Section socialiste de l'île de Ré
Le courage, c'est de chercher la vérité et de la dire. Jean Jaures – Psiledere@aol.com

7 novembre 2009

L’Hadopi menacée par la technologie « Perseus »

Filed under: 05 - Presse, média, Internet — iledere @ 12:00

(Sipa)Un nouveau système de protection des communications privées développé par des spécialistes en sécurité informatique pourrait, théoriquement, rendre totalement inefficace la dispositif de lutte contre le téléchargement imaginé par le gouvernement.

Une nouvelle technologie de protection des communications privées sur internet développée par une équipe de spécialistes en sécurité informatique, et présentée le 28 octobre lors d’une conférence au Luxembourg, pourrait rendre inopérant le dispositif de lutte contre le téléchargement prévu par la loi Hadopi.
Baptisé « Perseus », cette nouvelle technologie se présente sous la forme d’un module qui, une fois installé sur le navigateur Firefox, protège l’échange d’informations entre deux internautes en rendant particulièrement difficile toute « écoute ».

Vie privée et intérêts de l’Etat
« L’idée de départ était d’assurer le respect de la vie privée des internautes tout en ménageant les intérêts de l’Etat », explique Eric Filiol, directeur de la recherche de l’Ecole Supérieure d’Informatique Electronique Automatique (ESIEA) à l’origine du projet. Pour cela, l’équipe d’Eric Filiol a développé un système de protection inviolable, « à moins de disposer d’une puissance de calcul réservée aux affaires vraiment sérieuses ». « Le but n’est pas de rendre l’écoute impossible, mais de la rendre impossible pour des officines privées« .
La technologie utilisée par « Perseus » repose sur deux dispositifs. « En résumé, quand deux internautes échangent des informations », explique Eric Filiol, « ils utilisent un codeur qui change à chaque fois ». De plus, Perseus ajoute « un bruit » que seuls les deux internautes reconnaissent, et rendant impossible l’identification du codeur. « La communication ressemble ainsi à n’importe quelle communication normale ». Ainsi toute écoute en temps réel de la communication est rendue impossible, à moins de disposer d’une puissance de calcul réservée aux services de l’Etat et aux affaires les plus importantes. (more…)

28 octobre 2009

Le mythe de la désinformation sur internet

Filed under: 05 - Presse, média, Internet,13 - PS — iledere @ 6:15

CC DreamsjungL’un des paradigmes de l’internet, c’est l’égalité entre les internautes. Sur internet, tout le monde peut s’exprimer publiquement sans aucunes barrières si ce n’est celle de disposer d’une connexion à internet. De nombreux services gratuit favorisent d’ailleurs cela, et notamment les blogs (et cela devient de plus en plus facile avec des outils comme posterous ou Tumblr). En un mot, internet favorise la liberté d’expression.

Cette idée, plutôt positive au départ, fait pourtant peur à de nombreuses personnes. En effet, si l’on donne la parole à tout le monde (et donc n’importe qui), n’y a-t-il pas des dérives possibles? C’est en tout cas le discours d’un certains nombres de détracteurs (et  bien souvent non-usagers) du net, Séguéla, Finkielkraut, Olivennes en tête, qui pensent qu’ internet est le paradis de la désinformation et de la diffamation. (bouh!)

Sans aller aussi loin, un ami m’a récemment fait part de ses réflexions sur le sujet :

(…) je pense qu’internet présente aussi des dangers, celui d’une part de pouvoir dire tout et n’importe quoi sans presque craindre de sanction, d’accusation de diffamation surtout si on fait ça anonymement, et d’autre part, tu parles parfois de « blogueurs influents », et de là vient aussi un danger: Peut être qu’au fur et à mesure, internet va se structurer et des leaders d’opinion, comme en politique, vont émerger, peut être sans toujours dire la vérité! Internet pour moi présente surtout un danger contre la liberté: Le fait qu’une vidéo puisse être vue par des millions de personnes en moins de 24h est très dangereux: Une minorité de blogueurs peuvent détruire quelqu’un juste parce que ce dernier n’a pas les mêmes idées qu’eux.

Je suis persuadé que ces inquiétudes sont infondées, et je vais essayer de vous montrer pourquoi.

Prenons l’exemple d’un blogueur qui écrit un pamphlet infondé contre un homme politique connu. Que se passera-t-il?

Ecrire, c’est bien, être lu, c’est mieux …
Tout d’abord, si le blog est récent ou peu connu, il y a de fortes chances pour qu’il sera totalement ignoré et/ou que le billet ait très peu d’impact. En effet, tout blogueur ne naît pas « influent »! Et j’irai même plus loin : la plupart des blogs n’appartiennent même pas à la blogosphère! En effet, un blog en fait réellement partie à partir du moment où ce blog est lu, commenté, repris par d’autres etc. Si ce n’est pas le cas, la tentative d’intox ne sera ni plus ni moins qu’un coup d’épée dans l’eau. (more…)

8 octobre 2009

Confessions d’un pirate anonyme

Filed under: 05 - Presse, média, Internet — iledere @ 12:30

Quand j’étais adolescent, au début des années 1990, nous n’avions pas accès à internet, mais j’avais des correspondants avec qui j’échangeais des cassettes. Dans le sabir du moment, nous étions des « swappers ». Nous mettions de la colle sur les timbres, et le destinataire, en les passant soigneusement sous l’eau, faisait partir le tampon afin qu’ils soient réutilisables ; pour un garçon de quinze ans qui a peu d’argent de poche, cela faisait une différence. C’était pour moi les premiers soupçons d’un accès gratuit à la culture, une culture que je n’imaginais même pas et que je rencontrais sans l’intermédiaire des radios et des magazines, au fil un peu aléatoire de contacts avec des gens jamais vus. Nous y ajoutions des disquettes remplies de choses que personne ne considérait comme culturelles : c’était avant que l’industrie du jeu vidéo ne souffle dans les trompettes de la respectabilité et, au lieu de se satisfaire de son artisanat besogneux, ne tente (derrière des poses forcément modernistes mais à l’aide d’un discours extrêmement convenu sur la culture et une chimérique « French touch ») de rejoindre le cercle fermé des industries culturelles. Comme toute religion est une secte qui a réussi, comme on a institué au Moyen Âge la séparation entre arts libéraux et arts mécaniques, l’industrie culturelle n’est qu’un pan du secteur des loisirs qui a fait accepter le mythe de son exceptionnalité. Face à cette noblesse de robe, les nouveaux riches veulent être de la fête.

Vers l’an 2000, avec l’apparition de Napster et de quelques autres réseaux concurrents, je me mis à cette activité nouvelle qu’était le téléchargement de musique. J’avais bien picoré, pendant mes études, sur divers sites de photos (profitant de la connexion mise à disposition par l’établissement), mais l’échange de fichiers musicaux n’était pas encore à la mode et le format MP3 était alors quasi inconnu ; on se contentait, à l’époque, de lire ce que d’autres disaient de leurs œuvres préférées et de les trouver par nos propres moyens, hors ligne. Certains sites tenaient une place de choix, faisaient même figure de référence : la « Maison-Page » de Jean-Pascal est encore là, et son auteur tient toujours, dernière activité au milieu des textes abandonnés, un journal consacré en grande partie à ses découvertes musicales. (more…)

4 octobre 2009

Recomposition brutale, racolages à tous les rayons

Filed under: 05 - Presse, média, Internet — iledere @ 12:20

Imaginons que le monde ne soit plus régi par le primat de la marchandise et de son prix. Le journaliste n’aurait alors aucune raison majeure d’insister pour que ses articles continuent d’être imprimés sur du papier, puis transportés par camions vers des messageries de presse, ou acheminés par courrier aux abonnés. Grâce à Internet, il aurait même avantage à pouvoir communiquer ses informations, ses analyses, aux lecteurs du monde entier ; à y parvenir instantanément, à moindre coût, en y adjoignant le cas échéant son, images, références.

Mais, d’une part, s’en tenir là ferait l’économie d’une réflexion relative aux manières de lire, de réfléchir, de retenir, lesquelles sont différentes sur un écran et sur une page (1). Par ailleurs, tant que l’éden de la gratuité ne s’étend pas à la société entière, on ne peut pas non plus tenir pour quantité négligeable le modèle économique que les nouvelles technologies mettent en danger, sans proposer pour l’instant d’autre remède qu’un accaparement de la plupart des revenus d’autrefois par un moteur de recherche — une entreprise de droit privé, cotée en Bourse, en position de quasi-monopole (2). Un bon prince, ce Google qui signale les travaux des autres en encaissant la part du lion des recettes que ces travaux génèrent.

L’offre de contenus médiatiques progresse annuellement de 30 % : le nombre des chaînes européennes de télévision a triplé depuis dix ans, celui des magazines a quadruplé depuis un quart de siècle. Presque inéluctablement, l’attention réservée à chaque titre pâtit (3). Or, déjà, la part de la presse ne cesse de baisser dans le budget des ménages, tentés de réorienter leurs dépenses de communication vers le téléphone portable, l’audiovisuel payant, Internet. Ainsi, en France, une famille moyenne consacre moins de 50 centimes par jour à l’achat de périodiques. Mieux vaut donc pour elle que ceux-ci soient bon marché, voire « gratuits » (4). Un tel contexte éclaire le problème existentiel des journalistes professionnels, dont la rémunération dépend de la survie de leur entreprise. Car la diffusion des périodiques chute au moment où déjà leurs recettes publicitaires s’écroulent. Celles-ci représentaient par exemple 60 % à 70 % du chiffre d’affaires du Monde il y a une trentaine d’années ; moins de 25 % aujourd’hui, suppléments compris. (more…)

6 août 2009

Nouvelles de la blogosphère

Filed under: 05 - Presse, média, Internet — iledere @ 12:10

Hier, sous le soleil rétais, j’ai eu le plaisir de recevoir l’ami Jean-Luc et sa petite famille. Jean-luc est le webmestre de « La lettre de Jaures« , le blog de la section socialiste de Gauchy dans l’Aisne. Et lorsque deux webmestres se rencontrent de quoi parlent-ils ? De politique et d’internet…
Nous avons ainsi évoqué le classement Wikio, ce classement de notoriété des blogs. Et, coïncidence, le wikio nouveau est publié ce matin.
Nicolas Jegoun reste en tête et d’ailleurs il y a peu de changements dans le top Ten. Les blogs de gauche s’octroient la part du lion, comme d’habitude.

Le blog de la section socialiste de l’île de Ré progresse encore et atteint la 31 ème place. Ce qui nous ravit à plus d’un titre. Tout d’abord car c’est la preuve que notre travail n’est pas inutile, mais également plus nous sommes haut dans le classement plus les liens que nous faisons vers les blogs amis dont nous publions les textes, pèsent lourd et font grimper ces blogs dans le classement.

Il serait long et fastidieux de célébrer chacun des blogs du classement, mais qu’ils soient assurés de ma sincère admiration et qu’ils reçoivent tous mes encouragements à continuer un travail indispensable.

Notre ami Slovar, dont on ne célèbrera jamais assez le talent et l’engagement, fête, lui, son 1.000 ème article dans un post ou il revient sur son parcours de blogueur, un parcours entamé en 2003. Chapeau l’artiste…

Je suis tombé presque par hasard sur un article d’Olivier Bonnet dont on ne présente plus le blog « plume de presse« . Un article qui date du 9 juin et qui m’avait échappé.
Dans cet article, je me trouve nommément cité, ce qui est déjà un honneur, surtout lorsque j’ai lu l’appréciation d’Olivier sur votre serviteur : « typiquement l’un de ceux, militants de gauche irréprochables à qui nous destinions notre Appel aux camarades socialistes » (sic). J’en rougis de plaisir… Et j’ai mis une bouteille au frais dans l’attente de sa visite…
Tous les amis des « left_blogs » continuent à bien tenir leur blogs et à fournir un travail d’information remarquable alors que la presse nationale en est toujours à lécher les mocassins de notre Omniprésident à l’ego boursouflé et à la langue fourchue. Les « journalistes » se transforme en hagiographes et leur renoncement à tout sens critique, à toute liberté d’expression et de pensée serait pathétique s’il n’était d’abord dangereux pour la démocratie….

Reste à savoir combien de blogueurs seront à l’Université d’été de La Rochelle, ou j’espère bien trinquer avec nombre d’entre eux. A coup sûr, Ronald et Donatien y seront.
Quid des autres ? Qu’ils se signalent dans les commentaires. Nous pourrions organiser une rencontre. Ce ne sont pas les bars de qualité qui manquent à La Rochelle !!!

La lutte continue

Alain Renaldini

Le classement Wikio d’Août 2009 (more…)

13 juin 2009

Comment Twitter pourrait modifier le code électoral

Filed under: 05 - Presse, média, Internet — iledere @ 6:00

Le blog de l'île de RéSur Internet, les premières estimations des résultats des élections européennes étaient connues bien avant l’heure autorisée. Un problème exacerbé par les réseaux sociaux, notamment Twitter. Et auquel le gouvernement pourrait bientôt s’attaquer en modifiant le code électoral.

Ça devient une habitude, mais il est désormais possible, en France, d’aller voter en connaissant déjà les résultats. Pour les élections européennes, les derniers bureaux de vote, situés dans les grandes villes, ont fermé dimanche à 20h, mais près de deux heures avant, des estimations circulaient déjà sur Internet. C’est à l’étranger que les premiers coups sont partis, notamment en Suisse. Sur le site du quotidien Le Temps, à 18h10, sur la foi des informations de Sylvain Besson, correspondant en France, un premier sondage CSA donne les fourchettes suivantes : l’UMP entre 25 et 28% des voix, le PS entre 20 et 21%, Europe écologie entre 14 et 16% et le Modem entre 10 et 12%.

« Nous ne sommes pas Français, explique Christine Salvadé, rédactrice en chef adjointe du site et c’est pourquoi nous nous sentons le plus libres possibles pour donner les résultats dès que nous les avons ». De fait, le code électoral français, par nature, ne s’applique pas au-delà des frontières… Certes, l’article L 52-2 prévoit que, « en cas d’élections générales, aucun résultat d’élection, partiel ou définitif, ne peut être communiqué au public par la voie de la presse ou par tout moyen de communication au public par voie électronique, en métropole, avant la fermeture du dernier bureau de vote sur le territoire métropolitain ». Les contrevenants sont potentiellements passibles d’une amende de 3750 euros.

Seuls les Français sont concernés… ce qui n’a pas empêché les ruptures d’embargo. Le CSA, qui ne régule pas Internet, mais donne le « la » pour l’ensemnble des médias, avait autorisé la publication des estimations à 20h, et des résultats à 22h. Mais dès 18h30, ça s’agitait fortement sur le web. Grâce aux réseaux sociaux, les informations sur les sondages sont très vite relayées bien au-delà des rédactions. Elles qui avaient jadis le privilège de connaître en avant première les tendances, choisissent désormais, pour certaines, de les communiquer… sans vraiment les communiquer. (more…)

15 mai 2009

« Ile de Ré » is there

Filed under: 09 - Evènement — iledere @ 12:00

le blog de l'île de RéDans le conflit entre Sarkozy/Perol et Médiapart, Le blog de la section socialiste de l’île de Ré a clairement pris partie pour David contre Goliath… Un engagement qui n’est pas passé inaperçu comme me l’a indiqué l’ami Jean-Luc de « la lettre de Jaures« . Mediapart, dans le rôle de David, nous en est reconnaissant. Un sentiment rare de nos jours et qui nous touche. D’autant que d’être cité en compagnie de blogs qui sont des références, nous fait grand plaisir. Mais au delà de ce bonheur, il est question de la lutte contre la censure Sarkosienne. Et là, il convient d’être plus que vigilant…

Pérol contre Mediapart: le calendrier judiciaire fixé le 26 mai : Mobilisation sur la Toile

C’est le coup d’envoi de la confrontation judiciaire entre Mediapart et François Pérol: à la suite des dix plaintes en diffamation déposées par l’ancienne direction des Caisses d’épargne, auxquelles est venue s’ajouter une onzième plainte déposée par le nouveau patron de l’établissement, François Pérol, une première audience a eu lieu, ce mardi 12 mai, devant la 17e chambre du Tribunal de grande instance de Paris. Une audience qui n’a pas abordé le débat au fond mais qui a donné lieu à un échange sur le calendrier et la procédure du ou des procès à venir.

Initialement, deux audiences étaient fixées, l’une ce 12 mai, l’autre ce 26 mai. La première devait fixer la date du procès, pour examiner la plainte de François Pérol; et la seconde devait fixer la date du procès pour examiner les dix premières plaintes déposées par les Caisses d’épargne, à l’époque dirigées par Charles Milhaud et Nicolas Mérindol, mais maintenues par François Pérol.Devant la multiplication de ces procédures, le président du tribunal a interrogé les conseils de François Pérol et de Mediapart pour recueillir leurs avis sur la procédure ayant leur préférence. L’avocat de François Pérol, Me Jean Reinhart – qui a adressé de manière inattendue quelques compliments à Mediapart pour la qualité de son journal –, a manifesté le souhait que l’affaire Pérol ne soit pas confondue avec celle des Caisses d’épargne et qu’elle donne lieu à une audience distincte. Les avocats de Mediapart, Jean-Pierre Mignard et Emmanuel Tordjman, ont fait valoir, eux, que les deux affaires étaient intimement liées et qu’il fallait en tout état de cause, en débattre de manière chronologique, car l’affaire des Caisses d’épargne éclairait l’affaire Pérol. (more…)

1 mai 2009

Mickey le «plagiaire» adore Hadopi

Filed under: 05 - Presse, média, Internet — iledere @ 6:15

Le Blog de l'île de RéAvec France Inter, la chronique de Bernard Maris, journaliste et écrivain. La loi Hadopi revient à l’Assemblée. Pour Hadopi : Disney et le Finacial Times. Contre : Hugo…

Bientôt devrait être proposée au Parlement une nouvelle version de la loi Hadopi, rejetée il y a peu par le parlement. Loi Hadopi « Haute Autorité pour la diffusion des œuvres et la protection des droits sur Internet ». C’est la loi qui va interdire le téléchargement illégal. Loi dangereuse, puisque l’autorité administrative et non le juge va interdire l’accès à Internet – ce qui est une vraie privation de liberté ; loi qui ne va pas rapporter un sou aux créateurs, et peut-être (peut-être) préserver quelques ventes à la Fnac et quelques rentes des majors de disques ; enfin c’est une loi qui sera contournée facilement.

En faveur des opposants à la loi Hadopi je voudrais citer un témoin intéressant, qui parle de la création et de la propriété culturelle… Le Financial Times.

Mickey le «plagiaire» adore Hadopi
Le Financial Times, journal peu suspect de gauchisme, et peu suspect de ne pas défendre le droit de propriété, appelle dans un éditorial le Parlement européen à s’opposer au projet de la Commission européenne visant à prolonger de 50 ans actuellement, à 95 ans, le copyright des musiciens et des maisons de disques. 95 ans ! C’est une idée du commissaire Charlie McCreevy, réputé pour son libéralisme, sauf lorsqu’il s’agit, comme ici, de créer des rentes et de favoriser le racket de marchands en place. McCreevy prétend aider les musiciens vieillissants et promouvoir les nouveaux artistes.

« C’est faux, s’insurge le Financial Times, cette proposition scandaleuse ne fera que donner encore plus de pouvoir aux grandes maisons sur un marché déjà totalement déloyal. » Fin de citation. (more…)

« Page précédente

Plate-forme de blogs du Parti socialiste | Propulsé par Wordress Mu | Articles (RSS) et Commentaires (RSS)
Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons Creative Commons