Section socialiste de l'île de Ré
Le courage, c'est de chercher la vérité et de la dire. Jean Jaures – Psiledere@aol.com

31 mai 2011

Le chanteur, Brassens et le procureur…

Filed under: 10 - Chronique de la haine ordinaire — iledere @ 12:00

YouTube Preview ImageCondamné à 40 heures de TIG et 100 euros, à payer à deux policiers pour avoir chanté Brassens -la chanson du clip ci-dessus – à la fenêtre d’un appartement. Voilà la tuile arrivée à un Rennais jugé par le tribunal correctionnel de Cherbourg.

L’affaire relève à n’en pas douter de la lutte sans merci contre le terrorisme auditif et de la plus extrême urgence à sévir.

« Interpréter cette chanson devant un miroir, pourquoi pas… Devant des policiers, c’est un outrage » voilà ce que le procureur a tenu a rappeler d’une voix ferme au chanteur pas au courant, hélas pour lui, des subtilités de nos lois….

Soyons prévenus, chanter chez soit oui, mais en fermant les fenêtres… puisque sur la voie publique peuvent inopinément se balader deux représentants de la farce publique à l’oreille chatouilleuse. Force est restée à la loi et à la justice. L’homme a donc été condamné.

Bien entendu, je ne me hasarderais pas à citer le regretter Michel Audiard. La prudence me commande de me renseigner sur la jurisprudence en matière de citations pertinentes… ou pas !

Merci, monsieur Brassens même mort vous continuez de foutre la merde !

Carland pour « Bellaciao »

Pour faire plaisir à Carland de Bellaciao, je vous offre un petit morceau sympathique ou des rappeurs empruntent à Brassens avant de nous produire un texte ragardissant : Lo – Bahle Bacce Crew : Cet homme Enjoy!!!
YouTube Preview Image

Amalgames et diffamations : la droite italienne en déroute

Filed under: 09 - Evènement — iledere @ 6:30

Giuliano Pisapia, Milan, 25 mai 2011.Avant le deuxième tour des élections municipales, la droite berlusconienne fait des tentatives désespérées pour déstabiliser le centre gauche et son favori à la mairie de Milan, Giuliano Pisapia. Revue de presse.

« L’islam marche sur le Duomo », titre ce 25 mai en une le quotidien de droite berlusconien Il Giornale, renforçant ainsi la surenchère engagée par la majorité pour décrédibiliser le centre gauche, favori aux élections municipales à Milan, le bastion historique de Berlusconi.
Ce dernier avait donné le ton en annonçant le 23 mai dans une interview vidéo disponible sur le site de son parti, le Peuple de la Liberté (PDL), que, « avec la gauche, Milan deviendra[it] une ville islamique« . A l’origine de ces attaques, une marche organisée par l’Union des communautés islamiques italiennes à Milan, en soutien au candidat de centre gauche et à son projet de construction d’une mosquée et d’un centre culturel sur l’islam dans la cité lombarde.
Il n’en faut pas plus aux tenants du péril islamique « pour y voir une nouvelle invasion maure« , ironise Il Fatto Quotidiano. L’argument perd cependant en puissance lorsque l’Eglise catholique affirme, par l’intermédiaire de la Conférence épiscopale italienne (CEI). « Il n’y a pas de péril islamique en Italie. […] Nous n’avons aucune réserve quant à l’existence de lieux de culte, chacun a la liberté de professer sa foi et de le faire dans les lieux appropriés, […] il s’agit d’un droit fondamental de la liberté religieuse », explique au quotidien le secrétaire général de la CEI, Mgr Mariano Crociata. Hier, la CEI concluait son communiqué par une formule païenne explicite : « Les dieux rendent aveugles et fous ceux qu’ils veulent mener à la défaite. »

Les amalgames sur les minorités religieuses et ethniques ne se limitent pas aux musulmans, et la communauté rom a elle aussi fait l’objet de déclarations insultantes. Ainsi, le président du Conseil prédisait dans un clip une « Zingaropoli di campi Rom », soit une ville tsigane envahie par les camps en cas de victoire de la gauche. Cette annonce fait corps avec la stratégie de communication télévisuelle quasi obsessionnelle du président du Conseil. Il a ainsi donné « cinq interviews à des journaux télévisés nationaux, a fait deux radios, est apparu sur une télévision locale et a diffusé trois clips vidéo en trois jours.
Toujours avec cette même mise en scène fade depuis les bureaux officiels, phrases lentes et sourire figé. De quoi faire fuir les spectateurs, qui de fait ont changé de chaîne par milliers », constate Il Fatto Quotidiano. Berlusconi a tellement occupé les ondes ces derniers jours que les principaux groupes, Mediaset et RAI, ont été condamnés au total à 800 000 euros d’amende par l’AGCOM, l’autorité de surveillance des communications, pour non-respect des temps d’audience en période électorale. (more…)

30 mai 2011

En Espagne, la leçon de « los indignados »

Filed under: 09 - Evènement — iledere @ 12:00

« Ne nous trahis pas ! », avait lancé à José Luis Rodriguez Zapatero, dans la nuit du 14 mars 2004, une foule de jeunes électeurs qui avaient voté socialiste. Sept ans plus tard, alors que le président du gouvernement espagnol a subi, le 22 mai, une déroute aux élections locales, le constat est amer.

Ces jeunes Espagnols, dont le vote a été essentiel à sa victoire d’alors, sont les frères aînés de ceux qui campent aujourd’hui sur les places des villes espagnoles au cri – adressé à tous les politiques – de : « Vous ne nous représentez pas ! »

Depuis une semaine, un mouvement de mobilisation né sur Internet, puis relayé par les médias traditionnels, a fait converger dans les rues d’Espagne des milliers de personnes aux conditions et aux motivations hétéroclites. De jeunes diplômés sans emploi y côtoient des salariés précaires ; des familles surendettées par leur emprunt immobilier croisent des fonctionnaires ; les quinquagénaires et les retraités ont rejoint leurs cadets.

La majorité a plutôt le coeur à gauche, sans être altermondialiste, mais on rencontre aussi des électeurs plus conservateurs. Un même sentiment les réunit : celui de ne pas être entendus par les responsables politiques, d’être tenus à l’écart d’un système devenu sourd et aveugle aux préoccupations des citoyens « de la rue ».

Il n’est pas anodin que ce mouvement de révolte touche un pays où la crise a fait bondir le chômage de 8 % à plus de 20 % de la population active et privé les jeunes diplômés des petits boulots qui leur permettaient de tenir. Pourtant, il faut écouter les revendications des « indignados » – « les indignés », par référence au livre de Stéphane Hessel, publié en mars en Espagne et dont des centaines de milliers d’exemplaires ont été vendus. Elles sont avant tout politiques et, à ce titre, pourraient trouver un écho dans d’autres pays européens. (more…)

Georges Tron démissionne : la chute d’un potentat local

Filed under: 20 - UMP — iledere @ 6:30

Georges Tron a donc démissionné dimanche du gouvernement. L’annonce a été faite par Matignon. Visé par une enquête judiciaire après des accusations d’agression sexuelle, le maire de Draveil va sans doute devoir s’expliquer sur d’autres dossiers en cours : la mutation de l’ex-commissaire de sa ville, de nouvelles accusations d’une conseillère municipale Modem.

Dans un communiqué, François Fillon,« en accord avec le président de la République » prend acte de cette « décision qui ne préjuge en rien des suites qui seront données par la justice aux plaintes déposées contre Georges Tron », et dont l’intéressé conteste le bien-fondé :

« François Fillon salue le courage et le sens des responsabilités de Georges Tron, qui a ainsi fait prévaloir l’intérêt général. Cette décision lui permettra d’assurer désormais sa défense en toute liberté. »

Le nom du secrétaire d’Etat a aussitôt disparu du portail du gouvernement.

La commissaire de Draveil « limogée »
Dans la matinée, le Journal du dimanche ressortait une autre affaire mettant en cause la commissaire de la ville, déplacée « à sa demande » en début d’année. Rue89 avait consacré un article à cet épisode qui témoignait des tendances autocratiques de l’élu.

Sur fond de bisbilles avec un membre de la famille Le Pen, tout le monde à Draveil ne parlait que de « ça » : du départ, mi-décembre 2010, de la commissaire de police.

Quatre-vingt policiers avaient signé une pétition pour s’y opposer. Des élus UMP, PS et Modem avaient accusé le ministre de l’avoir « limogée ». (more…)

29 mai 2011

En finir avec le logement social (par l’UMP)

Filed under: 03 - Economie,20 - UMP — iledere @ 12:00

>Hommage à la redoutable inventivité des députés UMP. Après la défense des excès de vitesse, les voilà qui nous proposent de régler en une passe législative l’épineux problème du logement social (1 million de logements manquants, 700.000 demandes en attente) et du « trop faible » pourcentage d’endettement immobilier des ménages (endettement qui, au prix d’une génération sacrifiée, a pourtant si bien réussi à nos amis espagnols au point qu’ils le célèbrent aujourd’hui dans la rue).

Comment ?
Trop simple ami pauvre que tous les éléments poussent dans le goulot d’étranglement de la propriété à crédit : il suffit de faire rentrer les accessions à la propriété grâce au PTZ+ dans le quota de 20% de logements sociaux imposé par la loi SRU.

C’est d’un cocasse consommé. L’un est un mécanisme social où les pouvoirs publics tentent d’assurer, via un loyer modéré, un toit aux ménages les plus fragiles, l’autre, d’influence 100% privée, est un achat de bien surévalué assorti d’une dette conséquente (un mécanisme de subvention de la bulle immobilière dont on sait désormais qu‘il bénéficie prioritairement aux ménages les plus aisés : 35.6% des bénéficiaires se situent dans les deux tranches les plus hautes des revenus, contre 13% qui se situent dans les deux tranches les plus basses.)

Voici l’argumentaire d’un des dépositaires (J.M Roubaud) de ce projet de loi (parmi lesquels on retrouve comme par hasard des députés-maires de communes largement sous les 20% de la loi SRU) : »Ne pas comptabiliser l’accession sociale à la propriété dans ce quota de 20% de logements sociaux obligatoire est un sérieux frein pour les municipalités à pouvoir répondre à l’aspiration forte des Français de devenir propriétaires de leurs logements. »

Bref, une pataphysique arithmétique frisant la sorcellerie dans la droite ligne du mode de calcul éjectable permettant de comptabiliser deux millions de chômeurs là où il y en a près de cinq, de se féliciter d’une hausse de la croissance là où il y a huit millions de pauvres ou d’affirmer que Christine Lagarde y connait quelque chose en économie.

Répétons-le à Monsieur Roubaud : il reste des Français qui n’ont PAS ENVIE de devenir propriétaires. Encore moins avec un crédit à perpétuité conditionné (avec de la chance) à un job à rétribution et durée aléatoires, avec des coûts des transports, d’énergie et de nourriture qui explosent. (more…)

Faut-il un « sexgate » pour que les partis excluent certains élus ?

Filed under: 07 - Justice,11 - société — iledere @ 6:30

Alors que l’affaire DSK continue de faire la une des journaux au gré des prise de positions quelques fois douteuses des dirigeants politiques et que l’affaire Tron commence à prendre aussi une place importante dans les gazettes, il semble qu’un certain nombre de nos compatriotes regardent les exactions des puissants d’un œil goguenard… Un coté franchouillard réellement déplaisant. Et en premier lieu pour ceux qui défendent le droit à la dignité des femmes… Sihem Habchi présidente de « ni pute ni soumise » donne son point de vue. Décapant, forcément décapant…

Agression sexuelle, viol et séquestration, ces crimes graves sont minimisés tous les jours en France par l’intelligentsia et une certaine classe politique. Les propos tenus par ces derniers sont d’une rare violence. Le principe de présomption d’innocence doit être respecté mais certainement pas aux dépends des droits de la victime ; une femme ou un homme qui dénonce une violence est reconnu par la société comme victime.

Loin de moi l’idée de porter un jugement sur une enquête en cours ; la justice doit faire son travail. Mais cependant, Nafissatou D., celle qui s’engage dans cette bataille, est trainée dans la boue. Cette femme de ménage guinéenne et mère célibataire, est traitée de « mercenaire » (sexuelle), pour ainsi dire de « pute ».

Ces mots, dans la bouche de nos élus, résonnent comme un coup de poignard. Je prie pour qu’aucune femme victime de viol n’entende ce que pense d’elle une certaine classe politique déchainée contre les droits de la victime.

Un crachat sur le travail accompli par Ni putes ni soumises
Ni putes ni soumises a déchiré l’omerta sur les violences faites aux femmes dans nos quartiers populaires, considérées comme soumises aux codes machistes et aux traditions :

« Qu’est-ce qu’elle faisait là ? »
« C’est qu’elle était d’accord. »
« Les femmes n’ont pas à parler de ces choses-là. »
« Elle portait une jupe. »

Il était urgent de créer les conditions d’une libération de la parole des filles des quartiers face aux violences, face aux brimades et autres intimidations, portée par un cri commun :

« La liberté s’arrache, la République vous protège. »

Ce que je découvre jour après jour, ce n’est plus simplement du sexisme, qui je le rappelle décrit les discriminations subies par les femmes en raison de leur sexe, mais bien des violences dont on se refuse à dire le nom. Cette culture du déni, érigée en règles, est un crachat sur tout ce travail accompli. (more…)

Chômage d’avril : une drôle d’«éclaircie»

Filed under: 21 - Mensonges de Sarko — iledere @ 6:30

Si la catégorie A semble se stabiliser, c’est au profit de l’«activité réduite» qui continue, elle, de croître. Et bizarrement, alors que Nicolas Sarkozy a promis des contrats aidés et des formations aux chômeurs de longue durée, le nombre des inscrits dans les catégories correspondantes baisse !

Fin avril, l’officielle catégorie A — demandeurs d’emploi sans activité aucune — compte 10.900 inscrits en moins par rapport à mars (et depuis janvier, le recul total s’élève à 53.400). C’est, nous dit-on, un quatrième mois consécutif de baisse qui laisse entrevoir cette «reprise» tellement attendue.

En glissement annuel, la hausse est de 0,2% : on peut effectivement parler d’une ébauche de «stabilisation» mais certainement pas de «reprise», puisqu’aucun reflux n’est véritablement acté.

Moins de chômeurs, plus de précaires
Et il est clair que cette soi-disant «reprise» s’édifie sur la précarisation de l’emploi : «la précarité de l’emploi [est la ] grande gagnante de la sortie de crise», constate Libération, et «la reprise passe d’abord par les « petits boulots »», confirme Marc Landré du Figaro. Une tendance confirmée par les dernières prévisions de l’Unedic qui ne prévoit pas de décrue de l’«activité réduite» avant 2012. Telle un tsunami, la crise a détruit des emplois pérennes par centaines de milliers et ne laisse derrière elle que des débris.

Les chiffres des catégories B et C — celles des chômeurs qui acceptent des petits contrats, faute de mieux — le prouvent. La catégorie B (activité inférieure à 78h/mois) s’est enrichie de 4.700 inscrits : sur l’année, la hausse est de 5,7%. La catégorie C (activité supérieure à 78h/mois) est restée stable avec 100 inscrits en moins : sur l’année, la hausse est de 12,8%. L’intérim, premier employeur privé de France et baromètre de la mauvaise santé du marché du travail, propose des missions de plus en plus courtes.

Au total, le nombre des inscrits en catégories ABC — c’est-à-dire l’ensemble des demandeurs d’emploi «tenus d’accomplir des actes positifs de recherche» — a reculé de 6.300 personnes en France métropolitaine pour s’élever à 4.039.100 (+3,3% sur un an). Avec les DOM, ils sont 4.301.200. (more…)

Restructuration de la dette grecque : Berlin change son fusil d’épaule

Filed under: 03 - Economie — iledere @ 6:30

Le ministre allemand des Finances a assuré dans un entretien au Handelsblatt que la restructuration de la dette grecque aurait des conséquences encore plus dramatiques que l’effondrement de Lehman Brothers.

Ce n’est pas l’un des membres de la Banque centrale européenne, fermement opposés à la restructuration de la dette grecque et dont les commentaires se sont durcis ces derniers jours, qui a tenu ses propos. Mais le ministre de Finances allemand, Wolfgang Schäuble, au quotidien économique allemand Handesblatt. Pour lui, une restructuration pourrait provoquer une ruée des créanciers de la Grèce pour récupérer leur argent et donc précipiter le défaut. Or une faillite de la Grèce pourrait avoir « des conséquences encore plus dramatiques que l’effondrement de Lehman Brothers« .

La semaine dernière, celui-ci avait pourtant envisagé un allongement des délais de remboursement de l’aide internationale si les créanciers privés participaient. Une restructuration douce ou un reprofilage. Difficile pour les marchés de s’y retrouver dans ces conditions.

Ces derniers commentaires ne seront toutefois pas pour déplaire aux représentants de la BCE qui ont à maintes reprises ces derniers jours appuyé les risques d’une restructuration, appuyant tantôt le « scénario de l’horreur« , tantôt la « catastrophe » ou « l’effondrement du système » encouru. La BCE a même abattu, ces derniers jours, sa carte maîtresse : la menace de ne plus accepter de titres de dette grecs en dépôt de garantie lors de ses opérations de prêts aux banques de la zone euro. Une menace réitérée aujourd’hui par Christian Noyer au micro de BFM. (more…)

28 mai 2011

Brigitte Barèges est une sale conne ! On rigole, bien sûr…

Filed under: 10 - Chronique de la haine ordinaire,20 - UMP — iledere @ 12:00

« La commission des Lois de l’Assemblée nationale examinait à huis clos une proposition de loi socialiste pour « ouvrir le mariage aux couples de même sexe », rapporte Le + du Nouvel Observateur.

L’occasion pour Brigitte Barèges, députée-maire UMP de Montauban et membre de ce ramassis de fachos de la Droite Populaire, de s’esclaffer : « Et pourquoi pas des unions avec des animaux ? »

Devant le tollé suscité par ce propos, « Brigitte Barèges a précisé que c’était une « plaisanterie ». On est tous mort de rire. Quand on compare les homosexuels à des animaux, on se tape les cuisses dans les rangs de la droite décomplexée… Vive la Sarkozie !

Par Olivier Bonnet pour « Plume de presse« 

Page suivante »

Plate-forme de blogs du Parti socialiste | Propulsé par Wordress Mu | Articles (RSS) et Commentaires (RSS)
Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons Creative Commons