Section socialiste de l'île de Ré
Le courage, c'est de chercher la vérité et de la dire. Jean Jaures – Psiledere@aol.com

24 juillet 2011

Le populisme contre le peuple ?

Filed under: 01 - Etudes et analyses,11 - société — iledere @ 6:30

Le populisme vient régulièrement nourrir la la réflexion collective et les débats politiques. Notamment en été quand l’actualité immédiate laisse du temps et permet une disponibilité de l’esprit. Les Entretiens de Pétrarque à Montpellier ont notamment été consacrés à ce thème (Le Monde).

Il est clair que le populisme, pour ceux qui ont pris l’habitude de le dénoncer, est devenu une manière commode de se placer du bon côté de la pensée – là où le peuple représente un concept acceptable. En dénigrant sa caricature, son image grimaçante que serait le populisme, ils se donnent, sans trop de peine, une image de parfaits et distingués républicains. Dans notre démocratie, cette insulte qui vise à discréditer l’adversaire offre l’avantage d’être une notion à la fois précise et vague de sorte qu’elle fait mal mais sans qu’on se sente obligé de l’expliciter. Ainsi, elle sert de critique fourre-tout qui prétend accabler par exemple aussi bien Marine Le Pen que Jean-Luc Mélenchon et profite d’une impression générale qui laisse présumer une compréhension mais sans approfondissement.

Longtemps, on a pu considérer que le populisme était, pour la gauche, le peuple de droite, le peuple à laquelle celle-ci faisait volontiers référence non pas dans sa définition abstraite mais dans sa traduction concrète, quand les conservateurs ou même les libéraux, bien que plus réticents devant l’exploitation de cette mine démocratique, éprouvaient le besoin, contre les légitimités institutionnelles, de s’appuyer sur les évidences naturelles ou les arguments de bon sens – en tout cas allégués comme tels. (more…)

29 juin 2011

La mauvaise foi (flagrante) de Marine Le Pen

Filed under: 09 - Evènement — iledere @ 12:00

Depuis 15 ans que j’enquête et que j’écris sur les extrémistes, j’ai eu l’occasion de croiser toutes sortes de démagogues, prêts à tout pour ne pas répondre à une question, s’arranger avec la vérité des faits et manier le procès d’intention, mais la prestation de Marine Le Pen hier soir dans « Des paroles et des actes » a battu quelques records…

1) Après avoir prétendu que toutes les accusations de « racisme et xénophobie » lancées contre le Front national étaient pure « invention », elle a semblé bien embarrassée que je montre à la caméra un extrait du site du Front national consacré à la défense, où il est écrit : «  Faute de crédits, non seulement il est impossible de recruter beaucoup d’engagés, mais il devient de plus en plus difficile d’avoir un recrutement de qualité. 20 % des nouvelles recrues sont désormais issues de l’immigration originaire du monde musulman. »

Voici le lien : http://www.frontnational.com/?page_id=1153

Et la capture d’écran au cas où les équipes du FN seraient tentées d’effacer ou de réécrire ce passage, très éclairant : (more…)

8 mai 2011

7 mai 2012 – 20h – DSK élu avec 65% des suffrages

Filed under: humour — iledere @ 12:00

« <strong>Prolétaire de tous les pays, unissez-vous ! » Tel est le slogan, rappelé sur chacune des affiches électorales, que le cabinet de conseil en communication de Dominique Strauss-Hahn avait préféré, nous martelant, pendant toute la campagne que la gauche souverainiste fait fausse route.

La gauche ne peut être qu’internationaliste, la mondialisation est inéluctable. Par son discours protectionniste, la gauche de la gauche n’a fait que confirmer à quelques électeurs qu’ils pouvaient voter pour un parti vraiment souverainiste : le Front National.

Un homme l’avait bien prévu, André Chassaigne. Il voulait par ailleurs empêcher la dissolution de son parti, le Parti Communiste, dans une obscure force aux contours mal délimités, limitant son combat à une lutte acharnée contre l’allié historique du PC.

André Chassaigne obtint 6% des voix pendant que Jean-Luc Mélenchon en obtint 3, à la grande surprise des sondeurs qui avaient pensé que le retrait d’Olivier Besancenot aurait joué en sa faveur.

Mais revenons sur la préparation de ces élections.
A l’occasion de leur primaire, les Verts, n’ayant toujours rien compris à la politique, ont désigné Nicolas Hulot, provoquant une grosse colère de Daniel Cohn-Bendit, qui, un peu plus tard, appela Martine Aubry et Dominique Strauss-Kahn, qui avait emporté les primaires du PS haut la main suite au retrait des autres candidats sauf Arnaud Montebourg, pour leur proposer un deal.
DCB vola l’hélicoptère de Nicolas Hulot et se posa en haut de la roche de Solutré pour prononcer un discours qui restera dans les annales même si DSK ne put être présent, les Porsche ayant quelques difficultés en montagne. (more…)

9 mars 2011

Sarkozy face au Front national, sa stratégie en trois questions

Filed under: 20 - UMP — iledere @ 6:30

Nicolas Sarkozy lors d'une réunion sur la maladie d'Alzheimer à Bordeaux, le 22 février 2011 (Régis Duvignau/Reuters).Marine Le Pen arriverait en tête au premier tour de la présidentielle, avec 23 % des intentions de vote, devant Nicolas Sarkozy et Martine Aubry à égalité (21 %), selon un sondage Harris Interactive pour Le Parisien. L’occasion de lire ou relire cette analyse de Patrick Jarreau, publiée le 1er mars.

(De nos archives) En apparence, il se défend contre la montée de Marine Le Pen dans les sondages. En réalité, il l’exploite à son profit. Sur France Inter, mardi matin, Laurent Fabius a accusé Nicolas Sarkozy de chercher à provoquer un nouveau 21-Avril en faisant délibérément monter le Front national (FN).

Le second tour de la présidentielle de 2012 serait la répétition de ce qui s’est passé en 2002 : la gauche éliminée au premier tour, les électeurs devraient choisir entre le Président sortant et Marine Le Pen de même que, il y a neuf ans, entre Jacques Chirac et Jean-Marie Le Pen.

C’est une hypothèse tout à fait sérieuse, mais qui repose quand même sur une évaluation très pessimiste de la situation de la gauche. Pour que le candidat du PS à la présidentielle arrive derrière celui du Front national, il faudrait que la gauche se disloque à un point qui paraît difficilement imaginable aujourd’hui. Sans doute Laurent Fabius évoque-t-il ce danger pour inciter les principaux candidats possibles, au PS, à ne pas s’affronter aux primaires.

Mais, proche de celle-ci, il y a une autre hypothèse, plus vraisemblable, pour expliquer la démarche de Sarkozy. Il cherche à utiliser Marine Le Pen comme serre-file et comme agent électoral.

Villepin et Borloo victimes du « vote utile »
Plus les intentions de vote pour le Front national montent dans les sondages, plus la droite est incitée à faire bloc autour de Sarkozy. Un Dominique de Villepin ou un Jean-Louis Borloo pourront difficilement justifier de faire courir à leur camp le risque d’être absent du second tour. Le Président veut ainsi bénéficier d’un mécanisme de « vote utile », d’abord dans les rangs de la majorité, ensuite parmi ses électeurs. (more…)

7 mars 2011

Mise en examen d’un sondage choc

Filed under: 09 - Evènement,20 - UMP — iledere @ 21:30

Le fameux sondage Harris Interactive publié dans le « Parisien Dimanche » attribuant à Marine Le Pen la première place d’un premier tour d’élection présidentielle, auquel personne n’a pu échapper, suggère trois séries d’observations.

1. Une enquête très contestable. Il y a sondage et sondage, et les médias seraient bien inspirés de ne point prendre toutes les enquêtes d’opinion au pied du chiffre. Comme sa signature l’indique, celle d’Harris Interactive a été effectuée auprès d’un échantillon relativement important (1618 électeurs) mais par internet. Pour des raisons de coûts, cette méthode se répand dans les instituts de sondage mais elle pose de réels problèmes en matière de mesure des intentions de vote. La reconstitution d’un échantillon réellement représentatif de la population électorale est encore plus problématique. Il va sans dire que l’anonymat du vote potentiel est, pour le moins, mis à mal. Le recours à des panels d’électeurs, attirés d’une manière ou d’une autre, est une autre source de biais.

Les sondages réalisés par téléphone ont mis du temps à être dotés, l’expérience aidant, d’une certaine fiabilité. L’enquête par internet est sans doute l’avenir obligé de la profession sondagière. Elle n’a pas encore fait ses preuves et il y a tout lieu de craindre que cette méthode détériore encore la qualité des résultats bruts recueillis, obligeant alors les sondeurs à de périlleuses opérations de redressement des résultats.

Ce sondage spectaculaire a encore le singulier défaut de ne teste qu’une configuration de candidature socialiste. La mesure exclusive des performances hypothétiques de Martine Aubry est d’autant moins justifiée que la première secrétaire du PS ne s’est pas plus portée officiellement candidate que Dominique Strauss-Kahn ou François Hollande, et plutôt moins que d’autres personnalités de calibre inférieur. L’institut a d’ailleurs fait triste figure en annonçant qu’il allait renouveler son coup de sonde en testant les deux candidats socialistes potentiels cités plus haut. (more…)

5 mars 2011

Les ficelles de Jean-Marie

Filed under: 09 - Evènement — iledere @ 19:09

Comment Jean-Marie Le Pen utilise son micro-parti pour aider financièrement un Front national au bord de la faillite

Depuis 2007, les finances du Front national sont dans le rouge. Une politique de réduction de coûts (moins de permanents, siège du parti plus modeste) n’a pas réussi à redresser les comptes. En cause : une dette de près de 6,33 millions d’euros qui plombe les comptes du parti depuis la campagne présidentielle de 2007. Dans les comptes de campagne de 2009, qui ont été publiés fin décembre au Journal Officiel, il est même indiqué que le parti aurait sans doute du mal « à faire face à certaines échéances ». Qu’à cela ne tienne, Jean-Marie Le Pen a un micro-parti pour palier le manque de fonds. C’est ce micro-parti, appelé Cotelec, qui a notamment régler la facture de la location de la salle lors du sacre de Marine Le Pen en janvier dernier.

C’est Le Canard enchaîné du 2 mars 2011 qui a révélé l’astuce de Le Pen pour contourner l’impasse financière du FN.

Une dette de 6,33 millions d’euros qui date de 2007
L’histoire de cette dette est connue. En 2007, avant les législatives, Le Pen cherche des fonds pour faire campagne. Il a d’abord tenté d’obtenir un prêt bancaire mais pas un établissement n’a accepté de prêter la moindre somme. C’est alors qu’il s’est tourné vers l’imprimeur et compagnon de route du chef du parti, Fernand Le Rachinel, qui a accepté d’hypothéquer ses biens immobiliers pour prêter près de 8 millions d’euros au FN.
Malgré cette somme, la campagne des législatives s’avère catastrophique pour le parti : contrairement à ce qu’ils espéraient, 360 candidats ne sont pas parvenus à obtenir les 5% de suffrages minimum pour être remboursés de leurs frais par l’Etat. Et compte tenu de ce faible score, la part de subventions accordées au titre du financement public des partis politiques a fortement diminué : elle est passée pour le Front National de 4,6 millions d’euros à 1,8 million d’euros par an. (more…)

20 février 2011

Georges Tron hébergé par la famille Le Pen

Filed under: 20 - UMP — iledere @ 12:00

Georges Tron, l’actuel secrétaire d’Etat à la fonction publique, aurait occupé un appartement de la famille Le Pen de fin 2008 à juillet 2009.

Les compromissions, en Sarkozie, ce ne sont pas seulement les vacances et voyages en avion privé offerts par un ami dictateur, ce ne sont pas seulement les vacances d’un premier ministre au frais de la princesse chez un autre dictateur, ce ne sont pas seulement les liens d’amitiés et les affaires d’un ministre avec Kadhafi, ou les conflits d’intérêt d’un affairiste, mari d’une ministre des finances.
En Sarkozie, les compromissions cela peut être encore plus simple mais tout aussi minables.

Ainsi George Tron, ci devant secrétaire d’Etat à la fonction publique, a eu besoin d’une domiciliation fiscale sur Draveil, la ville dont il est maire et dont il ne dépendait visiblement pas fiscalement (comprenne qui pourra..). A qui s’est-il adressé ? A la famille Le Pen !!!

Ce sont  l’AFP et L’express qui nous content l’affaire… (more…)

18 janvier 2011

La Marine’s touch : dix façons de renouveler le danger FN

Filed under: 10 - Chronique de la haine ordinaire,20 - UMP — iledere @ 6:30

Marine Le Pen arrive sur scène pour son discours lors du congrès du FN à Tours (Audrey Cerdan/Rue89).Capable d’une xénophobie audible, ambigüe sur les mœurs… Marine Le Pen, chef du Front national, a fait sien le combat de son père.

Ce dimanche matin, c’est Jean-Marie Le Pen, son père, qui annonce les résultats. Marine Le Pen remporte la présidence du parti fondé par lui avec 67,65% des suffrages. Sur la scène, elle se réjouit d’abord, reproduisant les gestes de son père (les deux poings en l’air). Puis, elle a l’air d’avoir peur, prenant peut-être la mesure de ses nouvelles responsabilités.

Son père écoute Bruno Gollnisch, avec attention. Il hoche la tête en continue. Le perdant proclame un discours chaleureux et décontracté, à l’égard de Marine Le Pen. Il tient à ce que la presse sache qu’il n’y aura de scission comme avec Bruno Mégret :  « Nous allons nous battre et nous allons gagner. »
A la sortie du discours, les militants s’estiment rassurés :« L’ambiance entre les deux camps est bonne. »

L’après-midi, Marine Le Pen livre, dans un long discours, sa feuille de route : la nouvelle présidente s’y inscrit dans la pure tradition frontiste, tout en renouvelant le genre. En plus de ce programme, voici les neuf autres apports de Marine Le Pen au combat mené par son père.

1 – Xénophobie « audible »
La nouvelle présidente du FN s’inspire du discours anti-islam de Geert Wilders, l’extrême droite aux Pays-Bas, explique Sylvain Crépon, sociologue spécialiste du Front national.

Depuis quelques semaines surtout, la fille de Jean-Marie Le Pen s’attaque aux musulmans pratiquants (prières dans la rue, fast-food hallal) en mettant en avant la défense des valeurs de la République comme la laïcité. Sylvain Crépon :
« Elle prétend défendre ainsi le droit des femmes, des juifs, et des homos contre l’islam. Démonter ce type de discours est le grand défi de ces prochaines années. » (more…)

20 décembre 2010

Présidence du FN : Brice Hortefeux favori

Filed under: 20 - UMP,humour — iledere @ 10:28

‘Je veux décomplexer l’extrême-droite et lui rendre ses lettres de noblesse ». C’est avec audace que Brice Hortefeux est parti à l’assaut de la citadelle frontiste. Un Front National qu’il entend bien arracher à la dynastie Le Pen afin d’en faire un « parti moderne ». Aussi, Brice Hortefeux a fait le choix d’une campagne offensive où de déclarations xénophobes en surenchère sécuritaire, il impose ses thèmes.

Au premier rang desquels « l’islamophobie« , où malgré les récentes déclarations de Marine Le Pen, le ministre de l’Intérieur garde toute légitimité fort de sa condamnation pénale. (et une deuxième dans la foulée au Civil.. Un triste record pour un ministre.. Note du Webmestre…)

Une légitimité renforcée par son action gouvernementale. Comme aime à le rappeler Brice Hortefeux, « tout ce que propose Marine Le Pen ou Bruno Gollnish, on l’a déjà fait« . « Lois sécuritaires, expulsions massives d’étrangers, stigmatisation des musulmans, des rom, cadeaux fiscaux, nous avons appliqué à la lettre le programme frontiste » ajoute le ministre de l’Intérieur, avant d’enfoncer le clou comme pour mieux ringardiser ses concurrents : « Il est temps de passer la vitesse supérieure« .

Pour réussir la mue du Front National, le candidat auvergnat entend rénover le logiciel idéologique. « Il ne s’agit pas de tout changer de fond en comble,mais d’opérer quelques changement à la marge pour faire entrer le parti dans le XXIème siècle« . Tout d’abord, le ministre veut que le FN « abandonne cette tradition antisémite surannée » et se consacre entièrement à la « haine du musulman » bien plus rentable médiatiquement. Par ailleurs, Brice Hortefeux entend délester le parti de ses « accents ouvriéristes ». « Il faut assumer ce que l’on est. Un parti au service des puissants« .

Le but avoué de cette rénovation est de sortir le parti de son « ornière médiatique ». Et de gagner en respectabilité. Pour réussir son pari, Brice Hortefeux s’est appuyé sur les écrits d’intellectuels français parmi les plus illustres qui d’Alain Finkielkraut à Claude Imbert ont su populariser le concept de « racisme respectable ». Et qui font de Brice Hortefeux le candidat préféré des médias. A l’image du dernier édito vidéo de Christophe Barbier où on l’entend chantonner :

Elle est à toi cette élection,
Toi l’Auvergnat qui sans façon,
M’a donné quatre coups de pied,
Quand je n’avais pas de papiers

Par Jean-Pierre Martin pour son blog  » un petit cadre dans une grosse boiboite » ou le bonheur d’être banquier, riche et français et de se lever tôt le matin

Page suivante »

Plate-forme de blogs du Parti socialiste | Propulsé par Wordress Mu | Articles (RSS) et Commentaires (RSS)
Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons Creative Commons