieu de rencontre des pédophiles. ..

Le poste lui a échappé du fait de sa méconnaissance crasse de l’internet 2.0 mais le mal était fait et pour se venger ce cuistre avait proposé un amendement destiné à « confier au CSA des pouvoirs de contrôle et de filtrage des sites Internet, et taxer les sites web 2.0 au bénéfice des producteurs audiovisuel ». Un amendement heureusement rejeté par des députés de gauche comme de droite..

D’autres ont assimilé le net à un réseau de pirates qui dépouillait les artistes en écoutant gratuitement à longueur de journée du Johnny Hallyday ou du Enrico Macias… Même ceux qui vivent de la toile arrivent à cracher dans la soupe…

Alors ne nous privons pas de raconter les belles histoires du net…

Une adolescente liste sur son blog « ses dernières volontés ». Elle a reçu des milliers de commentaires, et grâce au Net, va pouvoir réaliser un de ses rêves ce week-end.

« Aller voir des baleines », « nager avec des requins », « se faire faire un massage », « avoir une nouvelle coiffure si quelqu’un arrive à faire quelque chose » , « rencontrer le groupe Take That ». Atteinte d’un cancer en phase terminale, Alice, 15 ans, liste sur son blog « ses dernières volontés », une liste de choses qu’elle rêverait de pouvoir faire avant sa mort.

« Beaucoup d’entre vous savent que mon dernier scanner n’est pas très bon et que mon cancer s’étend« , écrit la jeune adolescente britannique , qui est atteinte depuis quatre ans d’un cancer lymphatique. « Mais ma mère me dit toujours que la vie est ce qu’on en fait et donc, je veux tirer le meilleur parti de ce que j’ai. Comme il y a encore des tas de choses que j’ai envie de faire, elle m’a suggéré de dresser une liste de mes dernières volontés ». (more…)

9 juin 2011

Marine Le Pen : le livre enquête

Filed under: 05 - Presse, média, Internet — iledere @ 12:30

Nous l’avons vue grandir à l’ombre d’un père qui a hanté notre vie politique pendant quarante ans. Elle a pris sa place mais refuse celle du diable. Avec sa blondeur, son sourire parfois dérangeant, la dureté de ses formules, sa voix incomparable, Marine Le Pen, a tout compris à son époque, se joue des médias et prend la lumière. Mais elle demeure une inconnue.

Au sein de l’extrême droite, beaucoup lui reprochent un vocabulaire « politiquement correct », pensé pour faire « du chiffre électroral ». A l’extérieur, il a suffi de peu d’efforts — se tenir à l’écart du pire — pour nous apparaître comme fréquentable. L’est-elle vraiment ?

Pour répondre à cette question, il faut entrer dans la vie de Marine Le Pen, percer à jour ses motivations et savoir qui l’entoure vraiment. Décrypter son opération « dédiabolisation ». Dévoiler son OPA sur la laïcité. Décortiquer son revirement sur l’économie.

Pendant des mois, Caroline Fourest et Fiammetta Venner ont enquêté, disséqué, écouté. Témoins, anciens du FN, compagnons de route, stratèges de passage ou doctrinaires endurcis. Elles ont interrogé sans fard Marine et Jean-Marie Le Pen. Exhumé des documents, croisé les programmes, surfé sur les sites de toutes tendances et ont rassemblé les images de l’album de famille frontiste. Elles nous racontent les dessous d’un clan unique par son système de cour, ses rêves de grandeur et ses petits arrangements.

Le Front National — que d’anciens militants accusent d’être surtout un « Front familial » — peut-il vraiment donner des leçons ? Son nouveau programme est-il si différent de l’ancien ? Marine Le Pen veut-elle « tuer le père » ? Ou le réhabiliter ? Changer le FN ou le faire gagner ?
Désormais, nous savons.

Un livre de Caroline Fourest & Fiammetta Venner (Grasset) : pour le commander sur Amazon.

2 juin 2011

Scandale : Luc Ferry aurait accusé Jack Lang de pédophilie au Maroc

Filed under: 05 - Presse, média, Internet,07 - Justice — iledere @ 6:30

L’ancien ministre et philosophe Luc Ferry a lancé, sans le nommer, des accusations gravissimes à l’encontre d’un ancien ministre, qui aurait selon lui été arrêté au Maroc il y a plusieurs années à la suite d’une partouze pédophile. Arrêt sur images a donné le nom de la personne visée : il s’agirait de Jack Lang.

Si Luc Ferry n’a pas nommé Jack Lang, se contentant d’évoquer au cours du Grand Journal de Canal+   »un ancien ministre » dont il ne pouvait pas donner l’identité au nom du respect de la vie privée, la référence au député socialiste a été soulignée sur le plateau par Alain Duhamel qui lui a répondu qu’il était « mauvaise Lang ».

Luc Ferry affirme que « les plus hautes autorités de l’Etat », notamment le Premier ministre (que l’on imagine être Jean-Pierre Raffarin) lui ont confirmé cette arrestation et la libération en toute discrétion (orchestrée par l’Elysée) de cet ancien ministre » qui se serait fait « poisser dans une partouze avec des petits garçons à Marrakech ».
Le philosophe poursuit en précisant que le tout-Paris est au courant de cette arrestation, mais qu’aucun journaliste n’a jamais écrit une ligne dessus au nom de la protection de la vie privée. Il a dénoncé du même coup (et à l’image de l’affaire DSK) l’hypocrisie de la presse française.

Jack Lang peut-être visé un peu rapidement
Des accusations pas tout à fait correctes, puisque le recoupement entre les propos de l’ancien ministre et des « rumeurs » publiées dans les médias depuis plusieurs années est facile à opérer et saute même aux yeux après quelques secondes de recherche. Pourtant, selon Jean-François Kahn, présent sur le plateau de Canal+ et cité par Arrêt sur images (à l’origine des révélations), ce ne serait pas Jack Lang que visait Luc Ferry mais un autre « ancien ministre ». Des informations qui remettraient en cause les éléments parus sur Arrêt sur Images et dans L’Express.

Cette arrestation présumée de Jack Lang a été évoquée dès 2005 par L’Express et le site Arrêt sur Images fait également mention de la rumeur sur la pédophilie de Jack Lang. Le silence du reste des médias serait lié au fait qu’aucun élément tangible n’aurait été trouvé pour valider cette rumeur.
En tout cas les temps changent en France. Est-ce salutaire face à des politiciens qui se croient tout permis, ou une porte ouverte à toutes les dérives, les mois à venir nous le diront. (Rédigé par maximus (24actu)) (more…)

« Page précédentePage suivante »

Plate-forme de blogs du Parti socialiste | Propulsé par Wordress Mu | Articles (RSS) et Commentaires (RSS)
Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons Creative Commons