Section socialiste de l'île de Ré
Le courage, c'est de chercher la vérité et de la dire. Jean Jaures – Psiledere@aol.com

13 octobre 2011

Face à face tendu entre Aubry, offensive, et Hollande, rassembleur

Filed under: 13 - PS — iledere @ 12:00

Lors du dernier débat télévisé de la primaire socialiste, mercredi soir, le député de Corrèze et la maire de Lille ont eu de vifs échanges. Avant cette confrontation, François Hollande a reçu l’appui de son ex-compagne, Ségolène Royal, redonnant ainsi de la dynamique à sa campagne.

C’était la lutte finale ! L’affrontement, soigneusement évité depuis le début de la primaire, a bien eu lieu mercredi soir, sur le plateau de France 2, lors du débat opposant les deux vainqueurs du premier tour, Martine Aubry et François Hollande. Passé les premières minutes d’aménité, où la maire de Lille a évoqué leurs «  relations amicales et franches  » et où François Hollande a parlé de «  respect  », il n’a pas fallu attendre beaucoup pour entendre les premiers dérapages.

« Il faut une gauche solide  »
Alors que François Hollande se posait en rassembleur, Martine Aubry est passée à l’offensive. «  Face à la droite dure, face à une crise qui dure, il faut une gauche forte » pour « mettre les banques au pas, mener la transition écologique et la sortie du nucléaire », a-t-elle assuré, sous-entendant le manque de détermination de François Hollande. «  Je n’ai pas envie d’une gauche dure. On sort de cinq ans d’une présidence brutale. Nous aurions, nous, une candidature sectaire ? Je ne le veux pas. Il faut une gauche solide  », a-t-il rétorqué.

Autre passe d’armes, sur le non-cumul des mandats. « Ce n’était pas facile à faire, a déclaré Martine Aubry. J’ai perdu des soutiens, mais je l’ai décidé. C’est ça une gauche forte ! », a-t-elle ajouté. François Hollande a répliqué que, s’il est élu, le non-cumul d’un mandat parlementaire avec celui d’un exécutif local s’appliquera à tous, par la loi, dès 2012. « Puis-je être plus clair ? » a-t-il lancé. « Oui, tu peux ! », a rétorqué Martine Aubry.

Effets d’aubaine sur le « contrat de génération »
Elle a ensuite estimé que la mesure préconisée par son adversaire pour maintenir les seniors dans l’emploi et favoriser l’accès au marché du travail des jeunes, le « contrat de génération », entraînerait des effets d’aubaine de la part des entreprises. « Il n’y aura aucun effet d’aubaine, a assuré son contradicteur. C’est une belle idée qu’un senior devienne le tuteur d’un jeune. »

Alors que tous deux défendaient la réforme des retraites telle que le projet du PS l’avait envisagée, Martine Aubry a alors évoqué la proposition faite par un proche de François Hollande de porter l’âge légal à 65 ans. « Peut-être as-tu mal compris ! », lui a rétorqué François Hollande.

Fort de trois ralliements
Le ton a ensuite baissé d’un cran avant que, en fin d’émission, Martine Aubry reparte à l’offensive. « François parle beaucoup de rassemblement depuis deux-trois jours. Quand je suis arrivée, j’ai trouvé un Parti socialiste qui n’était pas rassemblé ! », s’est exclamée Martine Aubry, qui a aussi vanté son expérience, à la fois comme ministre et au sein de la direction de Pechiney. François Hollande -dont les contempteurs fustigent le manque d’expérience ministérielle -s’est présenté comme quelqu’un de « neuf » et qui, lui, a « gagné toutes les élections » auxquelles il s’est présenté, sous-entendant que Martine Aubry avait échoué en 2002 aux législatives.

Alors que le score plus bas que prévu réalisé par l’ancien premier secrétaire du PS à l’issue du premier tour (9 points d’avance) avait redonné de la dynamique au camp de Martine Aubry, le soutien apporté mercredi par Ségolène Royal a redonné de l’élan à la campagne de l’ancien premier secrétaire. Fort des ralliements précédents de Manuel Valls et de Jean-Michel Baylet ainsi que de son avance du premier tour, François Hollande a repris son costume de présidentiable pour conclure et appelé, une nouvelle fois, au rassemblement derrière son nom.

par RENAUD CZARNES pour « Les Echos »

Laisser un commentaire

Plate-forme de blogs du Parti socialiste | Propulsé par Wordress Mu | Articles (RSS) et Commentaires (RSS)
Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons Creative Commons