Section socialiste de l'île de Ré
Le courage, c'est de chercher la vérité et de la dire. Jean Jaures – Psiledere@aol.com

31 mars 2009

Rachida Dati n’a jamais exposé sa vie privée

le blog de l'île de RéRachida Dati n’a jamais exposé sa vie privée (et ne va pas commencer à le faire)
Puisqu’elle le dit !

« Je n’ai jamais exposé ma vie privée et je ne vais pas commencer à le faire. Je ne préfère pas imaginer ce qu’on dirait si je le faisais« , déclarait Rachida Dati le 8 mars dernier dans une interview accordée au Journal du dimanche. Or que découvre-t-on en couverture du VSD de cette semaine ?

Vous avez bien lu : Dans l’intimité du clan Dati. Mais les apparences sont sacrément trompeuses, elle ne va pas commencer à exposer sa vie privée ! Pas plus que ce lundi soir, à 20 h 30 sur France 3 : elle est à l’affiche de l’émission de Mireille Dumas dont letitre est éloquent : Vie privée, vie publique. « Le 30 mars prochain, la Garde des Sceaux se livrera sans tabou et présentera pour l’occasion toute sa famille dans un reportage où la ministre se rend à Châlon-sur-Saone. Les téléspectateurs pourront découvrir les sept frères et sœurs, les nièces et neveux et le père de la ministre de la Justice« , annonce Voici. « L’émission Vie privée, Vie publique va proposer en exclusivité un portrait intime de Rachida Dati le lundi 30 mars à 20h35. C’est la première fois que la Garde des Sceaux ouvre les portes de sa vie familiale », confirme Télé Star. Mais tout cela n’a rien à voir avec sa vie privée, mauvaises langues que vous êtes !

par Olivier Bonnet

Bolloré, un ténor de la Françafrique infréquentable

Filed under: 09 - Evènement,20 - UMP — iledere @ 6:15

le blog de l'île de RéPaul Biya, le président du Cameroun dont la présidence est entâchée de nombreuses atteintes aux droits de l’Homme a été introduit auprès de Nicolas Sarkozy par Bolloré en octobre 2007. Amnesty international a pointé du doigt dans un rapport accablant  fin 2008 les méthodes de Paul Biya .

La françafrique est mise en pratique quotidiennement par les Bolloré-Boys au Cameroun. Rue89  vient juste de faire un article concernant Bolloré, l’ami de Nicolas Sarkozy ,et ses méthodes moyennageuses au Cameroun. Le magazine Interception  sur France-Inter va à nouveau pointer du doigt Dimanche 29 mars de 9h10 à 10 h ces pratiques post-coloniales bien utiles financièrement pour le groupe Bolloré.

Le magazine 20Mai.net  dressait également en mars 2008 un portrait peu flatteur des conditions de travail des travailleurs Camerounais dans les usines du groupe Français Bolloré.

Un Germinal sous les tropiques se joue là bas
Le groupe Bolloré au travers d’une de sa filiale Belge: Socfinal exploite des individus en état de quasi-esclavage. Albert, un employé de Socfinal s’exprimait en ces termes l’an dernier dans les colonnes de 20Mai.net:

«Une journée ne suffit pas pour décrire nos souffrances». Depuis plusieurs années, il vit en permanence dans la palmeraie. Six jours par semaine, il coupe de lourds régimes de noix de palme. Sans gants pour protéger ses mains : ses paumes ont pris la couleur orange des noix que Socapalm transforme en huile de cuisine. il gagne 22 francs CFA pour un régime de 15 kg. En moyenne, il touche 35 000 francs CFA (environ 53 euros) par mois, ce qui ne lui permet pas de vivre décemment. Il a néanmoins plus de chance que ceux qui coupent les régimes de 10 kg pour 8 francs CFA. «Les retenues sur nos salaires sont courantes. Nous sommes souvent payés en retard voire pas du tout», précise-t-il. Albert n’est pas affilié à la sécurité sociale et n’a pas de couverture médicale. «Beaucoup voudraient partir mais ne le peuvent pas, parce qu’ils n’en ont pas les moyens et parce qu’ils attendent qu’on paie leurs arriérés de salaire».

Nous «Nous vivons comme des animaux» constatait Albert en mars 2008.

(more…)

Air Sarko frôle le crash

Filed under: 09 - Evènement,20 - UMP — iledere @ 5:00

Mercredi soir, Nicolas Sarkozy accompagné de quatre ministres a frôlé la catastrophe aérienne. Un réacteur de l’airbus A319 présidentiel a pris feu…

Sarko a eu chaud ! Mais cette fois-ci, ni manifestation ni rémunération de grand patron en cause, ni tir accidentel… Mercredi 25 mars, le Président accompagné de quatre ministres – Christine Lagarde, Brice Hortefeux, Rama Yade et Alain Joyandet – a embarqué dans un airbus A319, sur le tarmac de Villacoublay. Sarkozy effectuait un déplacement de quarante-huit heures en Afrique.

Sauf que le déplacement a failli ne pas avoir lieu. À quelques minutes du décollage, alors que l’avion roulait sur la piste, le réacteur gauche a soudainement pris feu. L’avion présidentiel s’est aussitôt immobilisé et la petite troupe de voyageurs accompagnant Sarko a rapidement été débarquée. Le Président et sa suite ont toutefois dû patienter une bonne heure sur le tarmac, avant d’être transférés sur un autre Airbus affrété en urgence.

Plus de peur que de mal donc mais il est clair qu’a quelques minutes près, cet « incident technique » aurait pu prendre une toute autre dimension. Que l’avion décolle avec un réacteur en feu et la panne risquait de se transformer en un sacré crash… avec Sarko à bord !

En attendant Air Caraïbes
Joint ce samedi matin par Bakchich, l’Élysée a confirmé nos informations.
Une enquête est par ailleurs ouverte pour comprendre comment un tel accident a pu avoir lieu dans l’airbus présidentiel.

La flotte élyséenne n’est pas de toute jeunesse. Depuis son arrivée au Château, Sarko réclame d’ailleurs le renouvellement des huit avions, au motif qu’ils sont trop vieux. S’il est resté très calme mercredi soir, selon plusieurs témoins de la scène, le chef de l’État devrait trouver dans cet incident une occasion de réclamer un super avion tout équipé. Deux Falcon devraient être prêts d’ici 2010 mais pour le gros Airbus A 330 que Sarkozy souhaite tant, à l’image de l’Air Force One du Président américain, il faudra encore patienter jusqu’en 2011 !

Ce nouvel avion, acheté à Air Caraïbes, est d’ailleurs actuellement en cours d’aménagement intérieur. Il sera équipé d’une salle médicalisée – une demande spéciale de Sarko – d’une baignoire avec le réservoir d’eau approprié. On notera – surtout en ces temps de disette budgétaire ! – un remarquable tapissage en Cuir de Cordoue. Une délicate attention de Nicolas Sarkozy pour son épouse Carla, à l’initiative de ce choix. La facture totale s’élèverait à 28,5 millions d’euros, soit peu ou prou l’équivalent d’un avion neuf. On espère qu’au moins les réacteurs auront été vérifiés !

par Marion Mourgue pour « Bakchich.fr »

Trust « Antisocial« 

30 mars 2009

Procès Colonna: suspicion après le verdict

Filed under: 07 - Justice,12 - Brèves — iledere @ 12:00

Yvan Colonna / archives ReutersYvan Colonna a été reconnu coupable de l’assassinat politique du préfet Erignac et condamné à la réclusion criminelle à perpétuité assortie de vingt-deux ans de sûreté incompressibles. La peine maximum. «Les magistrats n’ont pas supporté la défense de rupture de l’accusé et de son quintette d’avocats qui les ont traités de « tricheurs, menteurs, faussaires et [de] junte birmane« , et ont forgé leur intime conviction sur des éléments à charge du dossier en l’absence de preuves tangibles, analysent Michel Henry et Patricia Tourancheau, de Libération. Vue la mauvaise tenue de ce procès chaotique, ajoutent les journalistes, «le verdict restera entaché de soupçon».

Stéphane Durand-Soufflant, pour le Figaro, utilise ce même mot de «suspicion». «Toute la difficulté d’une analyse objective réside dans le double niveau de lecture de cet épisode judiciaire peu glorieux, écrit-il. D’un côté, la problématique de fond, qui concerne la culpabilité ou l’innocence de l’accusé. De l’autre, le déroulement formel de l’audience, la manière dont on juge un homme présumé innocent dans un État démocratique. Ce sont deux éléments distincts mais, aux assises, temple de l’oralité, la forme est agissante.»

Des renforts de CRS sont arrivés en Corse. Le comité de soutien a appelé à une mobilisation pacifique en Corse ce samedi. Elevé au rang de martyr, Yvan Colonna pourrait devenir une cause politique, conclut Libération.

Et maintenant, que vont faire les avocats du berger de Cargèse? Sur son blog, le policier Georges Moréas expose les différentes options, y compris celle du pourvoi en cassation.

Slate.fr

L’Amérique fait une poussée de populisme

Filed under: 09 - Evènement — iledere @ 6:01

Obama et la fièvre populiste - JPG - 41.8 koL’Amérique gronde. Contre les dirigeants le scandale de l’assureur AIG. Contre la crise que l’administration Obama peine à enrayer. Et si une révolution était en marche ?
Aux Etats-Unis, le mot « populiste » n’a pas la même connotation péjorative qu’en France et en Europe. Outre-atlantique, le mot renvoie au mouvement populiste réformiste de la fin du XIXème siècle, une alliance de fermiers et de travailleurs contre les élites, les banques et les trusts née dans les plaines de l’Amérique profonde et le Far West pendant la «  Grande Dépression » (1873 -1897).

Ayant élu six sénateurs et quarante-cinq membres à la Chambre des représentants, le mouvement populiste a finalement trouvé sa figure de proue en la personne de l’anti-impérialiste William Jennings Bryan du Nebraska. Candidat présidentiel (malheureux) du Parti démocrate en 1896 et à deux reprises consécutives, cet orateur hors pair a su incarner la colère populaire au cours d’un discours prononcé lors de la convention démocrate et devenu célèbre. Bryan avait déclaré : « You shall not press down upon the brow of labor this crown of thorns, you shall not crucify mankind upon a cross of gold ! » («  Vous n’enfoncerez pas sur la tête des travailleurs cette couronne d’épines, vous ne crucifierez pas l’humanité sur une croix d’or ! »)


La fièvre populiste gagne les allées du pouvoir

Aujourd’hui, dans l’Amérique en crise de 2009, les allées du pouvoir sont de nouveau secouées par la fièvre populiste. Une colère populaire dont Barack Obama ne semble pas avoir bien mesuré l’ampleur ni la profondeur.
La fureur contre les bonus payés à ses dirigeants par le géant de l’assurance AIG, qui a reçu 185 milliards de dollars de subsides du gouvernement fédéral, symbolise cette nouvelle fièvre populiste. AIG a été mis sur la paille par le jeu de Ponzi de ses dirigeants et ces messieurs ont cru bon de s’auto-récompenser à hauteur de 218 millions de dollars pour leur comportement malhonnête. Avec des bonus tirés de l’argent des contribuables ! Ces derniers en sont révoltés et ont même manifesté devant les luxueuses villas des responsables de l’assureur dans une banlieue huppée du Connecticut.

Les membres de la Chambre des représentants, qui sont obligés de se présenter tous les deux ans devant les électeurs et qui ont bien plus l’œil rivé sur l’opinion publique que les sénateurs (élus tous les six ans) ont réagi à cette exaspération populiste. (more…)

La gauche réformiste à l’épreuve du capitalisme total

Filed under: 13 - PS — iledere @ 6:00

La nature du capitalisme moderne, qui s’appuie sur une dissociation du social et de l’économique, a remis brutalement en cause les postulats de la social-démocratie traditionnelle. Ce « capitalisme total », qui ne peut mener qu’à des impasses, invite la gauche à repenser en profondeur les structures économiques et notamment l’entreprise. C’est à cette condition que nous pourrons apporter des réponses à la hauteur de la crise actuelle…

La crise que connaît aujourd’hui notre système économique va bien au-delà de déterminants purement conjoncturels : elle interroge les fondamentaux d’un capitalisme qui a pris progressivement sa forme actuelle à partir des années soixante-dix.

A cette époque, le régime de croissance fordiste a connu un essoufflement définitif dont les causes étaient tout autant sociétales (aspiration à l’émancipation individuelle et critique de plus en plus forte des modes d’organisation du travail) qu’économiques (efficacité décroissante des modes de production).

Le système fordiste – qui devait moins à la philanthropie qu’à la convergence d’intérêts – était fondé sur l’imbrication entre les préoccupations sociales et économiques – à travers des compromis sociaux et des politiques redistributives.

La crise de ce système a laissé place à un système d’une tout autre nature. En prolongement des analyses de Karl Polanyi qui analysait le « désencastrement de l’économie par rapport à la société », en rupture avec les sociétés traditionnelles, le capitalisme qui a émergé au cours des trente dernières années a reposé sur une dissociation totale entre l’économique et le social.

Les entreprises, pour des raisons d’efficacité économique, se sont alors centrées sur la seule poursuite d’une rationalité maximisatrice : celle de l’accroissement des profits. Ce repositionnement les a conduites à se dégager largement de la prise en compte des effets sociaux et environnementaux de leur activité. (more…)

29 mars 2009

Christine Ockrent mieux payée que Barack Obama ?

Filed under: 05 - Presse, média, Internet,12 - Brèves — iledere @ 12:00

le blog de l'île de Ré Climat tendu à RFI. Pour répliquer au plan social qui devrait conduire à la suppression de 206 emplois, les syndicats ont révélé les salaires de leurs dirigeants.
Alain de Pouzilhac et Christine Ockrent (madame Kouchner à la ville) toucheraient chacun plus de 310.000 euros annuels.

Depuis l’annonce du plan social qui devrait entraîner la suppression de 206 emplois, l’intersyndicale a décidé de faire parler les chiffres. Des chiffres froids. Ceux des salaires de Christine Ockrent et Alain de Pouzilhac. Les deux touchent chacun 310.000 euros annuels fixes plus une part variable de 70.000 euros faîte de bonus divers.
Les syndicats n’ont pas hésité à comparer ces revenus avec ceux de chefs d’états, précisant que ces salaires sont supérieurs à ceux de Barack Obama, Angela Merkel ou Nicolas Sarkozy, mais également supérieurs au salaire de l’ancien dirigeant de RFI. Antoine Schwarz percevait 130.000 euros par an mais  ses responsabilités n’étaient pas les mêmes.

Salaires, ménages et piges de luxe pour la reine Christine
Les syndicats ajoutent que Christine Ockrent n’aurait pas cesser ses prestations extérieures rémunérées. En décembre, elle vendait une interview d’Ingrid Betancourt pour la somme rondelette de 10.000 euros sans compter les ménages qu’elle réalise régulièrement. Ainsi début mars, l’ex-présentarice du 20 heures animait une soirée pour la remise d’un prix de la Fondation L’Oréal.
Mais comment  le lui reprocher ? Bernard Kouchner a du consentir de tels efforts financiers depuis son entrée au ministère des affaires étrangères que le couple n’arrivait plus à joindre les deux bouts.

Régis Soubrouillard pour Marianne2

St Quentin : Sarkozy fait totalement ce que veut le Medef

Filed under: 20 - UMP — iledere @ 8:46

le blog de l'île de RéCet homme, Sarkozy, hélas président, qui est responsable de la crise de a à z, s’offre tous les culots. Il s’excuse en disant qu’elle est “mondiale”, et qu’il a “fait tout ce qu’il a pu.”
Non.

Au contraire, il a, ici, chez nous, en France, et depuis sept ans, été le générateur politique n° 1 de la crise dont nous souffrons tous. Pas la moindre distance entre lui et la crise.

Il est l’agent de cette crise, sa politique est porteuse de la crise, c’est LA crise faite Président.

Il est le fauteur n° 1 de chômage. Il aide les riches à s’enrichir et les pauvres à s’appauvrir depuis qu’il est au pouvoir c’est-à-dire sept ans. Il détruit les services publics et tout ce qui, étant public, permet de mieux résister à la crise. C’est un fanatique de la privatisation, des profits maxima : son monde est celui du Fouquet’s, de Rolex, de Madoff, et des paradis fiscaux.

Et à Saint-Quentin, il vient encore de d’aplatir devant le Medef en disant : « Il ne devrait plus y avoir de bonus », … « dans une entreprise qui reçoit une aide de l’Etat » ou qui « met en œuvre un plan social d’ampleur » menaçant le patronat de saisir le Parlement d’un projet de loi à l’automne si aucun « progrès significatif » n’est enregistré sur cette question. Il fait totalement à ce que veut Parisot !

Attendre l’automne…

Il nous prend pour des béats : les bonus, les actionnaires et ceux de “la haute” se les accordent tous les jours ! Partout ! Sans frein. La crise n’arrête pas les actionnaires ni les patrons voyous, elle les stimule puisque c’est l’occasion de piller des centaines de milliards à l’état, à nous, aux citoyens, pour compenser leurs pertes banqueroutières. (more…)

Qui va à la chasse perd sa place

Filed under: 18 - UDF-MoDem-Centre — iledere @ 6:00

le blog de l'île de RéIl y a des nouvelles qui me font franchement rire. Aujourd’hui c’est Nick Carraway qui a déclenché mon rictus jubilatoire :

En juin 2008, Georges Fenech a été frappé d’inéligibilité pour irrégularité de ses comptes de campagne. Comme la procédure l’exige, des élections législatives anticipées ont été organisées, à la suite desquelles son suppléant a été élu dans un fauteuil. Pas perso pour deux sous, son suppléant devenu député, Raymond Durand, lui adressa cette jolie déclaration d’amour : « Tiens bon, Georges, lorsque ton inéligibilité cessera fin mars 2009, je démissionnerai pour que tu puisses te représenter. »
Oui mais voilà. Raymond Durand aime bien le Palais-Bourbon, et il trouve que c’est über-cool d’être député. Alors quand Georges Fenech lui rappelle que maintenant il est tout propre et qu’il serait temps de démissionner pour qu’il retrouve son siège, son ancien suppléant refuse.
Tralalilalère. Horreur ! Enfer et damnation ! Tu m’as trahi ! Tu quoque vicarii ! Georges Fenech se répand en lamentations contre le traître (dép)utérin, qui en plus n’a pas honoré sa promesse de rejoindre l’UMP, demeurant encore dans l’antichambre aplaventriste du Nouveau Centre.

Bien fait pour Fenech.
Il retiendra deux morales de sa douloureuse fable du pigeon trop crédule. Premièrement, lorsqu’on veut contraindre son suppléant à la démission, il faut peser lourd, être condor plus que moinillon.
Quand Christian Estrosi a quitté l’Outremer, il a demandé (euphémisme) à son suppléant, Charles-André Ginésy, de démissionner pour qu’il retrouve son siège de député, la règle du retour automatique n’étant pas alors effective puisque la réforme de la Constitution n’était pas encore votée. Si Ginésy refusait, il se mettait à dos tout l’appareil de l’UMP ; autant dire qu’il valait mieux faire profil bas. (more…)

Page suivante »

Plate-forme de blogs du Parti socialiste | Propulsé par Wordress Mu | Articles (RSS) et Commentaires (RSS)
Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons Creative Commons