Section socialiste de l'île de Ré
Le courage, c'est de chercher la vérité et de la dire. Jean Jaures – Psiledere@aol.com

11 octobre 2011

Martine Aubry : « Face à une droite dure, il faut une gauche forte »

Filed under: 13 - PS — iledere @ 12:30

Martine Aubry s'adresse à ses partisans, dimanche soir à l'issue du premier tour de la primaire PS. Martine Aubry, qualifiée pour le second tour de la primaire socialiste, s’est félicitée dimanche soir de la « belle image » donnée par ce vote. Dans son discours, elle a lancé des signaux aux électeurs de gauche, tout en marquant ses différences avec François Hollande.

C’est « un dimanche qui marquera l’histoire de notre démocratie et de la gauche », a déclaré lors d’une allocution à Solférino la maire de Lille, arrivée deuxième avec 30,6 % des voix. Les six ont donné « un avant-goût d’une belle équipe de France que nous pourrons constituer en 2012 », a-t-elle souligné.

« Malgré le matraquage des sondages (…) je n’ai jamais douté de ce résultat parce que je sais que les Français sont un peuple libre, indépendant et fier, qui n’aime pas que l’on choisisse pour lui », a lancé Mme Aubry. Les Français savent « aussi que, pour présider le destin de la France, dans une période aussi difficile qui plus est, il faut avoir à la fois une vision, tracer un chemin et porter un projet clair », a-t-elle dit.

« JE N’AI PAS CHERCHÉ À PLAIRE OU À FLATTER »

« Un peuple qui sait que face à une droite dure et une crise qui dure il faut une gauche forte pour sortir la France de la crise, pour mettre la finance et les banques enfin au service de l’économie réelle, pour engager la transition énergétique sur laquelle je me suis clairement exprimée », a-t-elle lancé.

« Pour présider la France en une période si difficile il faut avoir une vision, tracer un chemin et avoir des idées claires, pour engager la transition énergétique, pour redresser notre industrie, notre agriculture ».

« Pour présider en 2012, il faudra de l’expérience, un courage à toute épreuve, la justice chevillée au corps », selon elle, « notamment pour rétablir la retraite à 60 ans ». « Durant cette campagne je n’ai pas cherché à plaire ou à flatter (…) je suis heureuse de faire de la politique de cette manière-là. Je n’ai pas changé d’avis au gré des événements (…) j’ai tenu une ligne qui n’a jamais varié », a-t-elle dit.

« Je crois être bien placée pour ce rassemblement. Je battrai M. Sarkozy en 2012 », a-t-elle promis.

LEMONDE.FR avec AFP

Laisser un commentaire

Plate-forme de blogs du Parti socialiste | Propulsé par Wordress Mu | Articles (RSS) et Commentaires (RSS)
Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons Creative Commons