Section socialiste de l'île de Ré
Le courage, c'est de chercher la vérité et de la dire. Jean Jaures – Psiledere@aol.com

15 février 2010

Allocation Solidarité CRISE

Filed under: 13 - PS — iledere @ 12:00

Un million de chômeurs en fin de droits : le ps propose
En 2010, ce sont près d’un million de chômeurs qui vont arriver en fin de droits.
Parmi eux, 600 000 personnes vont se retrouver du jour au lendemain sans aucune allocation ou aide. Sans la  solidarité de leurs familles, c’est l’exclusion qui les attend. C’est inacceptable.
Le Gouvernement ne prend pas la mes ure de la gravité et de l’urgence de la situation !!

Le Parti Socialiste propose la mise en place immédiate d’une allocation exceptionnelle : l’Allocation Solidarité Crise (ASC).
Qu’est-ce que c’est ?
Concrètement, cette aide permettra d’allonger de six mois les indemnités chômage de ceux qui arrivent en fin de droit, pour ne pas ajouter l’exclusion à la crise.

Comment la mettre en oeuvre ?
Le PS va déposer une proposition de loi à l’Assemblée nationale. Nous appelons solennellement l’UMP et la majorité à la voter avec nous pour répondre à l’urgence sociale.

Avec quels financements ?
La baisse de la TVA dans la restauration qui n’a eu aucun effet sur les prix et sur l’emploi coûte plus de deux milliards d’euros chaque année à l’État.
Le paquet fiscal, avec son fameux bouclier, coûte 15 milliards d’euros par an.
Les exonérations de cotisations sociales, dont beaucoup n’ont pas d’effet sur l’emploi, s’élèvent à 9,4 milliards d’euros.
L’ASC n’es t pas de l’assistanat, c’est de l’assistance à 600 000 personnes en danger . C’est aussi un soutien au pouvoir d’achat et à la consommation, qui contribuer a à relancer l’économie.

Les marges de manoeuvres existent bel et bien ! L’UMP et le Gouvernement ont les éléments pour choisir et décider. S’ils font encore le choix de favoriser les privilégiés, comme ils ont fait le choix de sauver les banques et d’abandonner les PME dans la crise, les Français jugeront.

28 janvier 2010

La nouvelle chansonnette de Davos

Filed under: 03 - Economie — iledere @ 6:30

WEF - Flickr - CCAvec France Inter, la chronique de Bernard Maris, qui revient sur le Forum économique de Davos. Les participants font mine d’avoir abandonné l’idée d’une compétition mondiale généralisée. Impossible, dit-il.

« Améliorer l’état de la planète : repenser, remodeler, reconstruire ». Tel est le thème proposé par Karl Schwab aux participants à la 40e édition de la Réunion annuelle du Forum de Davos du 27 au 31 janvier

Karl Schwab, un économiste, universitaire de formation, célèbre pour avoir fondé le Forum de Davos en 1971. Cinq jours pour 1400 dirigeants des 1000 premières entreprises de la planète, et pour les grands de la politique, de la société civile. Inauguration par Nicolas Sarkozy. Présence de Lula et de nombreux dirigeants. 200 personnalités médiatiques. 15% de femmes, à peine – mais en hausse ! enorgueillit Monsieur Schwab.

Tous vont se poser, je cite toujours Monsieur Schwab, la question de « La coopération internationale et de l’amélioration de l’état du monde… Et nous devons également reconstruire nos institutions ». Et d’ajouter, avec une pointe de tristesse : « Force est de constater les dysfonctionnements du système actuel de coopération internationale. Discutons du thème de la coopération internationale ».

Mais le thème de la compétition semble avoir disparu. Davos distribue en fin de forum des bons points aux pays sur leur compétitivité économique. En général la France est très mal placée, trop de fonctionnaires, trop de dépenses publiques, trop de pression fiscale, marché du travail pas assez libre etc. Mais là, il semble bien qu’on souhaite parler de coopération plus que de compétition entre pays.

Ce n’est pas encore la nuit du 4 août

Est-ce à dire que le règne du chacun pour soi s’achève au profit de la gouvernance pour tous ? Un pas qu’il ne faut pas franchir. Car ces 1000 dirigeants de grandes entreprises, sont, à peu près les mêmes : comment, du jour au lendemain, eux qui réclamaient moins d’Etat et d’impôt, réclameraient-ils plus de gouvernance et de régulation ? « Contrôlez-nous, par pitié ne nous laissez pas faire ! Voyez de quoi nous sommes capables ! » On pourrait rêver d’une nuit du 4 août…Mais que serait une nuit du 4 août en matière économique ? Quel type de privilège pourrait abandonner une multinationale ? (more…)

28 décembre 2009

SDF contre grippe A : choisis ton camp, camarade !

Filed under: 21 - Mensonges de Sarko — iledere @ 6:30

Le pataquès au sujet de la grippe A semble à nouveau s’essouffler, couvert par les trompettes mercantiles des fêtes de Noël.

Une expression entendue à la radio l’autre jour est passée inaperçue. “Un premier pic a été atteint”. Ben oui, faut pas le clamer trop fort, mais l’épidémie est désormais sur la pente descendante, même si paraît-il ça pourrait reprendre.

On peut tout de même hasarder un premier bilan : selon le site officiel, on comptait au 21 décembre 168 morts, et 4 347 125 personnes vaccinées, bien motivées par la propagande de la pire espèce complaisamment répandue et qui insinuait que le virus était en train de muter et avait une tendance sympathique à bouffer les poumons… SuperNonotte, convaincue dans un premier temps de s’abstenir par un pédiatre et un généraliste, a failli céder à la panique et emmener les gamins à la piquouze.

Il y a 15 jours, donc en pleine hystérie, j’ai amené mon gamin chez le généraliste pour un autre bobo, et je m’attendais à trouver une salle d’attente bondée et tout le monde affublé de masques… Rien de tout ça, les deux pelés et les trois tondus habituels… Le médecin m’a dit que depuis le début, il n’avait vu que 8 cas de grippe, bénins, sans savoir si c’était la “A” ou l’autre, celle dont tout le monde se cogne. Il faut dire que le test qui permet de les différencier coûte 250 euros, et que donc personne ne l’utilise…
8 cas pour un généraliste dans un village de 2000 habitants qui en compte deux, pas de quoi en faire un fromage.

D’ailleurs, 168 morts, cela peut paraître beaucoup. Surtout quand on va filmer les familles éplorées pour avoir de belles images au 20 heures, alors qu’on se contente de donner les chiffres bruts des millions de morts du paludisme, du Sida ou de la famine, selon un ignoble procédé de propagande dont les médias sont friands…

La grippe “ordinaire”, dont personne ne parle jamais, fait entre 3000 et 7000 morts tous les ans. Et tout le monde s’en fout. Il va bien falloir reconnaître que, comme la vache folle, le bug de l’an 2000 et la grippe aviaire, nous avons été victimes d’un nouvel épisode de peur médiatique savamment orchestrée dont les buts principaux sont de faire vendre des journaux, faire prospérer l’industrie pharmaceutique, détourner l’opinion des vrais problèmes et faire croire que le gouvernement s’occupe de vous (alors que son seul but est de favoriser les riches et les puissants, en installant méthodiquement et de manière irréversible le libéralisme). (more…)

15 décembre 2009

Rachida Dati ne changera jamais…

Filed under: 20 - UMP — iledere @ 12:00

Dimanche, sur M6, le magazine 66 minutes consacrait un de ses reportages à Rachida Dati, ancienne Garde des Sceaux et aujourd’hui maire du 7e arrondissement de Paris et députée européenne.

La députée oublie qu’elle porte un micro
Les caméras de l’émission ont notamment suivi Rachida Dati durant ses premiers pas au Parlement européen. L’ancienne ministre apparaissait comme une députée désireuse de se faire remarquer par ses nouveaux collègues, s’attirant les foudres de certains parlementaires, y compris dans les rangs de son propre camp.

Une séquence particulière a marqué ce reportage. Alors que Rachida Dati faisait le point avec son assistante sur le programme de son travail au Parlement européen, la députée s’est absentée pour une discussion téléphonique. Mais, oubliant qu’elle portait un micro, l’ancienne ministre française s’est un peu lâchée… « Je suis dans l’hémicycle du parlement de Strasbourg. Je n’en peux plus, je n’en peux plus ! Je pense qu’il va y avoir un drame avant que je finisse mon mandat. Je suis obligée de rester là, de faire la maligne, parce qu’il y a un peu de presse et, d’autre part, il y a l’élection de Barroso (…) Quant tu es à Strasbourg, on voit si tu votes ou pas. Sinon, ça veut dire que tu n’es pas là… »

Regardez la séquence :
[dailymotion=http://www.dailymotion.com/swf/xbhtaz&related=0]

Voilà, c’est bien la vraie Rachida Dati : politicienne pour des raison strictement alimentaire, elle accumule les gaffes mais trouve toujours un job pour subsister. Madame le maire du 7 ème arrondissement qui brille par son absence en mairie est obligée de voter à Strasbourg pour justifier ses émoluments. Car sinon cela se verrait.
Ma pauvre Rachida, crois-tu vraiment que nous pouvons être dupe de ton attitude de courtisane ?

Jusque quand les français supporteront-ils qu’on se moque impunément d’eux ?

Alain Renaldini

9 décembre 2009

Bussereau est entré en campagne

Filed under: 13 - PS,20 - UMP — iledere @ 16:44

L’entrée en campagne de Dominique Bussereau cherche à faire oublier qu’il est à la fois un candidat sur ordre et un candidat aux ordres.

Les adhérents de l’UMP avaient choisi l’élu charentais Henri de Richemont, le Château a choisi Bussereau.

Sa principale légitimité est donc d’être le candidat de Sarkozy, le président aux 26 taxes supplémentaires en trois ans, le président du « travailler plus pour gagner moins » et de l’effondrement du pouvoir d’achat.

En tant que ministre, il est l’homme du discours et des slogans : où en sont les autoroutes de la Mer ? Quant aux Lignes à Grande Vitesse, l’Etat fait la leçon aux collectivités locales mais ne finance qu’à 25%…

Il paraît qu’il veut s’engager à ne pas augmenter les impôts régionaux s’il est élu. Il serait plus crédible s’il n’avait pas augmenté les impôts des Charentais-Maritimes de 20% depuis deux ans qu’il est président du Conseil général. Je lui rappelle que Ségolène Royal dirige la Région depuis cinq ans sans avoir jamais augmenté les impôts.

Désigné candidat comme on nomme un préfet, Dominique Bussereau défendra les intérêts du pouvoir central plus que ceux de la région. Voulons-nous vraiment de Sarkozy à Poitiers en plus de Sarkozy à Paris ? A moins évidemment qu’en fin de compte, il préfère rester président du Conseil général. Après tout, il s’est déjà présenté deux fois à l’élection régionale et a démissionné aussitôt élu.

Olivier FALORNI
Tête de liste départementale en Charente-Maritime

4 décembre 2009

Islamophobie : le gouvernement pris à son propre piège

Filed under: 09 - Evènement,20 - UMP — iledere @ 6:30

Tel est pris qui croyait prendre. La technique du brûlis est toujours délicate. Le gouvernement l’apprend à ses dépends, lui qui voulait, en toute impunité, chasser sur les terres du Front National, se voit aujourd’hui dépassé par une polémique importée de Suisse. De la question de l’identité nationale à l’islamophobie, il n’y avait qu’un pas aujourd’hui réduit à rien.

A vouloir vampiriser le Front National, le gouvernement lui sert en fait sur un plateau l’occasion d’une résurrection. Les idées qui constituent le fonds de commerce de l’extrême droite sont désormais omniprésentes dans l’actualité, désacralisées par l’UMP. En France, le Front National, toujours à l’affût des peurs dont il pourrait faire son miel électoral, ne cache pas sa joie” peut-on lire dans l’éditorial du Monde en date du 2 décembre.

Les résultats de la votation helvétique du 29 novembre ont largement dépassé le cadre de ce pays décidément pas ordinaire. “Pour la première fois en Europe, des gens ont exprimé leur rejet d’une forme d’islamisation” a déclaré le leader nationaliste néerlandais Geert Wildens.

L’exemple suisse dope l’extrême droite du vieux continent. Si la réalité objective est très éloignée du ressenti de la population, on ne peut pour autant l’ignorer. Au-delà de la question xénophobe, les échos de la votation suisse traduisent, peu de temps après l’épisode Polanski, l’écart grandissant entre les “élites” et l’opinion publique. Il serait dangereux d’ignorer, sous prétexte de populisme, les signaux envoyés. “En démocratie, il est toujours bon d’écouter le peuple” a perfidement déclaré Roberto Marconi, le ministre Italien de l’Intérieur. Écouter sans doute, suivre pas forcément.

Objectivement, la problématique des minarets n’a pas de raisons d’être en France. Elle pose pourtant la question de la visibilité et de la patrimonialisation de l’Islam et au-delà, de l’inscription symbolique d’une religion autre que chrétienne dans notre paysage. Les européens ont globalement le sentiment de se réveiller avec la gueule de bois. Ils en entendaient bien parler mais avaient du mal à le croire. C’est un fait, aujourd’hui, l’islam est la deuxième religion en France et en Europe. (more…)

1 décembre 2009

Qui donc pourrait rafraîchir la mémoire de M. Sarkozy à propos du FN ???

Filed under: 20 - UMP,21 - Mensonges de Sarko — iledere @ 6:30

M. Sarkozy, qui n’est finalement que le président d’un parti politique au lieu d’être le « Président de tous les Français » se permet de déclarer :
“De la même façon que le Parti socialiste dans les années 1980 a exploité le Front national pour gagner les élections, il s’agit à trois mois des élections régionales d’agiter le chiffon rouge pour faire remonter le Front national »

Il faut lui rappeler d’urgence quelques vérités. A propos des années 80 et même des suivantes…
1) 1981
C’est parce que M. Chirac a discrètement appelé à voter François Mitterrand que VGE a été battu.
C’est parce que M. Chirac a lancé cet appel que des Sections entières du RPR ont rejoint le…Front National.

Qui donc a fait remonter le FN ????

2) 1983
Lors de l’élection partielle de Dreux, en septembre 1983, pour le second tour, la liste RPR/UDF incorpore quatre représentants du FN en place éligible, dont Jean-Pierre Stirbois, secrétaire général du parti.

3) 1986
-Elections législatives, le PS a tellement bien « exploité » le FN que celui-ci gagne 9,47%, le PS en perd 6,50% et le PS perd les élections.

– Elections régionales :
Le 25 avril 1986, Jean-Claude Gaudin , RPR (aujourd’hui vice-président de l’ UMP) devient président du premier conseil régional de Provence-Alpes- Côte-d’Azur élu au suffrage universel direct.
Il gère le conseil régional avec le Front national qui compte plusieurs vice-présidents. (more…)

22 novembre 2009

Sarkozy, un boulet à l’Elysée

Filed under: 20 - UMP,21 - Mensonges de Sarko — iledere @ 12:00

« J’ai été élu pour affronter les problèmes et tenter de les résoudre, c’est pour ça que j’ai été, et j’irai absolument jusqu’au bout ». Ainsi s’exprimait Nicolas Sarkozy, le 20 novembre 2009, calfeutré dans son palais de l’Elysée. En mai 2007, le Monarque se voulait énergique, déterminé et proche du terrain. 133 semaines après son élection à la Présidence de la République, il apparaît hypocrite, répétitif, couard et mal entouré. Nicolas Sarkozy serait-il devenu un boulet pour la France ?

Hypocrite pour l’Europe
La misère institutionnelle de l’Europe s’est rappelée à chacun jeudi dernier.
En juillet 2007, Nicolas Sarkozy était grandiloquent sur les ambitions du Traité de Lisbonne : « Grâce au président stable du Conseil européen, élu pour un mandat de 2 ans ½ renouvelable une fois, l’Union aura un visage, l’Union aura une volonté propre. Grâce à un Haut représentant, l’Europe pourra enfin parler d’une même voix face aux grandes puissances mondiales.» L’Europe, enfin, allait parler d’une seule voix. Finies les hésitations, le leadership amoindri par des présidences tournantes toutes les 6 mois. l’Europe allait se doter d’un exécutif fort et stable. On allait voir ce qu’on allait voir. Deux ans plus tard, le Président de l’Union Européenne a été choisi en catimini, entre chefs d’Etat, sans débat ni campagne publics. Et l’heureux « désigné » n’était même pas candidat ! Le gagnant de ce concours électoral sans candidat est donc l’actuel premier ministre belge, un illustre inconnu dénommé Herman Van Rompuy, chrétien-démocrate et consensuel car discret, qui surprendra peut être son monde à en croire la presse… belge. Comme le rappelait Le Soir, cité par Courrier International, il est « tactique, discret, malin et philosophe ». Pour l’instant, il donne surtout l’impression d’avoir été retenu pour éviter de faire de l’ombre aux chefs locaux. L’éditorialiste fédéraliste Alain Duhamel ne s’est pas trompé en qualifiant, vendredi, cette nomination de « bonne nouvelle… pour le couple franco-allemand« . Pire, on soupçonne déjà Van Rompuy d’islamophobie.

Et que dire du Haut Représentant aux affaires Etrangères, Catherine Ashton, une travailliste britannique souriante, mais sans expérience ministérielle ni diplomatique ? La déception se lisait partout. Jeudi, Nicolas Sarkozy a dû faire preuve de contorsions sémantiques pour convaincre que ces deux nominations étaient une bonne chose pour la construction européenne: « J’ai toujours pensé qu’il fallait un président fort« . Herman Van Rompuy n’est « pas du tout un choix par défaut, ce n’est pas du tout ça« . On a bien compris.

L’Europe restera un nain politique pour des années encore.

Couard face aux maires
Mardi, Nicolas Sarkozy s’est dérobé. Comment qualifier autrement son voyage semi-privé en Arabie Saoudite, et son retour, dès le lendemain soir,
pour assister au match de l’Equipe de France de football contre l’Irlande au Stade de France, à Saint-Denis ? Le monarque s’est défilé, il n’a pas eu le courage d’affronter les probables sifflets de l’assemblée des maires de France, réuni en Congrès à quelques lieues de son palais élyséen. François Fillon a enfin joué son rôle de premier ministre, avec un mélange de panache et de résignation : celui d’un fusible. (more…)

3 novembre 2009

Vers la fin des congés maladies ?

Frédéric Lefebvre
Dominique Tian, le député UMP des Bouches-du-Rhône a déposé aujourd’hui un amendement visant à faire travailler les salariés en arrêt maladie depuis leur domicile via Internet, cet amendement est en fait une reprise de celui déposé en Mai dernier par Frédéric Lefebvre.

Le porte parole de l’UMP est décidément le porte parole des idées foireuses.
« C’est un roc!… C’est un pic!… C’est un cap!… Que dis-je, c’est un cap?… C’est une péninsule! », cette citation de Cyrano de Bergerac s’applique parfaitement à l’immense amas de connerie qui s’est développé dans le cerveau de monsieur Lefebvre, une connerie qui devient contagieuse étant donné que Dominique Tian, qui en Mai dernier avait déjà fortement soutenu l’amendement de Frédéric Lefebre est allé plus loin dans le léchage d’anus en reproposant un amendement similaire, vu que le porte parole de l’UMP avait retiré le sien après les nombreuses critiques venu de l’opposition comme de la majorité.

Pour le député des Bouches-du-Rhône, cet amendement est « de bon sens » :
« Certains salariés se trouvant en arrêt de travail demeurent en effet pleinement en mesure d’effectuer certains types de travaux », il a également ajouté que ce seraient « des économies que peut réaliser facilement l’assurance maladie ».
Comme d’habitude, l’argent passe avant la santé du salarié, c’est d’ailleurs ce qu’a dénoncé Roselyne Bachelot, la ministre de la santé :
« Ce qui compte c’est la protection du salarié ».

Le proposition commence donc déjà a être critiqué dans le clan UMP, en tout cas une chose est sure, si l’amendement est adopté (on en est pas encore là), il sera toujours possible pour les employés victimes de l’esclavage moderne d’échapper au télé-travail en téléchargent illégalement des films sur eMule et de se voir ainsi suspendre leur abonnement Internet, une technique certes un peu radicale, mais les employés en arrêt maladie seront bien obligés de se défendre face aux députés qui n’ont pas pris de congés malgré leur maladie mentale…

Glané sur CAC 69
Source : Nouvelobs.com

Page suivante »

Plate-forme de blogs du Parti socialiste | Propulsé par Wordress Mu | Articles (RSS) et Commentaires (RSS)
Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons Creative Commons