Section socialiste de l'île de Ré
Le courage, c'est de chercher la vérité et de la dire. Jean Jaures – Psiledere@aol.com

18 octobre 2011

Après les primaires, Sarkozy veut qu’on parle de lui.

Filed under: 20 - UMP — iledere @ 6:41

Il en avait marre. Il voudrait qu’on parle de Lui. Depuis quelques jours que le succès populaire des primaires socialistes est confirmé, il a fait répété à droite combien il y avait des sujets plus importants. Il a raison. Social, dette, affaires, les thèmes ne manquent pas. Maintenant que le candidat socialiste est désigné, il est enfin temps de dresser le bilan de Nicolas Sarkozy.

On ne comprend pas pourquoi Nicolas Sarkozy s’est autant agacé de l’ampleur populaire et médiatique des primaires socialistes. Après tout, que d’autres fassent campagne ne devrait pas le déranger, lui qui n’est pas candidat.

Personne ne l’empêche de travailler.

Jalousie
Nicolas Sarkozy était resté presque tranquille. Point de déplacement intempestif le weekend pour tenter d’attirer l’attention médiatique à lui. La semaine dernière, l’opération berlinoise avait été un fiasco total. Samedi vers 17h30, Alain Minc, le conseiller du soir, a été vu se rendant au Palais.

Les primaires socialistes sont terminées. Elles ont dévoilé deux candidats. Le premier, François Hollande, représentera le Parti socialiste et le Parti Radical de Gauche dans 200 jours exactement. Compte tenu du succès électoral de dimanche, il est assez probable qu’il incarnera, sauf contre-tems ou coup de théâtre, la gauche au second tour. Mais ces primaires ont dévoilé un autre candidat, Nicolas Sarkozy. Hollande est le candidat  le Monarque craignait. Hollande connaît ses sujets et attire au centre. L’exaspération que l’Elysée a montré ces derniers jours révèle bien combien Sarkozy ne pense qu’à ça, sa campagne de réélection. (more…)

13 octobre 2011

Face à face tendu entre Aubry, offensive, et Hollande, rassembleur

Filed under: 13 - PS — iledere @ 12:00

Lors du dernier débat télévisé de la primaire socialiste, mercredi soir, le député de Corrèze et la maire de Lille ont eu de vifs échanges. Avant cette confrontation, François Hollande a reçu l’appui de son ex-compagne, Ségolène Royal, redonnant ainsi de la dynamique à sa campagne.

C’était la lutte finale ! L’affrontement, soigneusement évité depuis le début de la primaire, a bien eu lieu mercredi soir, sur le plateau de France 2, lors du débat opposant les deux vainqueurs du premier tour, Martine Aubry et François Hollande. Passé les premières minutes d’aménité, où la maire de Lille a évoqué leurs «  relations amicales et franches  » et où François Hollande a parlé de «  respect  », il n’a pas fallu attendre beaucoup pour entendre les premiers dérapages.

« Il faut une gauche solide  »
Alors que François Hollande se posait en rassembleur, Martine Aubry est passée à l’offensive. «  Face à la droite dure, face à une crise qui dure, il faut une gauche forte » pour « mettre les banques au pas, mener la transition écologique et la sortie du nucléaire », a-t-elle assuré, sous-entendant le manque de détermination de François Hollande. «  Je n’ai pas envie d’une gauche dure. On sort de cinq ans d’une présidence brutale. Nous aurions, nous, une candidature sectaire ? Je ne le veux pas. Il faut une gauche solide  », a-t-il rétorqué.

Autre passe d’armes, sur le non-cumul des mandats. « Ce n’était pas facile à faire, a déclaré Martine Aubry. J’ai perdu des soutiens, mais je l’ai décidé. C’est ça une gauche forte ! », a-t-elle ajouté. François Hollande a répliqué que, s’il est élu, le non-cumul d’un mandat parlementaire avec celui d’un exécutif local s’appliquera à tous, par la loi, dès 2012. « Puis-je être plus clair ? » a-t-il lancé. « Oui, tu peux ! », a rétorqué Martine Aubry. (more…)

12 octobre 2011

Martine des villes et François des champs

Filed under: 13 - PS — iledere @ 12:00

A chacun son électorat. L’exercice inédit de la primaire a révélé de curieux contrastes géographiques entre le vote des différents candidats socialistes. Comme si chacun avait réussi à séduire une fraction du « peuple de gauche ».

François Hollande domine d’abord Martine Aubry dans la France rurale. Il l’écrase ainsi dans la Creuse (56% contre 19%), en Haute-Vienne (63% contre 14%) ou encore en Lozère (49% contre 19%). Comme de bien entendu, le président du conseil général de Corrèze règne en maître dans son propre département où il rafle pas moins de 86% des suffrages ! On note aussi de bons résultats de ce candidat dans le centre de la France marqué à gauche comme l’Allier (44%) ou le Cher (43%).

Hollande devance enfin largement sa principale concurrente dans cette France de l’Ouest qui a basculé à gauche au cours des dernières décennies. Il l’emporte ainsi nettement dans le Finistère (43% contre 32%), dans les Côtes d’Armor (44% contre 30%) ou encore en Loire-Atlantique (41% contre 32%). Il est à noter que ces départements ont proportionnellement le plus voté dimanche dernier avec des taux tournant autour de 8% des inscrits. La participation a également été étonnamment élevée dans des départements ruraux comme Haute-Vienne où elle atteint également 8%.

Par contraste, la France de Martine Aubry est très urbaine. Si elle est en tête à Paris (37% contre 32% à son principal concurrent), ce n’est sans doute pas seulement en raison de la prise de position du maire de la capitale, Bertrand Delanoë, en sa faveur. Il existe aussi des raisons plus sociologiques. Ce sont les arrondissements populaires (mais aussi « bobos ») du nord-est qui ont voté pour elle. Par exemple, dans le bureau de vote de la rue de Barbanègre, dans le 19ème, Aubry écrase Hollande par 41% contre 24%.

La maire de Lille talonne son adversaire de second tour en région parisienne : 34% contre 35% en Seine-Saint-Denis ou encore 31% contre 35% dans l’Essonne. Aubry cartonne dans nombre de communes de l’ancienne ceinture rouge. Elle obtient ainsi 49 et 50% dans les deux bureaux de La Courneuve (Seine-Saint-Denis), contre 28 et 29% à Hollande. Elle emporte la majorité absolue des suffrages dans le Nord (55%) mais arrive également en tête dans le Pas-de-Calais voisin (43% contre 37%). La candidate obtient également de bons scores dans certains départements populaires comme la Somme (35% contre 38%). A noter que, dans tous ces départements, la participation n’a pas été élevée avec seulement 4 à 5% des inscrits. (more…)

Et si Montebourg faisait perdre la gauche ?

Filed under: 13 - PS — iledere @ 6:30

Il est la révélation des primaires. Arnaud Montebourg a endossé les habits qu’il affectionne le plus, ceux de chevalier blanc de la gauche ou plutôt de M. contre. Contre les cumuls de mandat, contre la mondialisation contre les banques. Demain peut être contre le mauvais temps. C’est naturellement son droit. Mais en jouant la carte de la démagogie contre le projet volontairement réaliste adopté par les socialistes, le député de Saône-et-Loire fait faire au PS un grand bond en arrière qui risque d’effrayer l’électorat modéré qui a lâché Sarkozy.

L’avocat Montebourg affectionne les effets de manche. Le député hier farouche opposant au cumul des mandats a fait comme ses pairs même s’il promet demain d’abandonner son mandat de parlementaire pour ne rester que président de Conseil général. La VIeme république qu’il défend est censée faire du Premier ministre le pivot institutionnel ? Peu importe lorsqu’il se rêve président Arnaud Montebourg n’est pas très loin de l’hyperprésidence de Nicolas Sarkozy. L’avocat sait également se faire procureur pour accuser Guerini de tous les maux mais étaye ses accusations d’un rapport indigent d’à peine deux pages, peu respectueux de la présomption d’innocence.

Sa vision économique défendue est nettement plus problématique. Faut-il promettre aux électeurs ce qu’ils souhaitent, une démondialisation c’est-à-dire un retour nostalgique et irréaliste à une France protégée et non exposée ou, au contraire, leur tenir un discours vérité qui n’exclut pas pour autant une volonté d’infléchir le cours de choses ?

Paradoxalement, la parade sur le papier la plus efficace à la mondialisation ravageuse n’émane pas de la gauche radicale mais de la droite du parti par la voix de Manuel Valls. Notamment lorsque le député-maire d’Evry  pointe les effets ravageurs des 35 heures et évoque la TVA sociale. Un dispositif novateur, certes à aménager pour ne pas pénaliser les défavorisés, mais qui propose de taxer les produits importés par une contribution destinée à financer notre système de protection sociale. (more…)

11 octobre 2011

Martine Aubry : « Face à une droite dure, il faut une gauche forte »

Filed under: 13 - PS — iledere @ 12:30

Martine Aubry s'adresse à ses partisans, dimanche soir à l'issue du premier tour de la primaire PS. Martine Aubry, qualifiée pour le second tour de la primaire socialiste, s’est félicitée dimanche soir de la « belle image » donnée par ce vote. Dans son discours, elle a lancé des signaux aux électeurs de gauche, tout en marquant ses différences avec François Hollande.

C’est « un dimanche qui marquera l’histoire de notre démocratie et de la gauche », a déclaré lors d’une allocution à Solférino la maire de Lille, arrivée deuxième avec 30,6 % des voix. Les six ont donné « un avant-goût d’une belle équipe de France que nous pourrons constituer en 2012″, a-t-elle souligné.

« Malgré le matraquage des sondages (…) je n’ai jamais douté de ce résultat parce que je sais que les Français sont un peuple libre, indépendant et fier, qui n’aime pas que l’on choisisse pour lui », a lancé Mme Aubry. Les Français savent « aussi que, pour présider le destin de la France, dans une période aussi difficile qui plus est, il faut avoir à la fois une vision, tracer un chemin et porter un projet clair », a-t-elle dit.

« JE N’AI PAS CHERCHÉ À PLAIRE OU À FLATTER »

« Un peuple qui sait que face à une droite dure et une crise qui dure il faut une gauche forte pour sortir la France de la crise, pour mettre la finance et les banques enfin au service de l’économie réelle, pour engager la transition énergétique sur laquelle je me suis clairement exprimée », a-t-elle lancé.

« Pour présider la France en une période si difficile il faut avoir une vision, tracer un chemin et avoir des idées claires, pour engager la transition énergétique, pour redresser notre industrie, notre agriculture ». (more…)

« Je suis le candidat du changement » : François HOLLANDE

Filed under: 13 - PS — iledere @ 6:30

discours_1er_tour1.jpgPorté en tête des suffrages par les millions de Français qui ont fait du premier tour des primaires une grande réussite démocratique et citoyenne, François Hollande s’est exprimé devant ses partisans pour rappeler sa volonté de rassemblement et de changement.

Je veux d’abord remercier tous les électeurs qui sont venus voter dans ce scrutin inédit que le Parti socialiste a organisé de façon remarquable et qui permet aujourd’hui, une victoire, celle des primaires citoyennes.

C’est un événement très important pour permettre à la gauche de gagner en 2012 avec un candidat qui devra avoir la force nécessaire, celle que lui donneront les primaires. C’est un événement aussi historique car nul doute qu’il s’installera pour l’ensemble des formations politiques de notre pays. Je veux féliciter les électeurs pour le choix qu’ils ont fait pour ce premier tour en me plaçant en tête, et nettement en tête, ce soir. Ce qui me conduit aujourd’hui à appeler au rassemblement le plus large autour de ma candidature. Je veux le faire dans un esprit de respect et de cohérence. Le respect qui s’attache à toutes les autres candidatures, celles qui ne pourront pas figurer au second tour et de cohérence car je veux rassembler autour du projet que j’ai porté, avec l’engagement qui a été le mien.

Pour que notre pays trouve une aspiration et une possibilité de croire en l’avenir autour de sa jeunesse, avec une exigence la justice, la justice fiscale, la justice sociale et j’allais dire aussi la justice écologique, faire en sorte que la République soit profondément renouvelée moralisée, et à bien des égards, refondée dans un esprit de solidarité. Je veux aussi dire toute ma reconnaissance pour ce beau débat de premier tour et saluer tous les protagonistes. (more…)

8 octobre 2011

Résultat primaires PS : Comment ça marche ?

Filed under: 09 - Evènement,13 - PS — iledere @ 13:55

Les bureaux de vote seront ouverts dimanche matinLe dénouement des primaires PS est proche. Après le premier tour, dimanche, les six candidats sauront qui se présentera au deuxième tour. Mode d’emploi de ce scrutin.

Les primaires PS, comment ça marche ? Après des semaines de préparation et des débats télévisés entre les six candidats ces dernières semaines, les Français sont invités à participer dimanche au premier tour de ce scrutin. L’enjeu ? Déterminer qui représentera le parti socialiste à la prochaine élection présidentielle.

Le règlement de base
Si aucun des six candidats n’obtient plus de 50% des voix, un second tour est prévu le dimanche suivant, 16 octobre. Cinq socialistes – Martine Aubry, François Hollande, Arnaud Montebourg, Ségolène Royal, Manuel Valls – et le président du Parti radical de gauche, Jean-Michel Baylet, sont candidats à l’investiture. Contrairement aux primaires de 1995 et de 2006, l’édition 2011 n’est pas réservée aux seuls militants socialistes mais ouverte à tous les Français.

Qui vote ?
Pour y participer, il suffit d’être inscrit sur les listes électorales avant le 31 décembre 2010. Pour les mineurs, il faut avoir 18 ans au moment de l’élection présidentielle ou bien être membre du Parti socialiste (PS) ou du Mouvement des jeunes socialistes (MJS). Les étrangers peuvent voter s’ils sont membres du PS ou du MJS. Le vote aura lieu dans quelque 9.500 bureaux de vote, ouverts jusqu’à 19h00, dont la liste est consultable sur le site internet www.lesprimairescitoyennes.fr.

Au moment de mettre son bulletin dans l’urne, chaque électeur devra verser au moins un euro de participation au financement du scrutin et signer une charte d’adhésion aux valeurs de la gauche. Chaque bureau sera doté d’un président et de représentants de plusieurs candidats pour superviser le bon déroulement du vote.

Les résultats
Les présidents de bureaux de vote enverront par téléphone les résultats, qu’ils transmettront également par procès-verbal aux bureaux départementaux de collecte. Le procès-verbal sera rédigé à l’aide d’un stylo électronique muni d’une caméra afin que les informations soient directement envoyées au niveau national. Ce procédé permet un enregistrement des opérations, utile en cas de contestation.

Une Haute autorité des primaires citoyennes présidée par Jean-Pierre Mignard est chargée de superviser le scrutin. Elle procédera au contrôle des opérations, tranchera les éventuels contentieux et proclamera les résultats définitifs, qui seront annoncés dimanche soir par le premier secrétaire du PS par intérim, Harlem Désir. Il faudra attendre les alentours de minuit pour connaître le candidat vainqueur ou ceux qui seront au deuxième tour.

Demain, c’est vous qui décidez !!!!

7 octobre 2011

Qui va voter à la primaire socialiste ?

Filed under: 13 - PS,14 - Refondation du PS — iledere @ 6:30

Qui peut voter aux « primaires citoyennes » des 9 et 16 octobre ? A cette question, la réponse est simple. Il suffit de remplir trois conditions : être inscrit sur les listes électorales, signer un court texte d’adhésion aux « valeurs de la gauche » et verser la modique somme d’un euro. Mais qui doit participer à cette consultation électorale inédite en France ? Là, les choses se compliquent. La France n’est pas régie par le bipartisme comme les Etats-Unis d’où le système des primaires s’est inspiré. C’est tout le paradoxe de ce vote. Il est organisé par un parti politique – le PS – mais concerne aussi l’ensemble d’un camp – la gauche. Distinguons grossièrement trois tranches d’électeurs potentiels à cette primaire.

1. Les électeurs socialistes
Cinq des six candidats à la primaire appartiennent au PS. Malgré la présence du président du Parti radical de gauche (PRG), Jean-Michel Baylet, cette consultation vise à désigner le candidat socialiste à l’élection présidentielle de 2012. Pour les autres composantes minoritaires de la gauche, participer à ce scrutin aurait signifié en accepter le résultat, et donc ne pas présenter de candidature propre au premier tour de la présidentielle. Comme c’était prévisible, ils s’en sont bien gardés.

Les électeurs socialistes constituent ainsi la cible principale de la consultation. Certes, mais combien sont-ils ? Leur nombre varie considérablement selon les élections. Ils n’étaient que 2,8 millions aux européennes de 2009 et 4,6 millions au premier tour des régionales de 2010, deux scrutins marqués par un fort taux d’abstention. En 2007, dans un contexte de meilleure mobilisation, on comptait 9,7 millions d’électeurs socialistes au premier tour de la présidentielle et 6,4 millions à celui des législatives. (more…)

6 octobre 2011

Primaires : le piège du second tour

Filed under: 13 - PS,14 - Refondation du PS — iledere @ 12:00

Jusqu’ici tout va bien. Le déroulement de la campagne des Primaires citoyennes se déroule sans accroc. Les candidats ont retenu les coups et l’image collective a été préservée. Dès dimanche soir pourtant la situation risque de devenir beaucoup plus tendue voire explosive avec des risques réels de dérapages. Conscient de cette menace, le camp Hollande rêve à un retrait de Martine Aubry à l’issue du premier tour.

L’objectif des primaires n’est pas de voir des candidats s’étriper mais d’officialiser la nette avance de l’un deux par rapport aux autres de façon à lui assurer une dynamique et toute contestation de sa légitimité. Apprendre du passé c’est pour le PS tirer les leçons du congrès de Reims et l’élection contestée de Martine Aubry, à une poignée de voix près devant Ségolène Royal, à la tête du parti.

Il est peu vraisemblable aujourd’hui qu’un candidat soit en capacité de dépasser la barre fatidique des 50% le 9 octobre. François Hollande, selon les sondages, caracole en tête mais tout le suspens porte sur la longueur de son avance. Le député du Finistère Jean-Jacques Urvoas Strauss-khanien historique  rallié à François Hollande résume bien  le malaise d’une partie des socialistes : « Au second tour d’une élection, on élimine… Je n’ai pas envie d’éliminer un socialiste ». (more…)

Page suivante »

Plate-forme de blogs du Parti socialiste | Propulsé par Wordress Mu | Articles (RSS) et Commentaires (RSS)
Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons Creative Commons