Section socialiste de l'île de Ré
Le courage, c'est de chercher la vérité et de la dire. Jean Jaures – Psiledere@aol.com

30 septembre 2007

Euro : l’admiration d’Alan Greenspan

Filed under: 14 - Refondation du PS — iledere @ 23:34

alangreenspan_wideweb__430×267.jpgNon seulement les Américains n’ont jamais cru à l’euro, mais ils s’y sont longtemps opposés. Après tout, une monnaie unique prive les marchés financiers substantiels profits (en jouant une monnaie contre une autre, en prélevant des commissions de change, etc) et surtout de moyens de pression fort pratiques lorsque l’on veut faire plier un pays dont on juge la politique économique inadapté.
Ceux qui ont vécu les tempêtes monétaires des années 80 et 90 qui ont mis la France à genoux savent de quoi je parle. Dans ses passionnantes mémoires (« Le temps des turbulences », JC Lattès, 677 p., 26 euros), l’ancien patron de la Réserve Fédérale revient sur son erreur de jugement et clame son admiration pour l’œuvre accomplie. Surtout, il explique pourquoi l’euro est un succès qui sert l’Europe.

Alan Greenspan rappelle aussi une évidence : dans un espace commercial donné, la puissance monétaire appartient à la nation dominante, en l’occurrence l’Allemagne pour l’Europe. On a un peu trop oublié que la Bundesbank était la banque centrale de l’Europe et que l’autonomie de la France par rapport à son voisin se mesurait en secondes, comme me l’a dit un jour Michel Sapin, l’ancien ministre des finances socialiste : c’est-à-dire le temps qui sépare la décision de la Buba d’augmenter ou de baisser ses taux et celle de la Banque de France de suivre… Extrait.

(more…)

Test ADN : les sénateurs persistent, les députés s’obstinent

Filed under: 14 - Refondation du PS — iledere @ 20:26

arton12514.jpgOn aurait pu croire que l’amendement Mariani, ce fameux test ADN imposé aux candidats au regroupement familial avait été enterré par la grande sagesse des sénateurs…

Hélas tout n’est pas joué. Alors que la réduction du concept de famille, concept fondateur des civilisations judéo-chrétiennes, à une filiation génétique avait de quoi choquer, le gouvernement pourrait encadrer davantage l’amendement Mariani pour inciter le Sénat à l’adopter.
Le sort de cet amendement inique est en suspens. Adopté par l’Assemblée le 20 septembre lors de l’examen du projet de loi sur la maîtrise de l’immigration, l’intégration et l’asile, supprimé avant-hier par la commission des lois du Sénat, l’amendement controversé doit être examiné en séance publique par la Haute Assemblée à partir de mardi prochain. Député UMP du Vaucluse, Thierry Mariani propose d’offrir aux étrangers sollicitant le bénéfice du regroupement familial la faculté de réaliser un test ADN pour prouver leur lien de filiation avec un parent résidant en France.

Si les sénateurs confirment le vote de leur commission des lois et suppriment les tests ADN facultatifs, l’affaire ne sera pas terminée pour autant. Une commission mixte paritaire, composée de sept députés et de sept sénateurs, devra alors se réunir à huis clos et trancher le différend apparu entre les deux chambres. Si ces quatorze parlementaires parviennent à un accord, celui-ci sera ensuite entériné par l’Assemblée et le Sénat. Si le litige persiste, les députés auront le dernier mot.

Hier, le président du groupe UMP de l’Assemblée, Jean-François Copé, a réaffirmé son soutien aux tests ADN facultatifs. Tout en concédant que « c’est un sujet difficile » et que « chacun des points de vue est respectable », le maire de Meaux a estimé que le dispositif adopté par les députés UMP était « très équilibré ». « Je souhaiterais naturellement que la position de l’Assemblée prévale », a insisté Jean-François Copé.

(more…)

La France déprime, Sarkozy patine

Filed under: 03 - Economie — iledere @ 18:23

chien_deprime.jpg PARIS (Reuters) – L’euphorie consécutive à l’élection de Nicolas Sarkozy a fait long feu et la confiance des ménages français s’est nettement dégradée cet été sur fond de crise financière, d’incertitude sur la croissance et l’emploi et d’inquiétudes sur le pouvoir d’achat.

L’indicateur résumé d’opinion des ménages a chuté de six points entre juillet et septembre pour revenir à -21 points, son plus faible niveau depuis mars, à la fin de l’ère Chirac, selon les données corrigées des variations saisonnières publiées vendredi par l’Insee.
Toutes les composantes de cet indicateur synthétique se dégradent, qu’ils s’agissent du sentiment sur la situation financière, le niveau de vie ou l’opportunité d’acheter.

Le sentiment concernant le taux de chômage à venir s’est aussi fortement détérioré.

« Tout se passe comme si les ménages avaient perçu la hausse du nombre de demandeurs d’emploi en août et le ralentissement de la croissance depuis le deuxième trimestre », relève Nicolas Bouzou, économiste du bureau d’analyse indépendant Asterès.
Le nombre de demandeurs d’emploi à plein temps et à durée indéterminée a augmenté de 0,6% en août (+11.800 personnes) pour s’établir à 1.970.600 personnes, interrompant plus de deux ans de baisse régulière du chômage. Il faut remonter à mai 2005 pour retrouver une hausse du nombre des demandeurs d’emploi (+7.500).
Le ralentissement de la croissance au deuxième trimestre a par ailleurs été confirmée vendredi par l’Insee avec une hausse du produit intérieur brut de 0,3% après +0,6% au premier trimestre (révisé en hausse de 0,1 point).
Avec ces chiffres, « il sera très difficile d’atteindre la prévision gouvernementale d’une croissance dans le bas d’une fourchette de 2,0% à 2,5% », a souligné Christian Parisot, économiste chez le courtier Aurel Leven.

Les économistes tablent en moyenne sur une croissance de 1,8% cette année.

(more…)

De la censure à l’autocensure

Filed under: 05 - Presse, média, Internet — iledere @ 18:01

silence-k_m.jpgNos (dignes) journaleux sont décidément hyper-sélectifs, dans le choix des infos qu’ils daignent porter à notre connaissance.
Est-ce que vous savez, par exemple, que l’ONU nous trouve, nous, Françai(se)s, indécrottablement racistes?
Réponse: non.
Vous ne le savez pas.

Sauf si vous avez lu hier, sur nouvelObs.com, que: « De retour d’une mission de 10 jours en France, l’émissaire de l’ONU Gay Mac Dougall a déclaré, vendredi 28 septembre, qu’un racisme pernicieux perdure en France, où des minorités sont reléguées dans des « ghettos » sans espoir de promotion sociale ».
Et alors, que je vous dise: quand elle envoie, elle envoie, Gay Mac Dougall.
Elle nous met le compte, faut voir comme.
Elle s’est «  »rendu compte que le racisme était un sentiment pernicieux dans la société » française ».
Elle a notamment relevé, après avoir fait un tour « dans des banlieues défavorisées de Paris, Marseille et Strasbourg », que: « Des personnes qui ont beaucoup travaillé, qui ont respecté toutes les règles du jeu et qui croient sincèrement aux principes de la République française se retrouvent piégées dans des ghettos urbains où le taux de chômage dans certains cas peut dépasser 40 % ».
Elle a noté que: « Les jeunes d’origine immigrée « se sentent discriminés et rejetés par une conception rigide de l’identité nationale française qui ne leur convient pas » ».
Elle a enfin « regretté « l’ambiguïté » de certaines mesures et déclarations des responsables politiques français sur l’immigration, citant notamment le débat sur l’introduction de tests ADN pour les candidats au regroupement familial et la mise en avant systématique de la notion d' »identité nationale » ».
(more…)

29 septembre 2007

Expulsion des étrangers : rafles ou pas ???

rom.jpgVendredi dernier, Chulan Zhang Liu, chinoise résidant en France, est décédée après s’être défenestrée lors d’un contrôle de police boulevard de la Villette à Paris. Cette mort tragique, la cinquième défenestration d’un étranger sans papiers en deux mois, est la conséquence de la violence d’Etat qui se met en place contre les étrangers en situation irrégulière.

Après l’annonce de ce nouveau drame, l’anthropologue Emmanuel Terray, qui avait écrit en janvier dernier 1942-2006 : réflexions sur un parallèle contesté, et Jean-Pierre Dubois, président de la LDH, reviennent ci-dessous sur le mot « rafle » : est-il légitime de l’utiliser pour désigner certaines des opérations de police auxquelles la « chasse aux sans-papiers » donne lieu.

Communiqué commun – 26 septembre 2007

LE « CHIFFRE » TUE !

Vendredi 21 septembre, Chulan Zhang Liu, chinoise résidant en France, est décédée après s’être défenestrée lors d’un contrôle de police boulevard de la Villette à Paris.

Cette mort tragique, qui a été dissimulée tout le week-end, n’est pas un malheureux accident dû au hasard. C’est la cinquième défenestration d’un étranger sans papiers en deux mois. La mort de Madame Zhang Liu est la conséquence de la violence d’Etat qui se met en place contre les étrangers en situation irrégulière.

Les lois se multiplient pour fermer toutes les voies à la régularisation, et ôter aux personnes le droit de vivre en famille. On veut imposer des tests ADN à l’usage exclusif des immigrants. On met en place des fichiers classant les personnes selon leur origine ethnique. Le droit d’asile est de plus en plus menacé. Le gouvernement somme les préfets de faire du chiffre et de remplir des quotas d’expulsion. Les rafles se multiplient, les gens n’osent plus sortir, circuler, aller travailler, les jeunes partent à l’école la peur au ventre. La peur et l’absence de perspectives conduisent à des gestes désespérés, qui vont fatalement se reproduire.

Nous ne pouvons pas admettre cette politique discriminatoire et violente, qui provoque des drames. Combien de morts faudra-t-il pour que s’arrêtent les contrôles, les perquisitions, les arrestations et les expulsions ? La politique du chiffre doit cesser. Les étrangers doivent être accueillis dans le respect des droits fondamentaux de la personne conformément aux principes de la république et des conventions internationales. Ce ne sont ni des délinquants, ni des criminels. Les signataires demandent solennellement au ministre de l’immigration de cesser de fixer aux préfets des quotas de reconduites aux frontières, politique du chiffre aux conséquences inévitablement dramatiques.

Les signataires :

ACORT-RACORT, ALIF, ATMF, AUTREMONDE, CIMADE, CEDETIM, COORDINATION DES GROUPES DE FEMMES EGALITE, CSP 11, CSP 19E, CSP MONTREUIL, FASTI, FCPE, GISTI, LDH, MRAP, RACORT, RESF, UCIJ.
CFDT, CGT, FSU, SOLIDAIRES, SUD-EDUCATION, UNSA-EDUCATION.
ALTERNATIVE LIBERTAIRE, LCR, LES ALTERNATIFS, MJS, PCF, PCOF, PS, LES VERTS.
LE MAIRE DE PARIS.

Après l’annonce du décès de Madame Chulan Zhang Liu, le blog du Contre journal a ouvert le débat sur les opérations policières en cours : rafle ou pas rafle ? Pourquoi le mot rafle est-il tabou ? Mais surtout est-il légitimement tabou ? A cette occasion l’anthropologue Emmanuel Terray revient un parallèle contesté.

(more…)

Un jeu éducatif à utiliser sans modération !

Filed under: 03 - Economie — iledere @ 19:46

2007-08-01t171017z_01_nootr_rtridsp_2_ofrtp-france-paquet-fiscal-parlement-20070801.jpgDénoncer le « cadeau fiscal de 15 milliards d’euros » c’est bien, donner à voir ce que ça signifie concrètement c’est mieux. Alternatives Economiques nous en donne les moyens.

Combien de crèches, de logements sociaux, de kilomètres de voies de tramway… ne seront pas réalisés faute de crédits en raison des 15 milliards de baisses d’impôts consenties aux contribuables les plus aisés ?

La réponse se trouve sur baisses-impots.com.

impots.jpg

Sur ce site, dans la partie gauche, vous pouvez choisir les différentes mesures fiscales (exonération des droits de succession, des intérêts d’emprunt, bouclier fiscal…) que vous n’auriez pas adoptées. Cela vous met à la tête d’une somme, plus ou moins importante, que vous allez pouvoir affecter à des dépenses.

Celles-ci seront à sélectionner dans la partie droite, où vous pourrez choisir celles qui vous paraissent prioritaires (éventuellement en cliquant plusieurs fois pour augmenter les volumes, en fonction des besoins).

(more…)

28 septembre 2007

Censure : lagardère applique au pied de « la lettre »…

Filed under: 05 - Presse, média, Internet — iledere @ 18:15

jpg_sarkolettre-petit-d9a61.jpg« Choc », le magazine généreusement illustré de Lagardère media, est la dernière victime de la lubie maison : le caviardage. Une double page du journal a été retirée juste avant la mise sous presse. Une étrange lettre reçue par Sarko Ier, président de son état et « frère » d’Arnaud Lagardère y était dévoilée.
Dur métier que d’être le « frère » du Président Sarkozy. Si Arnaud Lagardère s’enorgueillit d’une telle proximité avec Nicolas, la gestion de ces relations fraternelles lui cause bien du souci.
C’est même devenu un métier à plein temps. Soit celui de prévenir une nouvelle « connerie » des innombrables publications qui peuplent son empire de presse « Lagardère Active média ». Soient 2,2 milliards de chiffres d’affaires et un nombre conséquent d’irresponsables prêts à tout pour l’augmenter : en vendant du papier ! Au risque parfois de faire basculer Arnaud du statut de frère à celui de « faux frère ».
Faut-il rappeler les épisodes précédents ? La photo de Cécilia et de Richard Attias en une de Match ; la censure d’un article dans le JDD signalant que la future première dame de France avait omis de voter pour son mari de candidat. Puis de nouveau dans Match, le lifting imposé aux bourrelets présidentiels. Parfois Arnaud Largardère s’implique personnellement. Ainsi lorsqu’il s’agit de dissuader Claude Durand, PDG des éditions Fayard, (groupe Hachette ) de publier une biographie de Cécilia.

(more…)

SDF : le grand foutage de gueule

Filed under: 21 - Mensonges de Sarko — iledere @ 16:24

sdf-061220-10-reduit.jpg« On nous a promis ces places en janvier et j’ai dit aux gars, dans la rue : « Attendez un peu qu’ils aient le temps de réaliser ce qu’ils promettent ! », mais voilà, un an après, le programme n’est pas réalisé. C’est criminel de laisser les gens à la rue ! », s’énerve Augustin Legrand, le porte-parole de l’association Les enfants de Don Quichotte, qui a refusé la mission qui lui était proposée par le ministre du Logement, Christine Boutin.
Pour mémoire, Jean-Louis Borloo, lorsqu’il était ministre de la Cohésion sociale, avait promis 27 000 places d’hébergement stables pour les SDF….
Au rythme actuel, il n’y en aura que 14 000 de réalisées à la fin de l’année, soit à peine plus de la moitié ! Et Borloo est ministre d’Etat dans le gouvernement actuel…
Où sont les micros tendus vers lui pour demander une explication sur un cas aussi spectaculaire de foutage de gueule ?
Legrand, en tout cas, ne lâche pas l’affaire : « Pourquoi le gouvernement a débloqué ces jours-ci 65 millions d’euros pour le Parsa [Plan d’action gouvernemental pour l’hébergement des SDF] ? Parce que j’ai dit qu’on allait organiser un autre campement ? Il fallait le faire avant, au printemps. Il faut arrêter d’improviser et de travailler à l’émotion ».
Arrêter de travailler à l’émotion ? Mais c’est toute la technique sarkoziste qui est ici pointée !
Pour en rester à l’hyperprésident, il s’était engagé solennellement, lorsqu’il était candidat, sur le problème des sans-abris : « Je veux, si je suis élu président de la République, que d’ici à deux ans plus personne ne soit obligé de dormir sur le trottoir et d’y mourir de froid ».
On n’y est pas encore, aux deux ans. Permettez-nous néanmoins d’être sceptique sur la volonté d’honorer cette promesse, en témoignent justement les lenteurs du Parsa. Mais si le pouvoir mise sur l’oubli, Legrand se chargera de lui remettre la pression : « S’il le faut, évidemment on le fera notre campement ! », menace-t-il. A bon entendeur…
Par Olivier Bonnet

Haro sur les services publics

Filed under: 08 - Santé-Services publics — iledere @ 16:18

penserpublic.jpgLes services publics et la fonction publique font l’objet d’une attaque minutieusement planifiée par le nouveau président de la République qui en a fait l’un des thèmes de sa rentrée politique. Sous l’apparence du pragmatisme, la réforme qu’il veut engager est profondément idéologique. Pour lui, moderniser l’État, c’est le réduire et le soumettre.

La réduction des effectifs de la fonction publique est considérée par le Président comme une fin en soi avant même toute réflexion sur l’évolution des missions publiques et des besoins de la population. Or la réduction des dépenses publiques n’est qu’un prétexte. En effet, le non-remplacement d’un départ à la retraite sur deux ne procurera qu’une économie annuelle de 800 millions d’euros, très éloignée des 15 milliards de cadeaux fiscaux aux plus favorisés.

En noircissant le tableau à dessein, le chef de l’État cherche en fait à légitimer une mise en cause sans précédent du statut général de la fonction publique.Il propose ainsi de généraliser les recrutements sous la forme de contrats de droit privé négociés de gré à gré, ce qui revient à en finir avec les principes fondamentaux de neutralité et d’indépendance des fonctionnaires,garantis par le recrutement par concours.

Nous devons réaffirmer avec force que le respect de ces principes républicains de neutralité et d’indépendance est plus que jamais indispensable pour permettre à tous les agents publics qui exercent des missions de contrôle, d’arbitrage et de mise en oeuvre de l’intérêt général, de résister aux pressions politiques et financières.

Une fois de plus, le chef de l’État ignore la spécificité des services publics et cherche à faire disparaître la nécessaire distance dont doit se prévaloir l’administration vis-à-vis des puissances économiques,financières et médiatiques. Face à cette offensive dogmatique sans précédent, il nous faut réagir collectivement et vigoureusement.

Christian Martin,
secrétaire national aux services publics.

Page suivante »

Plate-forme de blogs du Parti socialiste | Propulsé par Wordress Mu | Articles (RSS) et Commentaires (RSS)
Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons Creative Commons